VOLCANS ACTIFS DE SICILE (Etna, Stromboli, Vulcano) - Printemps 2005

Page "web" réalisée à partir de vos photos reçues ...donc évolutive !

Circuit de 7 jours proposé par

A. Iles éoliennes (Isole Eolie) ou îles Lipari

Contexte géodynamique

Coupe tectonique à travers l'Italie du Sud


Ont participé à ce voyage "Terra Incognita" :

Annick, Mathilde, Christophe, Pierre & Dominique, Claude & Martine, Paul & Yvette.

Bernard, Marie-Christine, Marc, Corinne & Daniel, Bernadette & Jean-Charles, Pierre & Catherine, Jacques & Marie-Hélène, Salvatore & Martine, Stéphane & Véronique, Nardo & Nicole.


De l'avant-plan à l'arrière plan : Lipari, Vulcano et l'Etna (modèle topographique drapé par une image satellite).

Cliquez sur les cartes topographiques en relief pour accéder aux informations géologiques (en anglais) du "Global Volcanism Program".

La ville portuaire de Milazzo. A l'arrière-plan, on aperçoit à nouveau l'imposant massif de l'Etna -- A présent, il est grand temps d'embarquer à destination de l'île Eolienne la plus méridionale, Vulcano.

Le second groupe sur l'embarcadère de Vulcano à destination de Stromboli. Photos de Marc Gental & de Véronique Pugliese


1. VULCANO (altitude atteinte au sommet du cratère de la Fossa II : 391 m.-- dénivelé : 391 mètres)

Carte géologique simplifiée de Vulcano

Arrivée à Vulcano sous le soleil couchant.

Joies du jacuzzi de l'hôtel Aura à Vulcano... et c'est Paul (le barbu) qui a finalement réussi à le mettre en route !

Vue oblique en 3D de l'île de Vulcano en direction du sud - Modèle topo. SRTM (3" arc) -- Le chemin suivi ( Fossa II) est indiqué en rouge.

Profil approximatif de l'ascension de Vulcano (Fossa II) à partir du début du chemin (alt.: ± 50 m.) -- Pente moyenne sur le parcours : ± 14.5 % (± 21% sur la montée terminale).

Explications sur carte à Vulcano. Photo de Véronique Pugliese

La découverte des premières fumerolles et des gaz volcaniques soufrés sur le bord du cratère de la Fossa II.

Une partie du second groupe, photographie de face et de profil, au sommet du cratère de la Fossa II

Les nombreux dépôts de soufre, dans toute leur splendeur, alignés sur des fractures concentriques et radiales au cratère de la Fossa II.

Un bon sandwich "vulcanien" après l'excursion soufrée à la Fossa II... et c'est reparti pour Vulcanello et/ou les bains de boue.


2. LIPARI (altitude atteinte au Mte Guardia : 395 m.-- dénivelé : 395 mètres)

Vue oblique en 3D de l'île de Lipari en direction du nord -- Modèle topo. SRTM (3" arc) -- Le chemin suivi (Port Lipari-Mte Guardia) est indiqué en rouge.

Profil approximatif de l'ascension du Monte Guardia (alt.: 395 m; île de Lipari) à partir du château de Lipari -- Pente moyenne le long du parcours : ± 10 % (± 20% pour la montée terminale)

La descente du flanc ouest du Monte Guardia (alt.: 395 m)  -- L'île de Salina vue de la pointe NO (Legno Nero; Bois Noir) de Lipari.

 

Les joies du scooter à Lipari ...Annick

Les scootéristes de T.I. à l'oeuvre sur le parking d'une ancienne carrière de pierre ponce à Lipari. Photos de Bernard Coutant.

A l'arrière-plan, la bordure méridionale de la coulée d'obsidienne (localement à structure laminaire) de Rocche Rosse (photo de Bernard Coutant). Les plus beaux échantillons d'obsidienne se trouvent au sol (photo de Véronique Pugliese)


3. STROMBOLI (altitude atteinte au Pizzo sopra la Fossa: 902 m -- dénivelé : ± 830 mètres)

Carte de l'île -- Carte géologique simplifiée de l'île

L'île "fumante" de Stromboli vue de l'avion. Photo de Véronique Pugliese.

 

Panarea et Stromboli -- Le bonheur d'être monté à 400 mètres d'altitude pour admirer la Sciara del Fuoco malgré les mauvaises conditions météorologiques qui régnaient au sommet du Stromboli le 18 mai (bourrasques de vent et nuages couvrant la cime).

Vue oblique en 3D de l'île de Stromboli en direction du sud (à droite : la Sciara del Fuoco) -- Modèle topo. SRTM (3" arc) -- Le chemin suivi est indiqué en rouge.

Profil approximatif de l'ascension du Stromboli à partir de l'église de San Vincenzo (alt.: ± 75 m.) -- Pente moyenne : ± 25 %

Déjeuner à la Terrasse d'Eole dotée d'une superbe vue sur la mer Tyrrhénienne. Photo de Véronique Pugliese

Le cratère NO (1) observé au coucher du soleil après une montée de ± 2h15.

L'arrivée en vue des cratères actifs en compagnie de Zaza (cliquez pour voir la vidéo) ! Ils ont vaincu le Stromboli. Photo de Bernard Coutant.

Sur le Pizzo, tout le monde est émerveillé par les superbes gerbes de feu du Stromboli ! A l'avant plan, Véronique est en admiration devant ce spectacle féerique !!! Elle m'a confié, avec son bel accent chantant de Toulouse, qu'elle reviendrait à Stromboli...

