SA VIE

1913 - Naissance, le 13 novembre, d'Albert Camus à Mondovi, près de Bône ( Algérie ).

1914 - Camus ne connaîtra pas son père : Lucien Camus, mobilisé et blessé à la bataille de la Marne, meurt à l'hôpital militaire de Saint-Brieuc. Albert Camus, élevé par sa mère - une femme de ménage analphabète - et par sa grand-mère, "apprend la misère" dans le quartier populaire de Belcourt, à Alger.

1923/1924 - A l'école communale, au CM2, un instituteur, Louis Germain ( auquel seront dédiés les Discours de Suède, prononcés à l'occasion de la remise du prix Nobel de littérature ), distingue l'enfant, s'intéresse à lui, l'aide, et convainc sa famille de présenter le jeune écolier au concours des bourses qui allait lui permettre d'aller au lycée. Reçu, Camus entre au lycée Bugeaud d'Alger en 1924.

1930 - Camus est en classe de philosophie. Premières atteintes de la tuberculose, maladie qui lui fait brutalement prendre conscience de l'injustice faite à l'homme ( la mort est le plus grand scandale de la création ) et qui aiguise son appétit de vivre dans le seul monde qui nous soit donné.

1932 - Premiers essais, premiers écrits publiés dans la revue Sud.

1931 - Rencontre du professeur et philosophe Jean Grenier.

1933 - Étude de philosophie à la faculté d'Alger.

1934 - Mariage en juin avec Simone Hié. Ils se sépareront l'année suivante.

1935/1937 - Adhésion au parti communiste.

1936/1939 - Au Théâtre du Travail, puis au Théâtre de l' Équipe, Camus joue ( et adapte ) de nombreuses pièces ( Le temps du mépris de Malraux, Les bas-fonds de Gorki, Le retour de l'enfant prodigue de Gide, Les frères Karamazov de Dostoïevski, dans l'adaptation de Copeau, etc. ).

1937 - Publication de L'envers et l'endroit, écrit de jeunesse qui témoigne de son enfance, et livre quelques clés essentielles de son univers. Élaboration du premier roman, La mort heureuse.

1938/1939 - Chroniques journalistiques "engagées" dans Alger Républicain.

1940 - Journaliste à Alger, Paris, Clermont-Ferrand et Lyon. Travaille aux "trois Absurdes" : L'étranger ( un roman ), Le mythe de Sisyphe ( un essai ) et Caligula ( une pièce de théâtre ). Le "cycle" est achevé le 21 février 1941. Remariage avec Francine Faure qui lui donnera deux enfants, Catherine et Jean.

1942 - Publication de L'étranger ( 15 juin ) et du Mythe de Sisyphe ( 16 octobre ).

1943 - Rencontre avec Sartre. Camus est journaliste à combat qui est diffusé clandestinement et devient lecteur chez Gallimard. Publication clandestine des premières Lettres à un ami allemand.

1945 - Première représentation de Caligula.

1947 - Publication de La peste ( 10 juin ), roman qui rencontre immédiatement un grand succès auprès du public.

1949 - Décembre : première représentation des Justes.

1951 - Publication de L'homme révolté essai qui suscitera de violentes polémiques et entraînera, en 1952 , la rupture de Camus avec la gauche communiste, avec Sartre et sa revue, Les temps modernes.

1953 - Camus revient au théâtre, passion qui dominera toutes les dernières années de sa vie . Il traduit et adapte Les esprits ( comédie de Pierre de Larivey ) , La dévotion à la croix ( de Pedro Caldero'n ) qu'il présente au festival d'Angers (juin ). En octobre, projetant de mettre en scène Les possédés, il travaille à l'adaptation du grand roman de Dostoïevski.

1954 - Printemps : publication de L'été.
__4,5,6 octobre : court voyage aux Pays-Bas, unique séjour de Camus dans ce pays qui sert de cadre à La chute. Camus demeura deux jours à Amsterdam ; à la Haye, il visita le célèbre musée Mauritshuis, où il admira plus particulièrement les Rembrandt.
__Premier novembre : le FLN ( le Front de libération nationale ) algérien passe à l'attaque ( meurtre de civils arabes et français). Début de la guerre d'Algérie qui fut pour Camus "un malheur personnel".

1955 - Mars : représentation d'Un cas intéressant ( adaptation d'une pièce de Dino Buzzati ).
__Avril 1955 : premier voyage de Camus en Grèce, lumineux berceau de la civilisation méditerranéenne, terre de "la pensée de midi" (conclusion de L'homme révolté ).
__Mai 1955-février 1956 : Camus écrit dans L'express des chroniques où il traite de la crise algérienne ( ces "papiers" seront réunis plus tard et publiés sous le titre d'Actuelles III ).

1956 - 22 janvier : Camus lance un appel pour une trêve civile en Algérie. Appel qui ne rencontre aucun écho. De part et d'autre, les positions se durcissent, les actes de terrorisme se multiplient, le conflit se généralise.
__Mai : publication de La chute.
__22 septembre : première représentation triomphale de Requiem pour une nonne, adaptation de l'œuvre de Faulkner.

1957 - L'exil et le royaume.
__Réflexions sur la guillotine ( vibrant plaidoyer contre la violence "légale", contre la peine de mort ).
__Représentation du Chevalier d'Olmedo ( adaptation de la pièce de Lope de Vega ) au festival d'Angers ( juin ).
__Décembre : Camus obtient le prix Nobel de littérature "pour l'ensemble d'une œuvre qui met en lumière, avec un sérieux pénétrant, les problèmes qui se posent de nos jours à la conscience des hommes"

1958 - Dépression. Parution de Discours de Suède et d'Actuelles III. Achète une maison à Lourmarin dans le Lubéron.

1959 - Représentation des Possédés. Camus entreprend de nombreuses démarches pour donner corps à un vieux rêve : fonder sa propre compagnie théâtrale.
Travaille sur un roman, Le premier homme, texte à caractère autobiographique inachevé, et posthume ( publication en 1994).

1960 - 4 janvier : mort d'Albert Camus dans un accident de voiture près de Sens.

- PAGE D'ACCUEIL -

France Bpath Network