1878. Ballon à vapeur Giffard (France)

LE Français Henri GIFFARD était un aéronaute passionné qui avait aussi un sens aigu des affaires ; en 1852, jeune homme plein de, promesse, et brillant esprit créatif, il faisait déjà des ascensions sur un ballon de forme allongée, sous lequel il avait installé une ingénieuse machine à vapeur conçue par lui. Celle-ci provoqua beaucoup de curiosité, incita beaucoup de nez à se lever vers les nuages, donna lieu à de très beaux discours, mais ne lui rapporta, hélas, pas le moindre argent... Décidé à sortir de cette situation modeste, il se laissa glisser métaphoriquement — des nuages, et mit son génie mécanique plein de talents au service de l'industrie. Il inventa un injecteur automoteur qui permettait d'alimenter en eau la chaudière des locomotives en remplaçant la pompe normale jusqu'alors en usage, permettant ainsi de sérieuses économies de temps et d'argent. Il gagna des millions et, une fois en possession de cet argent, il retourna à son premier amour : les ballons. Puis, il pensa que même grâce à eux, il pouvait gagner quelqu'argent : en 1867, il apporta à la Première Exposition Universelle de Paris un ballon à vapeur de proportion moyenne solidement attaché au sol, qui permettait aux dames et aux messieurs de la bonne société d'accomplir, sans courir aucun risque, de palpitantes ascensions. L'entreprise eut un réel succès et Giffard eut l'honneur de donner le baptême de l'air à l'Impératrice Eugénie elle-même. Onze ans après, quand on refit une Exposition Universelle, le ballon captif de, l'ingénieux Henri — comme on disait alors — était toujours fidèle au rendez-vous. Celui de 1867, à côté de celui-ci, paraissait ridicule. Le nouveau « Sphérique » de toile gommée avait une coupole de 36 mètres de diamètre, semblable à celle de Sainte-Sophie, et un volume de 25 000 m3. Quelque chose de monstrueux ! Il suffit de penser que dans l'élégante nacelle de l'aérostat pouvaient prendre place 50 personnes « excursionnistes ». En 5 mois, 35 000 personnes « volèrent » ainsi sur le ballon de Giffard.