1881. Voiture à vapeur " La Rapide " d'Amédée Bollée père (France)

 

EN 1880, à part les commandes officielles qui occupaient presque totalement ses ateliers de construction automobile, Amédée BOLLÉE père poursuivait l'étude et la réalisation de prototypes originaux. Celui achevé en 1881 fut sans doute la plus curieuse des créations du grand constructeur, manceau. Soucieux d'atteindre toujours des vitesses plus hautes, Amédée BOLLÉE père venait de sortir La Rapide, spécialement étudiée pour atteindre le chiffre fatidique de 50 km./h. que beaucoup d'esprits forts jugeaient irréalisable, pour ne pas dire dangereux. Certains même allaient jusqu'à affirmer que l'organisme humain ne résisterait pas à de pareilles vitesses, oubliant sans doute que les cavaliers les dépassaient parfois avec leurs montures !... Bref, La Rapide était là et on allait bien voir ! Les résultats ne se firent point attendre : cette voiture non seulement atteignait les 50 km./h., mais les dépassait même (58 km./h.). Pareille performance confondit les sceptiques de la veille ! La Rapide présentait le même avant-train que la fameuse Mancelle, la tringlerie de direction ayant toutefois été rejetée vers l'avant. Le système de transmission se trouvait disposé de la même façon, mais cette fois attaquait directement les roues arrière qui, grosse nouveauté, comportaient des ressorts de suspension. La chaudière, le moteur et les commandes étaient groupés en avant, permettant au conducteur de travailler sans chauffeur. Dans un souci d'allègement qui peut paraître un peu dérisoire pour une telle masse, Amédée BOLLÉE avait adopté le bois pour les bancs des passagers, échancré au maximum la carrosserie et supprimé le plus possible de montants et bavettes du toit. Détail amusant, La Rapide fut un des premiers véhicules à être muni d'une cloche (placée sous le toit, à l'avant, primitif et émouvant ancêtre des avertisseurs de voiture), cloche que les trompes remplacèrent bien vite. Le record de La Rapide fut établi sur route de terre battue : on peut supposer quelles vibrations terribles pilote et passagers eurent à subir !