Mon lieu de résidence
Kain - 7540

 

(En 1138, CHEIM)
5 km de TOURNAI. superficie: 1.128 ha. Altitude: 21,3m (17,8 - 105m)
Population: +/- 5.800 habitants

Eglise de Kain - centre ( à droite)

Eglise de Kain-La-Tombe( à gauche)

Le territoire était occupé à l'époque romaine puisqu'on y a découvert des lampes en terre cuite et des fragments de poteries.

En 1138, la seigneurie relevait de l'abbaye d'inde, dépendante de la seigneurie d'Audenarde.
En 1476, un hôpital était construit au hameau de la Tombe. Ce territoire se développa au cours des siècles suivants pour finalement constituer une paroisse en 1897.

En 1566, les calvinistes ravagèrent l'hôpital, l'église et l'abbaye du Saulchoir dont les origines remontaient à 1233.

En conclusion du Traité de Chambord (16 octobre 1669), le village de Kain fut rattaché à la banlieue de Tournai. Le Traité de Ryswick (20 septembre 1697), ratifia ce transfert à la France et au mois de mars 1701, Louis XIV annexa Kain au Tournaisis. Cependant en 1723, le village fut replacé sous la juridiction du Conseil du Hainaut.

Depuis 1900. Kain emporté par une rapide et irrésistible évolution a complètement changé d'esprit et de visage.

La mort de la culture maraîchère et des petits artisanats familiaux qui accrochaient à la terre ou à l'atelier paternel, I'accès généralise aux études, la multiplication et la dispersion des activités professionnelles qui détachent la jeunesse de ses liens d'origine, la formation d'une bourgade autour de l'église de le jeune paroisse Notre-Dame de la Tombe, l'édification de rnaisons de compagne et de quartiers résidentiels, à la proximité de la gare et de la ville de Tournai, le règne de l'auto qui réduit les distances ont fait des Kainois d'aujourd'hui une communauté de gens aux acquis intellectuels et aux situations sociales extrêmement variés, où se dilue et se perd la vieille âme du terroir.

L'autoroute vient de parfaire le coup en tranchant la commune net en deux de sa barrière, dressée ici en haut et raide rempart, allongée la en zone interdite flanquée de douves bétonnées qui furent naguère la Melle.

Seul trois ponts, trois goulots, permettent de passer d'une moitié à l'autre. Nous avons ainsi un Kain-Nord et un Kain-Sud.
Kain est devenu maintenant un village résidentiel.