La Enfield du paternel

Ce n'est pas une simple enfield bullet de 500ccm non ce serait trop simple. En faite, comme toute les Enfields à l'origine, c'est un tréteau poussif et pas fiable. Alors pour combler ces 2 lacunes, elle a subit une petite cure de vitamine chez Egli le préparateur Suisse. Résultat un moteur monté à 525ccm  avec une culasse modifiée, les palier sont tous revus ainsi que la lubrification du moteur, pour respirer,un nouveau carbu et  un pot libre qui pétarade comme il faut, sans oublier le petit KN pour la touche un méchante.

Résultat une moto avec un couple de tracteur et enfin un démarrage digne d'une moto de cette cylindrée et même si c'est une moto d'un autre age, à son passage elle ne laisse personne indifférent.

back1.gif (16042 bytes)