Accueil.
Présentation & contact.
Origine de la monnaie.
Définition et rôle.
Fabrication.
Les monnaies racontent l'Histoire.
Histoire de la monnaie.
•La Grèce.
•Rome et Byzance.
•L'Europe.
•La Renaissance.
•La Révolution Industrielle.
•La monnaie électronique.
Ecu & Euro.
Notre dynastie.
Les monnaies en Belgique
•Léopold Ier
•Léopold II
•Albert Ier
•Léopold III
•La Régence
•Baudouin Ier
•Albert II
La Numismatique.
Petite histoire.
Informations & Astuces
•Qualité et valeur.
•Nettoyer les pièces.
Lexique et glossaire.
Bibliographie et liens.


Les monnaies racontent l'Histoire.

Au système du troc, échange de marchandises, bétail ou denrées, se substitua au cours des temps, un instrument d'échange plus universel et constituant une référence plus sûre et plus constante .Celui-ci permit également d'accumuler des richesses qui n'étaient plus éphémères ou périssables.

Ce moyen était un fragment de métal précieux convoité pour sa valeur intrinsèque.

Ce qui le qualifie d'étalon, c'est la garantie dont le revêt l'organisme émetteur, un roi, un état, un banquier. Forte de cette garantie, la pièce de monnaie peut être échangée sans autre estimation pour le potentiel d'achat qu'elle représente.

Voila les bases d'un système qui sera maintenu au fil de l'Histoire, même si son principe fut maintes fois dépassé par la force des circonstances.

La monnaie survit à sa propre mort ; hors de cours, elle ne vaut plus que par son métal. Elle peut être thésaurisée ou collectionnée.

Les monnaies anciennes ont toujours été appréciées soit pour leur valeur propre, soit pour leur beauté, soit pour les souvenirs qu'elles évoquent.

Il était d'usage pour les empereurs romains de distribuer des monnaies anciennes au moment des étrennes.

A la Renaissance, les collections de monnaies furent rassemblées et examinées avec méthode.

Les amateurs princiers se plaisaient à trouver un motif d'exaltation et la marque de leur propre gloire dans les monnaies, les effigies des empereurs romains servaient de modèles aux graveurs.

Dans la vie quotidienne des anciens, les petites gens utilisaient de menues pièces de monnaies de métal vil. Ce ne sont pas ces pièces-là que l'on retrouve mais plutôt des pièces d'or qui étaient thésaurisées ou qui servaient au grand commerce des cités.

La principale source d'approvisionnement était les butins faits au cours des guerres. Ces trésors enfouis pour les mettre à l'abri sont parvenus jusqu'à nous.

Au Moyen-âge, les souverains émettaient des pièces et les distribuaient en guise de présents honorifiques. Elles étaient souvent conservées dans des montures ou des colliers et n'étaient pas utilisées pour des échanges commerciaux.

La monnaie voyage selon des itinéraires dépendant des grands courants monétaires. On pense aux Croisades et aux pélerinages.

Avant tout, son émission permet la levée des troupes et de payer des mercenaires.

La monnaie, signe de richesse, est douée également depuis son origine, d'un caractère sacré qui s'exprime par le type qui y est imprimé. On se souvient de ce geste traditionnel de déposer des monnaies ou médailles avec la première pierre d'un édifice, ou de celui de jeter des pièces dans une fontaine ou de déposer des offrandes dans les temples.

Solde de troupes, réglement de compte entre Etats, financement des grandes entreprises, la monnaie ne cesse de jouer son rôle vital.