Coupe du Monde 2002 de Football

Résultats du jour
Groupes
Calendrier et résultats du premier tourClassements du premier tourHuitièmes de finaleQuarts de finaleDemi-finaleFinale
StadesPalmarèsClassement FIFAOrigines de la FIFA
Simulateur
Simulateur2006




Tous les résultats de la Coupe du Monde de Football 2002 en Corée du Sud et au Japon. Les classements par groupes du premier tour. Les stades, le palmarès, les origines de la fifa,... Exclusif : un simulateur de classement (Microsoft Excel 98) à télécharger, pour déterminer le champion du monde selon vos pronostics (Avec statistiques) - world cup - foot - 1er tour - huitièmes de finale - quarts de finale - demi-finale - petite finale - finale - Belgique - Waseige - diables rouges - soccer - worldcup - korea - Japan - Isabelle Dechamps - simulation - téléchargement - Download - tournoi - compétition




Création

La Fédération Internationale de Football Association (FIFA) est fondée le 21 mai 1904 à Paris, où elle partage les locaux de l’Union Française de Sports Athlétiques. L’acte de fondation est signé par les associations suivantes:

France - Union des Sociétés Françaises de Sports
Athlétiques USFSA
Belgique - Union Belge des Sociétés de Sports UBSSA
Danemark - Dansk Boldspil Union DBU
Pays-Bas - Nederlandsche Voetbal Bond NVB
Espagne - Madrid Football Club
Suède - Svenska Bollspells Förbundet SBF
Suisse - Association Suisse de Football ASF



La FIFA prend forme

Le premier Congrès de la FIFA tenu deux jours plus tard, le 23 mai 1904, élit Robert Guérin Président. Victor E. Schneider (SUI) et Carl Anton Wilhelm Hirschmann (NED) sont désignés comme vice-présidents. Louis Muhlinghaus (BEL) est nommé secrétaire et trésorier, avec Ludvig Sylow (DEN) comme assistant. Ces pionniers sont confrontés à une immense tâche car, d’une certaine manière, la FIFA n’existe encore que sur le papier. Il faut lui donner sa forme, faire des associations de véritables représentants nationaux et s’attacher de nouveaux membres. Mais il s’agit avant tout de persuader les Anglais que leur affiliation à cet organe nouvellement créé est indispensable.


Vers le haut

De plus en plus de membres

Jusqu’en 1909, la FIFA ne compte que des associations européennes. Les premiers membres d’outre-mer la rejoignent dans l’ordre suivant: l’Afrique du Sud en 1909/1910, l’Argentine et le Chili en 1912, les Etats-Unis en 1913. Cela marque le début des activités internationales de la FIFA, ouvrant la voie à une expansion globale. Le début de la Première Guerre Mondiale en 1914 ouvre une large parenthèse. Qui aurait alors osé parler du football et de sa vocation à réunir les peuples? Et pourtant, toutes les relations internationales ne sont pas interrompues pour autant même si elles ne se poursuivent que dans un cercle restreint.

Jules Rimet devient le 3e Président de la FIFA le 1er mars 1921. Ce Français de 48 ans y consacrera alors sa vie. Lorsqu’il prend en main la Fédération ébranlée par la Première Guerre Mondiale, elle compte 20 membres. Les Britanniques l’ont quittée à l’unisson et ni le Brésil ni l’Uruguay ne sont représentés. Au cours des 33 ans de la présidence de Rimet, la FIFA connaîtra un formidable essor malgré la Seconde Guerre Mondiale. On peut à juste titre parler d’"ère Jules Rimet" parce qu’il est véritablement parvenu à réorganiser la FIFA et à transformer le rêve d’une Coupe du Monde en réalité. Lorsqu’il passe le flambeau, en1954, lors de l’ouverture de la 5e Coupe du Monde en Suisse, la Fédération compte 85 membres!



La première Coupe du Monde

La formidable résonance des Jeux olympiques vient ajouter au souhait de la FlFA d’organiser son propre championnat du monde. En réponse à une remarquable proposition du Comité Exécutif, le Congrès de la FIFA du 28 mai 1928 à Amsterdam décide d’introduire un championnat du monde organisé par la FIFA. Il s’agit à présent de sélectionner le pays organisateur. La Hongrie, l’Italie, les Pays-Bas, l’Espagne et la Suède soumettent leurs candidatures. Dès le début, l’Uruguay est favori pour des raisons importantes. En effet, le double champion olympique (en 1924 et 1928) fête à grands frais le centenaire de l’indépendance en 1930.

La première Coupe du Monde est ouverte le 18 juillet 1930 au Stade Centenary de Montevideo. Une ère nouvelle s’ouvre pour le football mondial.

La Suède et l’Italie déposent leur candidature pour la deuxième édition de la Coupe du Monde lors du Congrès de 1932 à Stockholm. Le Comité Exécutif fait porter son choix sur l’Italie.

Quatre années plus tard, le "Père de la Coupe du Monde", Jules Rimet, voit s’exaucer son vœu lorsque la 3e Coupe du Monde a lieu en France, son pays natal. La Coupe du Monde de 1942 n’aura jamais lieu. Il faudra attendre le 1er juillet 1946. Il n’y a qu’un seul candidat pour la Coupe du Monde de 1949 (reportée à 1950 faute de temps). Le Brésil est désigné à l’unanimité, tandis que la Suisse se voit accorder l’option de 1954.


Vers le haut

Retour des pays britanniques

L’année 1946 marque le retour des quatre associations britanniques au sein de la FIFA, grâce une fois encore au talent diplomatique de Jules Rimet qui trouve en Arthur Drewry et Sir Stanley Rous des partenaires d’une grande ouverture d’esprit.

