Amour et Sexualité

(début du dossier en fin de page)

Construire Ensemble dossiers publiés dans la revue Construire Ensemble © FEEBF.

CE QUE LA BIBLE CONDAMNE

 

Les relations extraconjugales

globalement désignées par le terme "débauche".

"… Mais le corps n'est pas pour la débauche, il est pour le Seigneur et le Seigneur est pour le corps."

1 Corinthien 6. 13

"La volonté de Dieu, c'est que vous viviez dans la sainteté, que vous vous absteniez de la débauche, que chacun de vous sache avoir sa propre femme et vivre avec elle dans la sainteté et le respect, sans se laisser emporter par le désir comme font les païens qui ne connaissent pas Dieu."

1 Thessaloniciens 4. 3-5

Le lien sexuel risque d'enchaîner les partenaires dans une dépendance, une habitude alors même qu'ils ne sont pas prêts ni destinés à vivre une union durable.

"…car chacun est esclave de ce qui le domine."

2 Pierre 2. 19

Les relations sexuelles préconjugales, loin d'approfondir l'unité du couple, risque au contraire d'appauvrir tous les autres modes de communication et de nuire à l'approfondissement de la connaissance mutuelle. Nous comprenons mieux ainsi pourquoi la Bible les condamne.

L'adultère

L'adultère est aussi une entrave à la vraie liberté.

"Par ses propos flatteurs, elle (femme adultère) le fait fléchir. Elle l'entraîne par ses paroles enjôleuses. Il la suit aussitôt, comme un bœuf va à l'abattoir. Ainsi ligoté il va au châtiment, le fou ! jusqu'à ce qu'un trait lui traverse le corps. Et comme un oiseau qui se hâte vers le filet, il ne sait pas qu'il y va de sa vie."

Proverbe 7. 21 Jésus le condamne clairement.

"Vous avez appris qu'il a été dit : tu ne commettras pas d'adultère. Et moi, je vous dis : quiconque regarde une femme avec convoitise a déjà, dans son cœur, commis l'adultère avec elle. "

Matthieu 5. 27-28

L'homosexualité

Il est dit de ceux qui ont rejeté Dieu délibérément :

"C'est pourquoi Dieu les a livrés à des passions avilissantes : Leurs femmes ont échangé les rapports naturels pour des rapports contre nature ; les hommes de même, abandonnant les rapports naturels avec la femme, se sont enflammés de désir les uns pour les autres, commettant l'infamie d'homme à homme et recevant en leur propre personne le juste salaire de leur égarement. "

Romains 1. 26-27

Si l'homosexualité est clairement dénoncée comme comportement, nous savons à quel point Dieu a compassion du pécheur :

"Ce ne sont pas les bien-portants qui ont besoin de médecin mais les malades. Car je ne suis pas venu appeler des justes mais des pécheurs. "

Matthieu 9. 12-13

En résumé, toutes les relations sexuelles qui sortent du contexte du mariage, sont clairement condamnées.

"… Ne vous y trompez pas ! Ni les débauchés ni les idolâtres, ni les adultères, ni les pédérastes de tous genres, ni les voleurs, ni les accapareurs, ni les ivrognes, ni les calomniateurs, ni les filous n'hériteront du royaume de Dieu."

1 Corinthiens 6. 9-10

 

gh

JEUX BIBLIQUES

 

Quel est le nom du personnage mentionné dans la bible en Juges 13.9 ?

 

Envoyez votre réponse par mail à  ubbo@skynet.be  en vérifiant  l’horloge de votre PC ( barre des taches en bas à droite )

La première réponse recevra un cadeau d’une valeur de 30€. Le nom du gagnant sera publié.

Des cadeaux d’une valeur de 20€ à 50€ et plus seront mis en jeux. Que le meilleur gagne.

 

ADVALVASSYS

 

 

 

DEBUT DU DOSSIER

Longtemps muselée et réprimandée, la sexualité, tel un torrent qu'aucun barrage ne peut contenir, déferle et envahit notre société.
Des images suggestives envahissent nos écrans de TV, de cinéma ou les affiches publicitaires.

De nouveaux comportements sexuels (relations extra-conjugales, homosexualité…), sont suggérés, voire même encouragés.

Au point que de nos jours, il est difficile de s'y retrouver, de distinguer ce qui est bien de ce qui ne l'est pas.

"Malheur ! Ils déclarent bien le mal et mal le bien." Esaïe 5. 20

Cette confusion est d'ailleurs annoncée dans la Bible.

"Car le temps viendra, où les hommes ne voudront plus écouter le véritable enseignement, mais ils suivront leurs propres désirs et rassembleront auprès d'eux une foule de maîtres qui leur diront ce qu'ils désirent entendre. Ils n'écouteront plus la vérité, ils s'en détourneront pour porter toute leur attention sur les légendes…" 2 Timothée 4. 3-4

L'homme, emporté par toutes sortes de courants a, plus que jamais, besoin de points de repère auxquels se référer. La Bible a-t-elle encore son mot à dire ?
Laissons la répondre :

"L'herbe sèche et sa fleur tombe mais la Parole du Seigneur demeure éternellement" 1 Pierre 1. 25

Et pourtant, est-il plus beau cadeau prévu par Dieu pour l'homme ?
La sexualité vécue selon les valeurs de la Bible n'est-elle pas source d'épanouissement et de bonheur ?

