Le pardon, une source de libération

«Aimez vos ennemis, faites du bien, prêtez sans rien espérer. Et votre récompense sera grande, et vous serez fils du Très-Haut, car II est bon pour les ingrats et pour les méchants. Soyez donc miséricordieux, comme votre Père est miséricordieux. Ne jugez point, et vous ne serez point jugés, ne condamnez point, et vous ne serez point condamnés ; absolvez, et vous serez absous. Donnez, et il vous sera donné » (Luc 6:35-38).

L'église a été invincible partout où elle a pratiqué le message du pardon. Ni le monde, ni l'enfer ne pourront jamais vaincre l'Eglise. La seule chose qui pourra l'arrêter, c'est son obstination à ne pas vivre ce pardon et le communiquer aux autres.

Il est donc vain de vouloir s’opposer à l’ennemi avant d'avoir appris à aimer ceux qui nous persécutent et à prier pour eux. Nous avons tous la tendance de maudire ceux qui nous maudissent. Comment pouvons-nous résister à l’ennemi dans un tel état d'esprit ? Pensez-vous que le Seigneur pourra bénir une telle attitude ? Alors qu'il nous demande clairement de bénir ceux qui nous maudissent ? La victoire sur l'ennemi est accordée avant tout à ceux qui ont appris à pardonner à leurs ennemis. Le pardon devient donc une source de puissance pour détruire les oeuvres du diable.
Examinons maintenant les effets libérateurs du pardon au travers des trois témoignages suivants :

1. Le pardon libère du ressentiment
2. Le pardon libère l'action du Saint-Esprit
3. Le pardon libère les cœurs les plus durs