Domaine Gérard SCHUELLER & Fils, ALSACE

Bruno SCHUELLER

Husseren les Châteaux, 7 ha 

Depuis toujours en bio sans officialisation, large gamme de vins concentrés, plutôt secs, élevés avec un minimum voir sans soufre. Entrée de gamme superbe, Grand cru Pfersirberg Grand cru Eichberg, Bildstocklé, grands pinots noirs, vin mousseux sans soufre, .. 

Petit domaine familial, situé dans le village d’Husseren les châteaux, tout proche d’Eguisheim. Le domaine pourrait être qualifié d’alternatif ou de culte, tant il possède des fans passionnés. Bien qu’exportant régulièrement, il est par contre très peu médiatisé ; il ne le recherche pas non plus, au contraire. Dans la veine des Barral (Languedoc) ou Allemand (Cornas) dont ils sont des amis proches. 

Ma première visite, Mai 2003 

Je dois une fière chandelle au forum « la passion du vin » et à au moins à deux de ses participants (Thierry et Vincent) pour la découverte de ce domaine. J’étais à la recherche de chambres d’hôtes pour nous héberger pendant la foire bio de Rouffach et ils m’ont conseillé cette adresse, tout en me recommandant d’également déguster ses vins. Le genre de conseil auquel je suis, je l’avoue, assez réceptif.

 

Après quelques heures à la foire, nous arrivons chez les parents Schueller, nous nous installons gentiment et puis partons à la recherche du caveau situé à quelques pas de là selon les indications reçues. Une petite plaque nous montre le chemin à suivre, et nous marchons, 100 m, 200 m, 500 m, nous sommes en dehors du village, prêt à emprunter le sentier vers les 3 châteaux. Mais ou se cache donc le caveau de ce satané Schueller !! Nous redescendons, regardant attentivement toutes les indications, rien, nous revoilà à notre point de départ. Je connaissais plutôt l’Alsace pour ses grands panneaux racoleurs ; entrée libre, dégustation gratuite, vente à la propriété, .... Manifestement chez les Schueller, on aime plutôt la discrétion. Dépité, je m’engage sous un porche ouvert et aborde un gars d’une petite quarantaine d’années en lui demandant de m’indiquer le domaine Gérard Schueller. Le bonhomme me prend par la main (c’est une image) et m’indique une petite sonnette (photo) à l’entrée du porche. Damned, je suis bien au caveau du domaine et c’est Bruno Schueller (photo) que j’ai en face de moi ! Cette anecdote est bien symptomatique de l’approche discrète de ce domaine, du bon sens paysan de ces hommes de la terre et puis de leur bonne dose d’humour.

 

Je n’entrerai pas trop dans les détails de la dégustation qui durera près de 3 heures, vous l’aurez compris, j’ai énormément apprécié ces vins dotés de beaucoup de naturel. Juste une anecdote supplémentaire. Alors que je déguste un vin (un pinot gris) qui manque à mon avis d’expression, Bruno me regarde et me dit « je sais ce qu’il vous faut ». Il disparaît dans sa cave pour revenir avec une bouteille qu’il nous fait déguster à l’aveugle. Une robe dorée superbe, un nez puissant de fruits mûrs, de miel, une densité et une longueur inouïe, c’est un pinot gris, mais de 20 ans d’âge. Merci M’sieur Schueller pour cette dégustation inoubliable.

Depuis, je retourne avec grand plaisir au domaine, l’occasion de partager parfois la table de Gérard, le père aux mains rappelant les vieux ceps, et de déguster la cuisine de la maman. Et puis toujours l’occasion de faire des rencontres d’hommes et de vins de qualité.

 

 


 

L'Avis des Guides

 

*Le Classement, Guide vert de la RVF 2001 (disparu depuis)

**** Gault & Millau 2004

Ne cherchez plus trop le domaine dans les guides, il ne recherche pas la médiatisation

 


 

Les Vins 

Attention, petit domaine régulièrement dévalisé, les quantités sont toujours limitées

 

Vin mousseux « Hic Sine Sulfure Spuma » 

A base de riesling, ce crémant a été refusé a l’agrément en raison d’atypicité et d’amertume. C’était il y a 2 ans je crois. J’ai partagé une bouteille avec Gérard Schueller un soir de grande forme et je le vois encore ronchonner contre les comités d’agrément. Il en perdait son latin. Mais si le vin avait bien une petite amertume en finale que l’on peut apprécier ou regretter, elle est maintenant complètement fondue. L’élevage sans soufre a certainement participé au superbe bouquet de fruits confits, de zeste d’orange et de grillé qui s’échappe du verre.  Très bon, en apéro ou sur la table. 