La sexualité : projet voulu par Dieu

Dieu a créé l'homme, avec tous ses caractères physiques et psychologiques. Il a aussi créé ses pulsions sexuelles qui sont inhérentes à sa personne.
Une fois la création achevée, et en particulier celle de l'homme et de la femme, l'Eternel en fit le bilan.

"Dieu vit tout ce qu'il avait fait. Voilà, c'était très bon." Genèse 1. 31

Il ne nous viendrait pas à l'esprit d'enfreindre le mode d'emploi d'un appareil complexe et perfectionné. Nous respectons scrupuleusement les indications par crainte de le détériorer.
Dieu a créé la sexualité avec toute sa complexité, dans son plan d'amour pour l'homme. Encore faut-il que l'homme respecte les règles et les lois que le Créateur lui a laissées pour son plus grand bonheur, et qui restent éternelles.

"Seigneur, ta Parole subsistera toujours, elle a sa place éternelle dans le ciel." Psaume 119. 89

Dans son plan divin parfait, Dieu a réservé la sexualité au cadre du mariage. Cette règle se retrouve dans de nombreux passages bibliques.
La sexualité, voulue et créée par Dieu, contribue à l'unité totale des conjoints, à l'attachement intime, profond et réciproque.

Pour désigner le rapport sexuel, la Bible emploie le terme "connaître".

"L'homme connut Eve, sa femme, elle devint enceinte, enfanta Caïn."  Genèse 4. 1

"Connaître" dans la Bible, c'est s'engager entièrement, donner toute sa personne, esprit, âme et corps, appartenir totalement à l'être aimé. Nous comprenons ainsi d'autant mieux cette invitation de la Parole de Dieu à respecter le mariage :

"Que chacun respecte le mariage et que les époux restent fidèles l'un à l'autre, car Dieu jugera les débauchés et les adultères."Hébreux 13. 4

Les buts de la sexualité

Dieu a donné la sexualité dans le mariage pour mettre un terme à la solitude humaine.

"Le Seigneur Dieu dit : "Il n'est pas bon pour l'homme d'être seul, je lui ferai une aide semblable à lui." Genèse 2. 18

La procréation.

"Dieu les bénit et leur dit : soyez féconds et prolifiques, remplissez la terre et dominez-la." Genèse 1. 28

Cette invitation à la procréation, cette association de l'homme et de la femme à sa création, n'est pas incompatible avec la régularisation des naissances. Si l'homme est aussi appelé à assujettir la terre, encore doit-il respecter les lois de Dieu, en particulier celles concernant le respect de la vie.

"Mes os ne t'ont pas été cachés lorsque j'ai été fait dans le secret, tissé dans une terre profonde. Je n'étais qu'une ébauche et tes yeux m'ont vu. Dans ton livre, ils étaient tous décrits, ces jours qui furent formés quand aucun d'eux n'existait." Psaume 139. 15-16

La sexualité permet à l'être humain de prendre conscience de ses limites.

Que ce soit sur le plan physique, psychologique ou intellectuel, l'être humain est homme ou femme mais pas les deux à la fois. Il a besoin de quelqu'un d'autre, d'un vis-à-vis pour expérimenter la plénitude.

"Le Seigneur Dieu transforma la côte qu'Il avait prise à l'homme en une femme qu'Il lui amena. L'homme s'écria : "Voici cette fois l'os de mes os et la chair de ma chair. Celle-ci, on l'appellera femme car c'est de l'homme qu'elle a été prise". Aussi l'homme laisse-t-il son père et sa mère pour s'attacher à sa femme, et ils deviennent une seule chair." Genèse 2. 22-24

Réalisant son insuffisance, l'être humain prend conscience d'un besoin plus profond encore. Celui de vivre en communion avec Dieu et d'être entièrement comblé par Lui. La sexualité est ainsi le reflet de cette relation profonde que Dieu veut établir avec tout homme.
De nombreux écrits comparent l'Alliance entre Dieu et son peuple à l'amour entre l'homme et sa femme.

"Je te jurerai fidélité, je fis alliance avec toi, dit le Seigneur l'Eternel, tu fus à moi." Ezéchiel 16. 8

Le plaisir ! Non seulement la sexualité a été créée par Dieu, mais aussi ses plaisirs.

"Que tes caresses sont belles ma sœur, ô fiancée ! Que tes caresses sont meilleures que du vin, et la senteur de tes parfums que tous les baumes ! Tes lèvres distillent du nectar, ô fiancée : du miel et du lait sont sous ta langue, et la senteur de tes vêtements est comme la senteur du Liban." Cantique 4. 10-11

"Car tout ce que Dieu a créé est bon et rien n'est à rejeter si on le prend avec action de grâce." 1 Timothée 4. 4

Aujourd'hui, le plaisir est devenu une valeur recherchée pour elle-même. Notre société en a fait un dieu.
Or, "recherché et adoré, le plaisir devient destructeur et mortel."
Dr John White.
Se livrer à la recherche effrénée du plaisir conduit au désenchantement. Au contraire, rechercher Dieu aboutit aussi aux plaisirs les plus intenses.

L'Apôtre Paul nous a d'ailleurs avertis de cette évolution des mœurs.

"Sache bien ceci : dans les derniers jours surviendront des temps difficiles. Les hommes, en effet, seront égoïstes, âpres au gain, fanfarons, orgueilleux, rebelles à leurs parents… amis des plaisirs plutôt qu'amis de Dieu." 2 Timothée 3. 1-4

gh