Page accueil
Intro Pédologie

 

Pédologie.

Constituants des sols:
Minéraux
Organiques ( Humus ).
Phénomènes de migration.
Le profil.
Propriétés des sols.
Etude pratique des sols.
Le sol dans l'écosystème - Relations sol - plantes.

 

 

CONSTITUANTS ORGANIQUES ( HUMUS ).

 

Matières organiques génératrices d'humus.

Il s'agit, essentiellement ( 95% ou plus ), de substances végétales retombant sur le sol à partir des plantes ( ou y apportées par l'homme ), et, accessoirement, d'excréments et de cadavres d'animaux.

Quantité de matières végétales retournées au sol.

- Forêt feuillue tempérée:
- Forêt résineuse tempérée:
- Forêt subtropicale:
- Forêt équatoriale:

3 - 9t/ha/an ( en matière sèche )
3 - 6
20
25

Composition moyenne de la retombée en forêt ardennaise.

- Feuilles:
- Brindilles:
- Fruits:
- Ecailles de bourgeons:
- Fleurs:
75%
10%
10%
4%
1%

Dans nos forêts feuillues, environ 80 à 85% de la retombée se fait à l'automne.
Dans les forêts de résineux ( sauf mélèze ), la répartition est plus régulière sur toute l'année.

 

Agents d'humification.

MICROBES:

Bactéries: aussi dans tube digestif des animaux,
Champignons:

supérieurs ( Basidiomycètes ): rôle important dans la décomposition de la lignine.
inférieurs: rôle important en conditions défavorables.

ANIMAUX:

Protozoaires,
Vers inférieurs,
Vers annélidés
- Enchytréides - activités diverses, importants dans nos sols forestiers,
- Lombricides: réalisent le mélange intime de colloïdes minéraux et organiques avec formation complexes argilo-humiques, importants pour la structuration du sol.
Mollusques,
Insectes: larves de Diptères, Collemboles,...,
Acariens: actifs surtout dans les amas denses de matières végétales,
Myriapodes: Chilopodes, Pauropodes, Glomérides,...,
Crustacés: cloportes,
Mammifères: taupes, mulots: actions mécaniques d'ameublissement.

 

 

Facteurs agissant sur l'humification.

- Facteurs externes:

climat et microclimat,
aération,
richesse chimique du sol,
etc...;

- Facteurs internes:

composition des débris organiques ( substances toxiques,... ).

 

Phases de décomposition-humification.

Très schématiquement, on peut distinguer diverses phases d'humification, s'enchaînant l'une à l'autre mais avec de nombreuses interférences dans l'espace et dans le temps.

Phase
Agents
Actions, effets

Lessivage

Désagrégation

Bioréduction

 

Synthèse

Complexation

Minéralisation

 

Eaux météoriques

Faune

Microbes
Enzymes ( tube digest. )


Microbes

Lombricides

Microbes

Dissolution de composés solubles

Pulvérisation des débris organiques

Dégradation de la cellulose, de la gnine, des protéines.
Production de "substances préhumiques".


Apparition des acides humiques et fulviques.

Formation de complexes organo-minéraux ( humines ).

Production de CO²; NO3; SO4; etc...

 

Propriétés générales de l'humus.

MORPHOLOGIE.

On peut distinguer, dans les couches organiques et humifères du sol, trois grandes catégories de matériaux, dont l'importance relative permet de définir diverses couches: les HORIZONS HOLORGANIQUES ou LITTIERE et les HORIZONS HUMIFERES ou HEMIORGANIQUES.

Nous appelons:

DEBRIS:

les organes végétaux très peu modifiés, non fragmentés et ne portant d'autres traces de décomposition que quelques déchirures et des taches plus ou moins colorées ou décolorées.

RESIDUS:

les organes végétaux en voie de transformation, plus ou moins fragmentés, déchiquetés, décolorés, compactés en couches feutrées mais toujours identifiables à l'oeil nu.

SUBSTANCES FINES:

les matières très colorées ( brun foncé - noir ) ayant perdu toute trace, visible à l'oeil nu, d'organisation végétale; elle peuvent, suivant les cas, s'accumuler en surface, en couches distinctes, ou être plus ou moins incorporées au substrat minéral.

