Hector Berlioz

Hector Berlioz Né à La Côte Saint André en1803 † à Montmartre en 1869.

Pour écouter Berlioz cliquez ici

Issu d ' une famille cultivée, son père qui était médecin et qui travaillait à Grenoble voulait que son fils fasse des études de médecine comme lui. Ce qu ' Hector commença ( 1 année ), mais très tôt, il composera et aura une formation de musique de chambre et sera guitariste et flûtiste.

Irrésistiblement attiré par les délices de la vie parisienne, Berlioz s ' opposa de plus en plus violemment à l ' autorité de son père. Ces discordes, qui devaient tragiquement se répéter, aboutirent à un compromis entre le Père et le fils: Hector pouvait désormais non seulement se consacrer à ses études musicales , et recevoir une rente mensuelle de son Père, que ce dernier suspendit plusieurs fois en raison de la vie dissolue que menait son fils.

En 1826,

Il entra au Conservatoire et eut comme professeurs, Cherubini, Lesueur. Lorsqu 'il ne recevait pas d 'argent de son père, il donnait des leçons et entra dans une chorale et ne verra pas sa famille pendant 8 ans. Berlioz se présenta 4 x au prix de Rome et l ' obtiendra en 1830 avec une cantate. Il restera 2 ans à Rome et étudie les grands compositeurs, Beethoven, Weber et surtout l 'opéra de Weber, les grands auteurs, la littérature: Goethe, Shakespeare...En 1827, Berlioz rencontre l 'actrice irlandaise Harriet Smithson qu 'il épousera en 1833. Mais avant, Hector avait été fiancé à Marie- Félicie Moke, laquelle , en épousant le très célèbre facteur de pianos Pleyel, avait rompu ses engagements avec le compositeur. C'est l'époque de la Symphonie fantastique, (30) oeuvre autobiographique, histoire d'un amour non partagé. Pendant l'époque du prix de Rome, il voyagera en Italie et aura de nombreux amis italiens mais méprisera les artistes Italiens.

En 1832,

Il écrit une suite à sa symphonie fantastique intitulé: "Le retour à la vie". Il écrit aussi 1 Requiem en mémoire des héros de la révolution de 1830, (très grand succès et très bonne critique d'Alexandre Dumas ). Harold en Italie, composition faite à la demande de Paganini. Berlioz aura diverses professions, e.a. journaliste et critique, en 35, et pendant 27 ans, et ce dans 2 journaux:

1) La Gazette musicale ,

2) Le Journal des Débats.

Grâce à cette profession, il entre dans le milieu officiel.

Pour se faire accepter, il écrira beaucoup d 'opéras, exemple: Benvenuto Cellini, Roméo et Juliette ( Wagner étant présent lors d 'une représentation en sera influencé pour son Tristan et Isolde). Berlioz compose également la Symphonie funèbre et triomphale pour harmonie militaire.

Entre 1835-1840,

Hector fait la connaissance d 'une belle Espagnole, Maria Recio.

A partir de 1842,

Il fait un long périple en Europe pendant 25 ans: Londres, Wien, Berlin, St Pétersbourg, Prague, la Pologne, la Silésie. Pendant ce voyage, il réalise sa "théorie sur drame et orchestre", rencontre des musiciens qui l' aideront à réaliser ses thèses; Liszt, Mendelssohn.

En 1847,

Berlioz se rendit en Russie, à Budapest et dans la capitale anglaise. Partout, l 'accueil fut chaleureux. Il commence la rédaction de ses mémoires et son Te Deum.

En 1849,

décès de son Père.

De retour en France, il fonde un orchestre et compose un recueil de mélodies; oeuvre à thème patriotique et vocale. Pendant cette année- là, Berlioz réunit tous ses articles de recueil, et l 'intitulera: "Les soirées de l 'orchestre", édité en 52.

Le succès parisien, Berlioz ne le rencontrera qu 'en décembre 1854, lors de l 'interprétation de l 'oratorio " l 'Enfance du Christ". C 'est cette même année qu 'il épousera Maria Recio et entretiendra une correspondance avec la femme de Liszt: Caroline von Saynweihgeistein. Ensuite, Hector Berlioz occupera plusieurs fonctions officielles; membre de l ' institut de Paris, bibliothécaire du Conservatoire...Il y eut aussi plusieurs écrits littéraires connus sous le nom de "Mardiste" ( livres feuilletons qui sortaient tous les mardis). Berlioz compose encore Les Troyens, représenté en 1863, Béatrice et Bénédict.

