Ecole communale fondamentale de Solre-Saint-Géry - 071 32 12 80 - directeur@solre-saint-gery.be - Dernière mise à jour: 16/02/2017

Situation

Solre-Saint-Géry fait partie de l'entité de Beaumont, située dans la "botte du Hainaut" en région wallonne en Belgique. (50° 12′ Nord 04° 14′ Est / 50.200, 4.233 / 50.200; 4.233)

La superficie de Solre-Saint-Géry est de 2114 hectares.

Gentilé (Nom des habitants) :  

Les Solréziens. Surnom: " Les Turcs "

Nombre d’habitants: 800 habitants

Armoiries

Un vieux sceau échevinal de cette commune représentait son patron, c'est-à-dire Saint Géry, tenant à la main droite l'écusson à trois doloires des Renty.

Le sceau qui fut confectionné en 1534 portait l'effigie du même saint Géry tenant l'écusson Croy-Renty.

L'arrêté royal du 6 février 1913 mentionne que, suite à une confusion, l'écu écartelé Croy-Renty est soutenu par un saint Jean-Baptiste, tenant dans la main une brebis.


Histoire du village

Solre fut d'abord un village romain... On y a découvert en plusieurs endroits des monnaies, des urnes funéraires ainsi que les fondations d'une villa romaine (mises à jour au XIXème siècle).

Les Francs l'ont habité ensuite, puisqu'un cimetière fut découvert au Tombois.

On sait que la découverte de quelques bas-fourneaux atteste la présence de l'homme actif à cet endroit à l'âge du fer de l'époque préhistorique.

"St Géry" fut ajouté vers 600, probablement à la suite de la visite de Saint Géry, alors évêque de Cambrai, et qui aurait fondé la paroisse. L'origine du village de Solre-Saint-Géry s'identifie à la naissance d'une exploitation agricole. Ce domaine mérovingien fut crée grâce à l'initiative de Saint Walbert, époux de Sainte Bertille, propriétaires d'un vaste domaine dont le centre était situé à Cousolre où ils avaient établi leur résidence.

De cette union naquirent Sainte Waudru, fondatrice de Mons, et Sainte Aldegonde, fondatrice de Maubeuge. Celle-ci reçut en héritage ces terres de Solre.

A sa mort, elle remit tous ses biens à l'abbaye de Maubeuge qui possédait ainsi la grande ferme dite "ferme Ste Aldegonde", deux brasseries, trois moulins et de nombreuses autres fermes.

Alors que politiquement Beaumont fut détachée de Solre-Saint-Géry au début du XIème siècle, elle dépendait toujours de la paroisse de Solre. Jusqu'en 1432, au moins, le chapelain beaumontois n'était qu'un vicaire dépendant du curé de Solre-Saint-Géry.

Au XIème siècle, les comtes de Hainaut construisent la forteresse de Beaumont à la fois offensive et défensive pour tenir en échec les prétentions des turbulents seigneurs d'Avesnes.



Solre-Saint-Géry relevait de l'Evêque de Liège, des abbayes d'Aulne et de Floreffe et n'a jamais appartenu qu'au Hainaut. Fin du XIème s. , la seigneurerie principale qui dépendait de la châtellenie, puis de la seigneurerie de Beaumont appartenant aux comtés de Hainaut devint la propriété de la maison de Croy en 1453.

Le village fut incendié en 1340 par les Français et une seconde fois, en partie avant la Bataille de Fleurus (1794).

Au XVème s. , il n'y avait que 36 maisons soit environ 216 habitants. En 1637, cent personnes moururent de la peste, ce qui correspondait à un tiers de la population. Le nombre des habitants a monté en flèche jusqu'en 1880 (1017).