Pinot blanc 2004

 Nez ultra-mûr, légèrement oxydatif, densité incroyable pour ce cépage. Une superbe réussite. 

Pinot noir 2004

 Une robe très légèrement évoluée, et des arômes très stylisés de fraise, de fleurs, de rose fanée et d’épices. Le corps est moyen, mais c’est soyeux ; du petit Jésus en culotte de velours.

Pinot noir LN 012, terroir Grand Cru Eichberg 2004

Ce pinot noir est issu du grand cru Eichberg, ce qui est particulièrement exceptionnel. L’Eichberg est caractérisé par un sol constitué de conglomérats calcaires et de marnes de l'Oligocène riches en cailloutis. Il est très bien exposé au Sud-Est et bénéficie d’un micro climat chaud et sec. Le parfum est original, cerise macérée, fleurs, encens et épices. Le corps est dense et charpenté mais velouté. Je serais curieux de le déguster dans une série de Bourgognes 1er crus.

Tokay Pinot Gris 2004

Je n'étais pas un amateur de pinot gris, mais je me demande si ce n'est pas au contact des viuns de Bruno que je le suis devenu. En tout cas, il fait à mon avis les meilleus "tokay" d'Alsace. Jamais de douceur inutile, toujours musclés et secs. Un style de plus en plus rare. Et pouratnt la maturité est là comme en témogne les arômes opulents qui se développent au cours du vieillissement. On peut déjà le boire, mais j'ai bu récemment un 1990 en grande forme.

Tokay Pinot Gris 2004

Également très sec et puissant, il offre déjà de beaux arômes de fruits blancs mûrs et dégage des effluves légèrement fumés. Le style Schueller qui transcende les « petits » terroirs. A attendre.

Tokay Pinot Gris, réserve 2002

Une robe très dorée pour un nez très mûr. Le même que le pinot gris 2004 mais avec plus de gras, d’arômes, de matière et de longueur. Superlatif.

Riesling 2004

Issu de terroirs légers, sablo gréseux, il développe des arômes minéraux typiques, parfumés à la menthe. Beaucoup de fraîcheur pour ce beau riesling d’entrée de gamme. Idéal pour la cuisine de la mer.

Riesling, Cuvée Particulière 2004

Riesling, Cuvée Particulière, non sulfité non filtré,  2004

Attention, grands vins ! Les deux cuvées contiennent environ 30% du cru Bildstocklé que nous avions tant apprécié en 2001. Le nez est encore très fermé, mais la matière est là, en embuscade. Un peu de patience donc. Pour Bruno, qui dit sans soufre dit non filtré, vraiment 100% naturel.  Mais loin de se sentir prisonnier d’une idéologie, il réalise les cuvées sans soufre qu’il veut, quand il veut !

Riesling Pfersirberg H, non soufré, non filtré 2001

Un Grand cru dans un millésime exceptionnel pour le Riesling. Le Pfersirberg possède un terroir calcaro-gréseux. Il faut 7 à 8 ans à ces crus pour se révéler, mais ils sont de longue garde. Celui-ci est vinifié sans soufre et non filtré (laisser reposer la bouteille verticalement une journée au moins). Issu d’une vendange très mûre, c’est un vin très élégant possédant une bonne longueur et une acidité qui fait saliver. Très digeste, on en redemande et ce sera dur de le laisser vieillir.

Riesling, Le verre est dans le fruit, 2003

Un vin refusé à l'agrément pour atypicité, on se moque de qui! Ce vin est aussi un exemple de ce qu'il était possible de faire en 2003, millésime que les "spécialistes" décrient sans rien goûter. Alors, c'est vrai, j'en ai dégusté des blancs ratés en 2003, un peu partout en france, mais arrêtons de généraliser et tirons notre chapeau lorsque nous sommes en face d'une grande réussite comme c'est le cas ici!

Gewurztraminer 2004

Une bombe ! Nez puissant de rose, de litchi et d’épices. Corps d’athlète, sans graisses résiduelles (ni sucre). Un vin de gastronomie à allier avec les plats épicés orientaux ou un Munster affiné bien sûr. Probablement mon GW préféré!

Gewurztraminer Bildstocklé réserve 2001

Un gewurztraminer dont il faudra absolument laisser quelques bouteilles de côté pour profiter de son vieillissement. En effet, il est pourvu d’une belle acidité, ce qui est souvent la carence principale du gewurztraminer. Ensuite, les arômes sont très distingués et plus axés sur le sol que sur le cépage. La classe!

 

 

Champagne
Jura
Languedoc
Grécaux
Roquefort
Saint Anne
Roussillon
Rhône
T. Allemand
Villeneuve
Savoie