Au cours des années suivantes, la santé déclinante de Berlioz entama une partie des élans qui avaient jusqu 'alors dirigé son existence: le décès de sa seconde femme et de son fils (1865) ainsi que la perte d 'amis fidèles l 'isolèrent de façon tragique. Malade, souffrant d 'une congestion cérébrale, il accepta cependant d 'assurer une cinquantaine de concerts en Russie, où il rencontra le groupe des 5. Le 8 mars 1869, Berlioz s ' éteignit à Paris.

Traité orchestral et instrumental ( 1843).

Traité dédié au roi de Prusse et dont il puisera les bases chez Beethoven. Grâce à Richard Strauss, Berlioz sera aussi édité en allemand. Dans ce traité, il approfondit le travail de chaque timbre des instruments, de l 'expression de l 'instrument et de l 'artiste ainsi que l'art d'orchestrer. Berlioz étudie les oeuvres, les formes d 'autres compositeurs et rencontre des instrumentistes pour dialoguer sur les possibilités des différents instruments.

Le goût de Berlioz pour les grandes formations et les choeurs imposants ne se manifestait qu au cours d 'épisodes bien précis, exemple lors de son premier concert à Londres: 6500 petits chanteurs. Même chose pour plusieurs oeuvres; symphonie militaire 1200 musiciens, hymne à la France 1200 musiciens, Te Deum 900 musiciens, Requiem 210 chanteurs. Dans son Traité, Berlioz donne l 'orchestre idéal: 467 instrumentistes, 360 choristes, 120 violons, 40 alti, 45 vlc, 37 contrebasses, 10 flûtes, 4 petites clarinettes, 8 clarinettes, 3 clarinettes basse, 16 cors, 10 trombones, 2 trombones basse, 2 tubas basse, 30 harpes, 30 pianos, 8 paires de timbales plus percussion. Résultat: effet d'écrasement pour certaines oeuvres.

Nouveautés:

La partie alto plus soignée et plus propre, idem pour les bois et beaucoup de solo dans ses oeuvres. Pour les percussions, il utilise des baguettes en éponge, il recherche des nouvelles sonorités; violon attaque avec l 'envers de l 'archet, pour les vents, utilisation de sourdine ( sonorité spéciale).

Dans son Requiem il y a des accords parfaits avec 8 paires de timbales . Dans la 2ème symphonie, 4 parties de violon, division du pupitre. Le tout orchestré à Paris, les vents divisés par 4 ( normalement 2), les timbales aussi.

Style musical:

Style dramatique avec beaucoup d' asymétrie pour accentuer l'aspect dramatique, musique subjective : pas de programme, " la musique se suffit à elle-même". Du point de vue de la dimension mélodique: il pense mélodie au départ ( recherche de timbres).

Du point de vue rythme: beaucoup de variétés de rythmes.

La symphonie fantastique

Oeuvre de jeunesse, chef d 'oeuvre (30) fondée sur la littérature musicale du XIXè è S., ( la forme): dite à " programme". De ce genre naquit les Poèmes symphoniques de Liszt, la musique de Wagner et, de façon générale, les oeuvres d 'avant garde du XIXè S. L 'histoire est l 'épisode de la vie d 'un artiste ( sous titre ). Op. 14. La symphonie fantastique ( 1ere symphonie romantique) est divisée en 5 grandes parties et portant chacune un sous titre:

1) Rêveries, passions: forme sonate

2) Un bal: rondo

3) Scènes aux champs: lied libre

4) Marché au supplice: forme sonate sans développement ( Harriet le jette et il se drogue)

5) Songe d 'un nuit de sabbat: forme sonate.

Principe de l 'idée fixe

Leitmotiv de Wagner Pas de forme classique, elle est appelée symphonie à programme.. Recherche de l ' orchestration, on évoque la nature, un programme déterminé ( l'histoire, principe imaginaire, le rêve, la drogue, retour au Moyen- Age) ELEMENTS ROMANTIQUES.

En harmonie, Berlioz crée des atmosphères, du point de vue rythme, beaucoup de variétés.

Musique instrumentale:

Plusieurs oeuvres dont les Francs juges (26), la Symphonie fantastique (30), ouverture du Roi Lear (31), Harold en Italie (34): symphonie en 4 mvts. Harold est représenté par l'alto, beaucoup d'allusion à la nature et à l'Italie.

