1884. Quadricycle à vapeur de De Dion-Bouton et Trépardoux (France)

 

LA formation d'une des plus glorieuses équipes de constructeurs qu'ait connue l'automobile à ses débuts tient du roman... Un jour de décembre 1881) le comte DE DION, cherchant des accessoires de cotillon pour une fête qu'il organisait chez lui, tomba en arrêt devant la vitrine du marchand de jouets Giroux, alors installé boulevard des Italiens, à Paris. A la devanture trônait une petite machine à vapeur dont la chaudière était chauffée par une lampe à esprit-de-vin. Le comte DE DION l'examina en détail et, tout, à fait séduit, l'acheta non sans demander à Giroux l'adresse de l'artisan qui réalisait de pareilles merveilles. L'adresse en main, le comte DE DION y courut, arriva rue de la Chapelle et trouva là Georges BOUTON, fabricant de jouets savants en association avec son beau-frère TRÉPARDOUX... Aussitôt le comte DE DION fit entrevoir aux deux hommes l'avenir doré d'une équipe se consacrant à la locomotion à vapeur. Il les décida à former l'association DE DION-BOUTON et TRÉPARDOUX, dont le comte serait le commanditaire. Le quartier de la rue de la Chapelle quitté, le trio installa une petite usine rue Pergolèse et les travaux pratiques débutèrent. En 1883, sortit le premier tricycle à vapeur pour lequel TRÉPAPDOUX avait inventé une chaudière munie d'un foyer à tubes vaporisateurs et à chauffe rapide. Il restait cependant à prouver la valeur des nouvelles mécaniques et, en attendant l'occasion de réaliser des prouesses, l'équipe se remit au travail et l'année suivante, en 1884, un quadricycle voyait le jour. Le quadricycle comportait des roues avant motrices d'un grand diamètre, supérieur à celui des roues directrices. Équipé d'un moteur bicylindre et fonctionnant à la vapeur, ce véhicule avait pour point faible son système de transmission, la courroie s'obstinant à patiner. Malgré tout, la voiture roula d'une manière satisfaisante. Mais le goût du jour était au tricycle et l'équipe se tourna de nouveau, pour un temps, vers ce mode de locomotion.