Cliquez sur la photo pour visionner une explosion (petite) du Stromboli !

Clichés infrarouges de la zone des cratères du Stromboli réalisés à partir du Pizzo. Trois bouches sont incandescentes en permanence. Photo I.R. par Alain Melchior.

Photo d'une belle explosion strombolienne vue du Pizzo par Stéphane et Véronique Pugliese.


Page spéciale "STROMBOLI" -- Crise éruptive 2002-2003



4. ETNA (altitude atteinte à la Bocca Nuova : ± 3250 m.-- dénivelé : ± 750 mètres)

 

Le versant nord de l'Etna est encore couvert de plaques de neige en cette saison.

Vue de la zone de Sapienza du haut des Monts Silvestri sup. A l'arrière-plan à gauche, l'hôtel Corsaro

Le premier groupe au complet sur le parking de Sapienza -- Le cône principal de scories et sa coulée formés au cours de l'éruption de l'été 2001..


Vue en 3D de l'Etna vers le Nord (l'échelle verticale est exagérée) - En jaune: la montée finale vers le Cratère Central. Le modèle topographique est recouvert par une image satellitaire Landsat.

Vue oblique en 3D de la partie sommitale de l'Etna en direction de l'est-- Modèle topo. SRTM (3" arc) -- Le chemin suivi est indiqué en jaune.

Profil approximatif de l'ascension de l'Etna à partir de la station sup. du téléphérique (Montagnola; alt.: ± 2500 m.) jusqu'à la Bocca Nuova -- Pente moyenne : ± 12.5 %

Le cône SE dégaze abondamment. Photos de Bernard Coutant & Véronique Pugliese.

La limite de la Torre del Filosofo (parking 4X4). Au-delà, on peut observer le cône SE et ses cônes secondaires alignés sur une fissure N-S (à droite) ainsi que le cône terminal (à gauche) comprenant la Bocca Nuova et la Voragine  -- Derrière nous, se dressent les énormes cônes de l'éruption 2002-2003 (TdF).

Vue du cône terminal de l'Etna (la Bocca Nuova et la Voragine le composent). Le cône NE (né en 1911) se dresse derrière lui.

L'Etna est encore partiellement enneigé en cette saison -- Au loin à droite, les cônes de scories de l'éruption 2002-2003.

L'équipe traverse un névé sur les hautes pentes de l'Etna (photo de Véronique Pugliese). Bord méridional de la Bocca Nuova -- 20 mai, le temps est resplendissant .

 

Le secteur sud de la Bocca Nuova (apparue en 1968) dégazant puissamment. A gauche, le sommet du monticule est couvert de dépôts soufrés. La température à l'intérieur des fissures par lesquelles s'exhalent les gaz est très élevée (on ne peut pas y tenir la main).

Le puits NO de la Bocca Nuova observé le 20 mai...et on n'en aperçoit pas le fond !!!

Au sommet de l'Etna (dans la Bocca Nuova à ± 3250 m. d'altitude), les conditions climatiques ont bien changé en une semaine (les deux groupes sont photographiés sur la bordure du puits NO de la Bocca Nuova les 20 et 27 mai) !

 

Puits de la Voragine (apparu en 1964) observé le 20 mai

Descente vertigineuse dans la cendre poudreuse du cône terminal de l'Etna. L'infatigable Nardo (69 ans) est encore une fois en tête ! Bravo spécialement à lui mais aussi aux autres participants de cette aventure etnéenne réalisée dans les nuages/la brume, la grêle et l'orage menaçant.


Les gorges d'Alcantara

Les très beaux orgues basaltiques (ou colonnes prismatiques) des gorges d'Alcantara (fissure recoupant trois coulées dont la plus ancienne daterait d'il y a environ 8000 ans).

Les courageux baigneurs de l'Alcantara (selon notre océanographe, Nardo, l'eau était à ± 13°c)


Région de Taormina et de Castelmola

Le célèbre théâtre grec de Taormina et la superbe vue sur l'Etna dominant la région -- Les lacets de la route se déroulent en direction du très beau petit village de Castelmola. A voir absolument à Castelmola: son château perché sur un éperon rocheux effilé (où se déroule une exhibition de rapaces en saison), le superbe petit "duomo" (église) ainsi que le bar s'étendant sur quatre terrasses et situé à proximité de l'édifice religieux.

Le Seigneur Etna, encore appelé Montgibello (la Montagne des Montagnes), vu de Castelmola

"On se fait un dernier petit restaurant" (sympathique "trattoria" à Taormina), bien qu'un peu trop proche de la route bruyante, ... et il est déjà temps, aux regrets de tous, de rentrer au bercail ! Photos de Bernard Coutant.


Votre guide au boulot sur le bord du cratère de la Fossa II (Vulcano). Un grand merci pour votre participation active (nombreuses questions et informations supplémentaires) et de votre intérêt ! Photo de Bernard Coutant

Votre guide "effrité", comme je l'ai entendu dire malicieusement dans l'assistance (et non ce n'est pas du belge !), allongé paisiblement parmi ses "ouailles" en train de faire la sieste en attendant qu'une éclaircie daigne apparaître ! Photo de Marc Gental.


Eruption 2002-2003 de l'Etna

Eruption 2001 de l'Etna


Copyright © 2005 Alain Melchior