les derniers témoins médaillés de Sainte-Hélène les derniers grognards vaincu Napoléon le temps les derniers vétérans guerres napoléoniennes ont oubliés de l'histoire hommage aux ultimes combattants de la Grande Armée témoins civils et militaires des archives diverses des journaux de l'époque étude historique photographies sociologique populations survivants l'Europe du XIXe siècle photos médailles de Sainte-Hélène éditions MEMOGRAMES collection ARÈS Belgique France Hollande Pays-Bas, Grognards centenaires Napoléon derniers soldats médaillés Sainte-Hélène, journal télévisé TVCOM télévision Belge, concernant la sortie du livre, journal, journaux, Vers l'Avenir, La Dernière Heure, Le Soir, 'hebdo de Charente-Maritime, La Libre, Het laatste Nieuw, De Streekkrant, Passe-Partout,

Les Grognards centenaires de Napoléon

Les derniers soldats médaillés de Sainte-Hélène

par Yves Moerman & Yann Deniau

Livre Les grognards centenaires de Napoléon - © 2010

Préfaces

d'Alain Pigeard et de

François de Candé-Montholon

Les plus vieux soldats de l'épopée impériale, récipiendaires de la Médaille de Sainte-Hélène, ont traversé le XIXème siècle, ont connu plusieurs régimes et ont vécu les fantastiques évolutions de la technique, jusqu'aux balbutiements de l’automobile. Un grand événement les a marqués : le retour des Cendres impériales, le 15 décembre 1840. Il se sont souvent regroupés en amicales ou sociétés pour évoquer leurs souvenirs et pour s'entr'aider.

Aucun n'a toutefois atteint le XXème siècle : le dernier survivant connu de la Grande Armée, le Hollandais Gerrit Adriaans Boomgaard, s'éteignit le 3 février 1899 à l'âge de 110 ans, 4 mois et 13 jours.

Nous avons souhaité tenter de faire "revivre" les anciens compagnons de gloire de ce grand capitaine que fut Napoléon 1er. Ces centenaires, quel hommes étaient-ils ? Les archives administratives, militaires, ou familiales de leurs descendants, la presse locale aussi, nous permettent de retracer une partie de leur parcours dans le XIXème siècle.

Ils ont parfois été fêtés dans leurs villes ou villages par des cérémonies toujours différentes. Les journaux locaux de l’époque ont quelquefois annoncé à l'avance ces événements pour faire venir dans les villages un nombreux public citadin, et en relatent parfois ensuite le déroulement, qu'il soit modeste ou grandiose.

L’importance des réjouissances dépendait de l’intérêt que portaient à l’événement les maires français ou bourgmestres belges, mais aussi bien sûr des fonds dont disposaient les comités organisateurs. Selon les régions, les villes ou les villages, ce pouvait être un simple discours accompagné d’un bouquet, un cadeau offert au cours d’un vin d’honneur, un défilé suivi d’une réception par les élus puis d’un banquet et d’une fête populaire avec bal et parfois feu d’artifice. Une manifestation grandiose fut organisée pour le centenaire belge Jean Goovaerts dans son village de Weerde : la fête dura deux jours, et il fut tiré vingt-et-un coups de canon en son honneur. Illuminations, feu d’artifices et bal populaire rehaussèrent ces journées mémorables, pour lesquelles on avait même fait venir deux ballons captifs aux noms évocateurs, le Centenaire et le Napoléoniste. Défilés et parades se sont succédés dans les rues où avaient été dressés des arcs de triomphe, sans oublier la messe dite en l’église du village. Les habitants de Weerde et des villages environnants - Zemst, Eppegem, Hoofstade - étaient accourus en nombre. Des citadins venus de Malines, Vilvoorde et même de Bruxelles avaient pris le chemin de fer, comme on disait alors, pour venir fêter le dernier soldat belge des armées de Napoléon, récipiendaire de cette fameuse médaille en bronze : la Médaille de Sainte-Hélène.

Napoléon lui-même n’avait-il pas déclaré que, pour être revenus de  Moscou, ses hommes étaient faits de bronze ?

Charles Renaudin fut fêté dignement dans la maison de retraite où il résidait, par les membres de la Société contre l’abus du tabac donc il faisait partie. À Hyères, Louis Cartigny, un ancien marin qui avait "fait" Trafalgar, se vit fêter son centième anniversaire par un banquet et des réjouissances publiques, entouré des ses enfants : il rayonnait de bonheur. Jean Rousset ouvrit lui-même par une danse villageoise le bal donné en son honneur. Joseph Rose fut invité au banquet donné le 8 juin 1894 à Paris par l’Association Fraternelle des Criméens, alors qu’il résidait à Souesmes, dans le Loir-et-Cher. Nous avons retrouvé la photo de la fête de L'Amour-Parfait (c'est bien son prénom) Vanoye, à laquelle ont participé tous les habitants de Chaponost le dimanche 17 décembre 1893. Louis Baillot, le dernier médaillé de Sainte-Hélène français, aimait  raconter Waterloo : il y fut blessé, et reçut la Légion d’Honneur… des mains de Félix Faure, le sixième président de la République Française.

