Mali

 

Tout ce qui nous ressemble nous apprend si peu
alors que , tout ce qui nous est étranger
nous apprend tant.

"Le voyage se passe alors de motif et ne tarde pas à prouver qu'il se suffit à lui-même."  On comprend vite que faire un voyage perd tout son sens.  "C'est le voyage qui bientôt vous fait...ou vous défait" dixit Nicolas Bouvier dans "L'usage du monde".

La dune rose de Gao, mourante dans les nénuphars du NigerLes sables et la poussière, l'eau et le miracle de la vie sont les éléments déterminants du  Sahel.

Ils nous ont fouettés chaque jour,  par leur omniprésence ou leur absence.

On ne pouvait en revenir indifférents.

 

En pays Jeune fille Dogon (4000 octets)Dogon

Wère (9834 octets)Paysan du Sahel, la besogne des champs est rude et solitaire.  De la blancheur de l'aube à l'obscure lueur tombante du soir,  il faut se battre avec la terre et laisser sur chaque herbe un peu de sa sueur.

Paysan, race antique à la glèbe asservie, le soleil cuit tes reins, le froid tord tes genoux.

 

Mil et baobab au pied de la falise de Bandiagara(8241 octets)Pourtant, si l'on pouvait recommencer sa vie, frère, je voudrais naître et grandir parmi vous.

 

Ne reniez jamais vos humbles origines.  Soyez comme le baobabChamps de Mil en saison sèche (10738 octets) au tronc noueux et dur.  Dans la terre enfoncez vaillamment vos racines tandis que vos rameaux verdissent dans l'azur.


Ogobara Ankoundio Gjuindo
élève en 6è de l'école fondamentale de Bamba Andapagou

Janvier 99

Les villages et la culture du mil 

. .

©    Cotonou
Any copying or reproduction without permission is strictly prohibited.