Button_Conte_OK2.jpg (5855 bytes)

16 - La création du monde

 (d'après "Le cycle de la vie ou comment le monde fut créé")

 

Il y a très, très longtemps, au tout début du premier  commencement, un lézard et un oeuf ont eu envie de manger du raisin. Ils partent donc dans la brousse et  cherchent un beau raisinier (arbre à petits fruits rouges et  sucrés). Ils cherchent beaucoup, ils cherchent longtemps  et finissent par trouver un beau raisinier chargé de fruits. En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, le lézard est dans les branches.

L'œuf, lui, a du mal. Il essaye de grimper mais il n'y arrive pas. Le lézard descend alors et  l'aide. Il soulève l'œuf et le pose par derrière. Il pousse, il pousse et réussit enfin à le hisser dans les branches. Et  là, tous les deux se mettent à manger du raisin. Ils en  mangent tant et tant qu'ils en ont plein la panse, ils ne peuvent plus avaler un seul grain. Ils décident de redescendre. L'œuf a du mal, il roule, il glisse. Il crie au lézard qui est déjà en bas depuis un moment :  

- Fais-moi un tas de terre molle et de feuilles  au pied de l'arbre, comme ça si je tombe, je ne me casserai pas !

Le lézard fait comme son ami le lui a demandé, un tas de  terre et de feuilles mais il glisse, au beau milieu, une  grosse pierre. L'œuf tombe et se casse en mille morceaux. Le lézard se met à rire, il rit comme un fou, quand une herbe coupante vient lui trancher le cou ! Plus  de lézard ! L'herbe coupante se met à rire, elle éclate de  rire quand un feu la brûle. Plus d'herbe ! Le feu se met, à  son tour à rire, il hurle de rire quand l'eau vient l'éteindre. Plus de feu ! L'eau se met à rire, elle rit aux larmes quand  les animaux sauvages viennent la boire. Plus d'eau ! Les animaux sauvages se mettent alors à rire, ils rient à gorge déployée quand les chasseurs viennent les tuer. Plus  d'animaux sauvages ! Ce sont les chasseurs qui rient  maintenant. Ils rient de toutes leurs dents quand la mort vient les tuer. Plus de chasseurs ! C'est au tour de la mort  de rire, elle s'étouffe de rire quand la vie vient la foudroyer. Plus de mort ! La vie ne peut pas s'empêcher de rire, elle rit de bon cœur quand Dieu vient la détruire. Plus de vie ! Le monde, lui-même, est anéanti. Dieu est très sérieux.

Il  n'a pas ri, ni même souri. Et quand le vieux monde est complètement anéanti, Dieu crée un nouveau monde, celui-là même où l'on vit, vous et moi, aujourd'hui, ici. 

 

Cela s'est passé comme ça, et pas autrement.