1er mvt) Harold aux montagnes représente des scènes de bonheur, de joie, de mélancolie, de la nature et les rêves d'Harold. Forme sonate.

2ème mvt) Marche des pèlerins chantant la prière du soir. Rythme de marche, beaucoup de couleurs,jeux et timbres différentes représentation de l'angélus: 4 harpes et cor. Forme lied. 3ème mvt) Sérénade d'un montagnard des Abruzzes à sa maîtresse. Beaucoup de vent, joyeux. Forme lied.

4ème mvt) L'orgie des brigands,frénétique. Forme libre .

la Symphonie funèbre et triomphale ( 40): Orchestre à cordes ou harmonie militaire. Grandiose, a impressionné Wagner avec ses 26 clarinettes, ouverture du Carnaval romain (44), ouverture du Corsaire ( 1841 reprit en 51).

Il a composé donc 4 symphonies:

1) La symphonie fantastique en ut min. 5 mvts en 30.

2) Harold en Italie en Sol Maj. en 4 mvts, symph. composée à la demande de Paganini en 34.

3) Roméo et Juliette en si min. en 39.

4) La symphonie funèbre et triomphale en fa min. en 40.

 

Musique vocale et instrumentale:

Mélodies pour choeurs et piano.

Mélodies pour voix et piano "Les Nuits d'été".

Roméo et Juliette (39): Avec choeur, symphonie dramatique de 1h30. Thème réalité: 2 familles et la mort des amants. Orchestration par 2, considérée comme symphonie à programme qui ne suit pas un texte, pas de description voulue.Wagner en a été influencé pour son Tristan et Iseut. Beaucoup de succès en France. 8 scènes de Faust (28), Requiem (37): Son idée de la mort est différente des autres compsiteurs. En Allemagne, la mort = "le" symbole de la vie. En France, la mort = "la" solution se trouve dans l'univers .Chez Berlioz, la mort n'est pas négative. 200 choristes et 140 musiciens, 4 formations vents, 1 tam tam, cymbales, 8 paires de timbales, 2 grosses caisses.Te Deum (49): Suite du Requiem avec 3 choeurs, orgue, orchestre. Damnation de Faust (29): Oratorio profane, séria de 8 scènes écrit en 29 et complété en 45.

Du point de vue orchestration; cuivres en sourdine, la flûte et la clarinette accompagnent le choeur des soldats. Oeuvre nerveuse. Une Enfance du Christ (54)

. Musique théâtrale:

Benvenuto Cellini (36 38): Opéra, livret de Auguste Barbier et A.de Wailly, et l'on pense qu'il fut revu par Alfred de Vigny, mémoire du sculpteur de la Renaissance: Cellini. La caractéristique première de Benvenuto Cellini réside dans le peu d'imprtance accordé à l'aspect théâtral, en ce sens, que le déroulement de l'action s'interrompt brusquement pour céder la place à de grands passages de caractère fort pittoresque, notamment le carnaval romain. Bibliographie de Cellini, audacieux pour l'orchestre.Cette oeuvre eut du succès à Londres et à Weimar vers 1830, après ajout de scènes parlées et plus tard remplacé par récitatifs

. Les Troyens (55 58), Béatrice et Bénédict ( 60 62 ): Opéra comique en 2 actes, livret de Berlioz inspiré de "Beaucoup de bruit pour rien de Shakespeare", dernière oeuvre lyrique. Passages mélancoliques et de joies.

 

Particularités des symphonies:

Elles ont toutes un nom. La 1ère: 4 timbales et c'est beaucoup pour 1830, la 2ème: harpe.

Ecrits:

Grand traité d 'instrumentation et d 'orchestration modernes ( 42 43), Le Chef d 'orchestre , Les Soirées de l 'orchestre (35), Voyage musical en Allemagne et en Italie (37), A travers chants, Mémoires, Les Musiciens et la musique.

Caractéristiques:

Tessiture anormales pour certains instruments; il expérimente une utilisation peu courante des instruments (bois de l'archet du violon)

. D'après Schumann, les oeuvres qu'il a analysé sont très comparatives à Beethoven (2 thèmes imposés). Pour Berlioz, 1 thème était important et plusieurs thèmes secondaires. Mêmes accords ou mélodies pour différencier tous les instruments et aux différentes voix ( couleures spéciales ex: do; hautbois; mi; clarinette; sol flûtes) Même accord dans chaque groupe. Il supprime le rôle de l'accompagnement de la basse ( contrastée avec la mélodie)

Retour au sommaire