Nous nous devions aussi d'évoquer Jean Meunier, qui fut fêté centenaire… alors qu'à son décès il n’avait pas encore atteint l’âge de 100 ans !

Des centenaires français résidaient parfois hors de France : Pierre Theillet, lui aussi médaillé de Sainte-Hélène, ne fut pas fêté… Parce qu’il résidait en Belgique ? Parce que la ville de Jumet n’avait pas les moyens de le fêter ? Ou tout simplement parce qu’on l’avait oublié ?

Tous les "vieux de la vieille" de l'épopée n’ont pas reçu la Médaille de Sainte-Hélène, comme ces deux anciens soldats belges, Léonard Meesters et Pierre Larmoyeux, puisqu'ils combattirent Napoléon dans les armées hollandaises. Il nous a cependant paru juste de leur rendre hommage également, en évoquant leur vie militaire et civile et en narrant leur fête jubilaire.

Dans nos recherches, nous espérons n'avoir omis aucun vétéran.

Au 21ème siècle, comment sont fêtés les centenaires ? Une visite du maire ou du bourgmestre, un bouquet de fleurs et une flûte de champagne, entouré de toute sa descendance ? Le lendemain, le centenaire peut voir sa photo dans le journal local...

Mais où sont passées les fêtes d’antan ?

ISBN : 2-930418-58-3

 

Dans la presse

TV belge

JT de TVCOM (télévision belge)

"Les Grognards centenaires de Napoléon - Les derniers soldats médaillés de Sainte-Hélène".

http://www.tvcom.be/index.php?option=com_content&view=article&id=4636&Itemid=388

OU

http://www.tvcom.be/index.php?option=com_content&view=article&id=4633&Itemid=348

TV française

"Les Grognards centenaires de Napoléon - Les derniers soldats médaillés de Sainte-Hélène".

FR3  Ouest (télévision française)

http://info.francetelevisions.fr/video-info/?id-video=000147591_CAPP_Cotquidanpremierfestivaldulivremilitaire_250720101210_F3&ids=000147591_CAPP_Cotquidanpremierfestivaldulivremilitaire_250720101210_F3%3B000147497_CAPP_TriompheCotquidaninterviewGnralBonnemaison_240720101734_F3%3B000147495_CAPP_CotquidanrptitionspourleTriomphe2010_240720101725_F3&id-categorie=REPORTAGES_INFO_FRANCE

Journaux belge

Vers l'Avenir

http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=38879375

Vers l'Avenir

http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=38879677

La Dernière Heure

http://pdf-online.dhnet.be/pdfonline/browse/20100620/77/18/3699844

Le Soir

http://archives.lesoir.be/bivouac-pour-decouvrir-la-vie-civile-et-militaire-au_t-20100619-00YLW0.html?query=moerman&firstHit=0&by=10&sort=datedesc&when=-1&queryor=moerman&pos=1&all=936&nav=1

La Libre

http://www.lalibre.be/actu/brabant/article/593558/grognards-et-paysages.html

Nieuwsblad

http://www.nieuwsblad.be/article/detail.aspx?articleid=WY_4_901_385198_2010

La Nouvelle Gazette

du 12 juin 2010

Le Soir

du 19 et 20 juin 2010

De Streekkrant

du 23 juin 2010

Passe Partout

du 23 juin 2010

Het Laatste Nieuws

du 30 juin 2010

Journaux français

L'hebdo de Charente-Maritime

du 29 juillet 2010

La Nouvelle République

http://www.lanouvellerepublique.fr/indre-et-loire/LOISIRS/Livres-cd-dvd/Les-grognards-centenaires-de-Yann-Deniau

L'hebdo de Charente-Maritime

http://www.lhebdo17.com/actualite/Matha-:Le-grognard-de-l-Empereur-655.html

Etc.