 

Principales formes d'humus.

La FORME D'HUMUS est un REFLET fidèle de l'ensemble des activités biologiques, elles-mêmes conditionnées par l'ensemble des facteurs écologiques.
C'est pouquoi LA FORME D'HUMUS CONSTITUE UN TRES INTERESSANT CRITERE DE CLASSIFICATION des stations naturelles.

Suivant les conditions de saturation par l'eau, on distingue trois ORDRES d'humus:

- les humus submergés,
- les humus semi-terrestres,
- les humus terrestres.

Les subdivisions de ces trois groupes se basent sur l'importance relative des périodes d'aération ou d'engorgement par l'eau, de la nature des matières humifiables ( type de végétation ) et de l'acidité du sol.

Les humus terrestres sont, de loin, les plus répandus.
Ils se rattachent à trois grandes FAMILLES: mull, moder et mor.

MULL:

Humus de bonne qualité des forêts feuillues sur sol suffisament riche et peu acide ( aussi des bonnes terres de culture et des prairies ).
Disparition rapide des débris organiques apportés en surface.
Formation abondante de complexes argilo-humiques ( vers de terre ).
Minéralisation rapide.
En forêt, à la fin de l'été, il n'y a pratiquement pas de litière: très mince couche L sur horizon humifère.

MODER:

Humus dû, essentiellement, à l'action de petites espèces fauniques ( larves d'insectes, vers Enchytréides, vers non fouisseurs ).
La masse de l'humus est constituée de fins débris coprogènes, plus ou moins remaniés.
Plus riche en acides fulviques.
Peu de complexes argilo-humiques.
Les processus de décomposition-humification sont nettement ralentis et il y a formation d'horizons holorganiques ( litière ): couches L,F et H en proportions variables.

MOR:

Humus formé en conditions climatiques et chimiques défavorables.
L'action des champignons inférieurs est très importante.
Peu de produits humiques de synthèse.
La décomposition est très lente et il y a accumulation importante de litière brute: dominance de la couche F.

 

TABLEAU

Forme d'humus
Poids de litière
Vitesse d'humidification

mull

moder

mor

2 - 10t/ha

15 - 50t/ha

>50t

1 - 2 ans

5 - 15 ans

plus. décennies

 

Les humus semi-terrestres peuvent se classer en deux familles:

ANMOOR:

Humus formé en conditions semi-permanentes de saturation par l'eau et dû à l'activité alternée d'une microflore aérobie et anaérobie, d'une faune aquatique et terrestre.
La décomposition est lente mais l'incorporation des substances fines au substrat minéral est très forte.
il n'y a prariquement pas de litière: un peu de L.
L'anmoor est gris foncé à noir; gorgé d'eau, il présente un aspect boueux; il paraît terreux à l'état modérément humide ( frais ).

TOURBE:

Humus formé en conditions de saturation ( sub )permanente, à partir de végétations à base de mousses, de laîches, de roseaux,...
La décomposition et l'humification sont très lentes et très incomplètes.
Débris et résidus s'accumulent en couches épaisses ( plusieurs mètres, parfois ), contamment imbibées d'eau, à structure fibreuse.

Entre toutes ces formes, existent de NOMBREUX INTERMEDIAIRES (exemples: moder mulleux, dysmoder ) et des VARIANTES, liées à d'autres facteurs du milieu ( exemples: mull calcique, anmoor calcique ).

 

Fonction de l'humus.

Fonctions pédogénétiques:

- désagréation des roches et minéraux
- horizons humiques du profil
- migration des sesquioxydes,

Fonctions physiques:

- thermoprotection superficielle ( mulch )
- structuration et porosité du sol
- protection contre certaines formes d'érosion,

Fonctions nutritives:

- source d'éléments nutritifs libérés au cours de l'humification
- contribution au pouvoir sorbant
- répartition verticale des éléments nutritifs, avec répercussions sur les activités radiculaires
- attaque des réserves minérales du sol,

Fonctions physico-chimiques:

- action sur l'acidité / alcanité
- action sur les phénomènes d'oxydo-réduction.

 

 

Constituants des sols:
Organiques ( Humus ).