Huit ans plus tard, pour la 5e édition de la Coupe du Monde en Suisse le Président alors âgé de 80 ans se retire lors du Congrès de Berne.



50ème anniversaire

Le Belge Rodolphe William Seeldrayers est le quatrième Président de la FIFA. La Fédération, qui compte désormais 85 membres, fête ses 50 ans sous sa présidence. Après avoir épaulé Jules Rimet en tant que vice-président pendant plus de 25 ans, il meurt en octobre 1955. La succession est assurée par Arthur Drewry, qui est élu le 9 juin 1956 mais a déjà dirigé la FIFA pendant plus de six mois par intérim. Il préside la Commission d’Etudes chargée d’élaborer de nouveaux statuts pour la FIFA et ouvre la 6e Coupe du Monde à Stockholm en 1958. Celle-ci rencontre un immense succès et le Brésil gagne haut la main. Arthur Drewry décède le 25 mars 1961 à l’âge de 70 ans.

La FIFA est dirigée par le Suisse Ernst B. Thommen jusqu’au Congrès extraordinaire du 28 septembre 1961. En qualité de président de la Commission d’Organisation des Coupes du Monde 1954, 1958 et 1962, il accomplit de grandes réalisations pour la Fédération de Football Internationale.

Sir Stanley Rous est élu 6e Président de la FIFA. Les retransmissions télévisées de la Coupe du Monde contribuent aussi considérablement à l’expansion mondiale de notre sport. Les fonds proviennent exclusivement des bénéfices de la Coupe du Monde, une fois tous les quatre ans.


Vers le haut

Une nouvelle ère

Le 11 juin 1974 à Francfort, le Brésilien João Havelange prend les rênes de la Fédération Internationale de Football Association. Dès que sa candidature à la présidence de la FIFA avait été déposée en 1970 par la Confédération sud-américaine de Football (la Confederación Sudamericana de Fútbol), il s’était mis à rechercher des solutions aux grands problèmes du football mondial. Lorsqu’il est élu Président de la FIFA, lors du 39e Congrès en 1974, il est prêt à considérer le football autrement que sous le seul angle de la compétition. Il entend aussi explorer de nouvelles méthodes permettant de développer son aspect technique et y préparer les nouvelles générations.

L’installation de João Havelange au siège de la FIFA marque l’avènement d’une ère nouvelle. Auparavant, lorsque sa survie dépendait quasi exclusivement des maigres ressources provenant des championnats du monde quadriennaux, la FIFA s’était montrée quelque peu conservatrice et réservée lorsqu’il s’agissait de prendre des décisions. Toute l’énergie était alors concentrée sur la consolidation et le maintien du statu quo. En un rien de temps, João Havelange allait transformer une institution essentiellement administrative en une entreprise dynamique débordant d’idées nouvelles, avec la volonté de les mener à bien.

Aujourd’hui, la FIFA a toujours la même adresse à Zurich mais la romantique villa Derwald du Zurichberg, où à peine douze personnes décidaient du destin du football mondial en 1974, a fait place à un bâtiment moderne de plus de 120 collaborateurs dont la masse de travail augmente constamment. Au niveau politique, il s’engage fermement en faveur de l’apaisement et de la serviabilité, suivant le principe de l’universalité dont se réclame la FIFA. Son intégrité personnelle lui vaut le respect de toutes les associations nationales et son avis est écouté de tous. Sous sa présidence, les bureaux de la FIFA deviennent le berceau de la diplomatie sportive.



Mondialisation

Au cours des vingt-cinq dernières années, le football s’est non seulement imposé comme le sport le plus populaire dans un monde éphémère mais il s’est aussi épanoui dans d’autres branches de la société, telles que le commerce et la politique. Le football a conquis des régions, des populations, des nations tout entières. Avec quelque deux cents millions d’actifs, il constitue à présent une composante essentielle de l’industrie des loisirs, s’étant ouvert de nouveaux marchés à lui-même et au reste du monde. Il faut continuer d’exploiter son potentiel, en Asie et en Amérique du Nord en particulier. Au milieu de l’année 2000, la FIFA comptait 204 associations membres, ce qui en faisait l’une des plus grandes fédérations sportives du monde.



204 pays membres

Joseph S. Blatter (SUI) est élu le 8 juin 1998 comme successeur de João Havelange. C’est le huitième Président de la FIFA. Cette victoire lors du 51e Congrès ordinaire de la FIFA à Paris a élevé Blatter, déjà au service de la FIFA depuis vingt-trois ans à différents postes, au plus haut rang du football international. Il est l’une des figures les plus polyvalentes et les plus expérimentées du milieu diplomatique sportif international. Il est entièrement dévoué au football, à la FIFA et à la jeunesse.

La FIFA a entamé le nouveau millénaire avec une nouvelle compétition, à savoir le Championnat du Monde des Clubs, dont la première édition s’est disputée au Brésil en l’an 2000. Des efforts ont également été déployés dans la promotion du football féminin avec la création du Championnat du Monde U-19 féminin. Grâce au programme GOAL et à ses prestations sur mesure, de même qu’au Programme d’Assistance Financière pour toutes les associations nationales - dont les fonds proviennent des recettes de l’exploitation des droits de télévision - la FIFA a conféré une nouvelle dimension à son programme de développement. Suite à la faillite économique de son partenaire de longue date, la FIFA a pris l’initiative de gérer elle-même son domaine marketing, en particulier dans le cadre des préparatifs de la Coupe du Monde de la FIFA, Corée/Japon 2002™.

Vers le haut





Conception et Réalisation : Isabelle Dechamps ©

- Décembre 2001 -