{Back}                                                                                                                                {Go To}

centenaires médaillés Sainte-Hélène Médaille de Sainte-Hélène Yves Moerman Yann Deniau Sainte-Helene  Sainte Helene St Hélène Ste Hélène Sint-Helena Sint-Helene soldats 100 ans ders des ders soldats Napoléon vieux soldats dernier soldat belge hollandais français Weerde Zemst Belgique France Hollande Pays-Bas Waterloo Austerlitz Wagram Espagne Russie Italie Pologne Allemagne Berlin Prusse 100 ans, 101 ans 102 ans 103 ans 104 ans 105 ans 110 ans 126 ans Moskova Moskowa Bérézina campagne de France 100 jours vieux soldats retours des Cendres Frères d’Armes sociétés Gand Louvain Bruxelles Tours Légion d’Honneur Duchemin Angélique soldat laboureur Paul Verlaine Le testament de Napoléon, Sainte-Hélène, avril 1821 Bernard Pendariès, un ouvrier de marine Antoine Millié François Gleizaud François Martin Denavarre Guillaume Etchebarne Antoine Marchetti Nicolas Prével Henri Matthieu Jean-Pierre Caraguel Jean Joseph Meunier Jacques Le Rouvillois Joseph Ducatte Étienne Fragile Legendre Jules Castagné François Ange Joseph Thiery Ambroise Jouglard Pierre Joseph Theillet Charles Auguste Renaudin Charles Deltry Louis Routurier Maximin Escaravages de Latreille Vivien Jean-Baptiste Piquard Louis Cartigny Louis Charpentier Eugène Lecuron Cyprien Coumes Antoine Gérard Jean Joseph Goovaerts Constantin Denis Jean Jacques Sabatier Nicolas Savin Jean Rousset Joseph Rose L'Amour Parfait Alexandre Vanoye Sébastien Brouant Jean Gaigé Louis Victor Baillot Gerrit Adriaans Boomgaard Pierre Larmoyeux Léonardus Meesters 1815 Napoléon en campagne Heure par heure dans l'ombre de l'Empereur Beaumont,  Charleroi, Ligny,  Quatre Bras, Quatre-Bras, Waterloo, Paris, Avesnes, Belle Alliance, Belle-Alliance, Maubert Fontaine, 11 juin 1815, 12 juin 1815, 13 juin 1815, 14 juin 1815, 15 juin 1815, 16 juin 1815, 17 juin 1815, 18 juin 1815, 19 juin 1815, 20 juin 1815, 21 juin 1815, 22 juin 1815, Elysée, Élysée, les Tuileries, Laon, Hestrud, Belgique, France, Joseph, maréchal Ney, maréchal Grouchy, Wellington, Blücher, Jamioulx, Curé Jénicot, château Puissant, La Belle Vue, Garde Impérial, Gilly, von Ziethen, Larrey, baron Fain, Napoléon, Marbaix, Joseph Horemans, Wavre, Ile d'Elbe, Prussiens, Anglais, Belges, Hollandais, Puissant, Germain Thévenier, Dragons, Cuirassiers, Gendarmes, Gendarmerie, François Joseph Simon, guide de Napoléon, Chavalier de la Légion d'honneur, Auberge Gailly, moulin Naveau, Fleurus, général Jomini, château de la Paix, Marchand, Yann Deniau, Yves Moerman, Baisy-Thy, Ways, genappe, ferme du Ruy, Musée du Caillou, Poupard, bicorne, chapeau de Napoléon, Henry Joseph Jérôme Boucquéau, Chasseurs à Pied de la Garde, Duuring, Lord Uxbridge, Joseph Bourgys guide, Jean-Baptiste Dekoster guide, De Koster, Decoster, Lacoste, De Coster, Jérôme Bonaparte, Joseph Bonaparte, maréchal Soult, Mont Saint-Jean, Philibert Martoire, Pouilloux, La Haie-Saint, Hougoumont, Goumont, cadavres, tombes, Braine-l'Alleud, paille, poudre noire, canons, fusils, sabres, cavalerie, artillerie, pistolets, baïonnettes, François Grade sergent de ville de Wavre pendu, Chapelle-Saint-Lambert, Plancenoit, prince d'Orange, Vielle Garde, Cambronne, Berlin, landau, berline, musée Tussaud, Londres, London, Dormeuse, Colbert, Piré, Sire, Namur, Gosselies, Von Thieleman, Garde impériale, Pierre Joseph Leclercq guide, Couillet-Queue, Philippeville, Reille, Maret, Bassano, Fleury de Chaboulon, Lion d'Or, Barbençon, Mariembourg, Rocroi, Sens-Corbineau, Rocroi, Maubert-Fontaine, La Capelle, Marle, mameluk Ali, Jean-Roch Coignet, hôtel du Grand Turc, Douanes, hussards, Neigre, La Fère, Guise, Flahaut, Caulaincourt, duc de Vicence, Roi de Rome, Marie-Louis, bulletin de l'Armée, bataille de Fleurus, bataille de Ligny, bataille de Wavre, bataille de Waterloo, bataille de Mont Saint-Jean, bataille de la Belle-Alliance, Sombreffe,