Le Soir en Ligne, le 04/02/2003, 06 h 00


Aux Pays-Bas, la secte indienne Maharishi Yogi bat monnaie

 

Photo AP.
 

 

 

Après l'euro, le « raam mudra » est en circulation aux Pays-Bas. Disponible en coupures de 1,5 ou 10 unités, cette nouvelle monnaie est déjà échangée dans une centaine de magasins du royaume batave. Décidée à concurrencer la Banque Centrale européenne, la secte d'origine indienne Maharishi Yogi qui a importé la méditation transcendantale en Occident bat monnaie depuis octobre dernier.

S'élevant l'esprit mais gardant les pieds sur terre, l'ancien gourou des Beatles Maharishi Yogi a déjà injecté la contre-valeur de 100 millions d'euros dans le circuit économique batave à l'aide de ces billets aux couleurs criardes. Véritable commerce, plus de 100.000 coupures ont déjà été commandées à l'imprimerie déjà chargée de fabriquer les euros par l'Union européenne. Ayant largement les moyens de ses ambitions, la secte a fourni une garantie bancaire de 320 millions d'euro.

Pour l'heure, le « raam » circule uniquement dans les quelques villages du Limbourg environnant la propriété où est installée la secte depuis des lustres. Sans scrupule, la quasi-totalité des commerces, y compris des chaînes de magasins ayant pignon sur rue, se livre à ces opérations s'apprenant à un commerce parallèle de troc. La monnaie du Goldfinger de la méditation transcendantale pouvant être échangée au taux de 1 raam pour dix euros dans les banques Fortis du coin, des affichettes « Wij accepteren/ We accept raam » fleurissent déjà sur les devantures des commerçants.

Mais les projets de Maharishi Yogi ne s'arrêtent pas là. En contact avec les hautes sphères de la finance internationale, le puissant gourou a chargé son « ministre des Finances » de mettre en place une grosse opération d'émission d'obligations. A l'aise dans ses finances, la secte prônant la paix sur terre a l'intention de mettre sur le marché un nombre considérable de titres d'une valeur de 50.000 euros chacun. Contre toute attente, les autorités financières qui sont au courant de toutes ces activités, n'ont rien à redire. Le projet de mise en circulation de cette monnaie nous a été soumis l'été dernier, confirment les autorités financières bataves. Effectivement, en l'état actuel, la propagation de la nouvelle monnaie est limitée à un cercle géographique restreint qui n'en fait pas un moyen légal de paiement.

Ces billets ont la même valeur que les « airs miles » distribués par les compagnies aériennes ou les jetons des fêtes foraines. En plus, ils ne ressemblent pas aux coupures de l'euro, commente un porte-parole de la Banque Centrale néerlandaise.

Preuve de sa réussite financière, Maharishi Yogi parvient pour la seconde fois à réinjecter son argent dans un circuit légal. Avant son arrivée aux Pays-Bas, le raam a fait son apparition aux Etats-Unis, dans l'Iowa où les méditations de Maharishi font florès. Sans conteste, la raam, qui porte le nom d'un prince ayant inondé l'Inde de richesses, apporte prospérité au grand manitou de la pensée profonde.

DIDIER BURG

© Rossel et Cie SA, Le Soir en ligne, Bruxelles, 2003