Semaine 6

Jour 36

Stanislas est accueilli par son père

Stanislas a donc quitté la maison maternelle, et il a tout de même profité du taxi pour aller changer de tête en ville. Finies les petites tresses d'adolescent, place aux cheveux mi-longs qui lui donnent un "style" (prononcez "staïle") tellement plus "glamour"... enfin selon ses propres dires. Moi, personnellement, je trouve son frère tellement plus mignon, mais chuuuuut, je ne voudrais pas le vexer.

Esteban joue aux fléchettes

Oui, enfin...mignon, certes, mais cet horrible blouson vert gâche quand même un peu le tableau... Moi, si j'étais ado... oui, je ne le suis plus depuis longtemps, Esteban, j'ai remarqué, merci ! Retourne donc à tes fléchettes... en tout cas, de mon temps, ce n'était pas la mode ! Na !

Esteban fait du sport

Et voilà, maintenant il veut me prouver que OUI, il peut réussir à draguer une fille, même habillé d'un blouson vert fluo. Un peu plus de muscles et elles seront toutes dingues de lui, d'après lui. J'ai beau lui répéter qu'il n'a pas besoin de ça, avec ses yeux verts et son sourire ravageur, il m'ignore. Vexé, Esteban ? Non, juste un peu susceptible...

Esteban lit un livre

Esteban, ça me fait vraiment plaisir de constater que tu penses aussi à te muscler la cervelle... crois-moi, savoir aligner une phrase qui contient plus de trois mots aide grandement à conquérir le coeur des filles... pardon ? Comment ça, tu es en train de lire "Le manuel du parfait séducteur en dix leçons" !? Et puis quoi encore ? Tu crois que ça va t'apprendre quoi ? A embrasser les filles ! Parce que tu crois que ça s'apprend dans les livres ?

Esteban fait la connaissance d'Irène Lamy

Mais regarde qui voilà, Esteban : cette bonne vieille Irène Lamy. Bien sûr que je la connais, elle a servi de petite amie à tellement d'ados, tu n'imagines même pas... Comment ça, c'est donc la candidate idéale ? Parce que du coup, elle doit savoir embrasser ? Mais c'est une obsession ! Je te le dis comme je le pense, à mon avis, vu son (lourd) passé, ses baisers ne doivent pas être de première fraîcheur...

Irène vole les sous sur l'arbre à simflouz

Mais c'est une maligne, Irène : elle a réussi à piquer les sous sur l'arbre avant de décamper... sans te donner le moindre baiser ! Esteban, sérieusement, tu crois qu'aborder une fille en lui disant qu'elle a l'air pleine d'expérience en matière de bisous et que tu voudrais en profiter est une bonne idée ? C'était marqué dans le manuel, peut-être ?

Le voleur arrive chez les Portepoisse

Mais trêve de plaisanterie : les choses sont graves. Alors qu'Esteban, déçu, était parti se coucher tôt, un voleur en a profité pour s'inviter pour la première fois chez la famille Portepoisse...

Stella a appelé la police et semble terrorisée

Sa vieille maman, qui prenait un repos bien mérité parce qu'elle rentrait du boulot (elle), a heureusement entendu le malfrat et a bondi sur le téléphone pour appeler la police. Complètement terrorisée, ma pauvre Stella ne sait rien faire d'autre que crier d'effroi, ce qui bien évidemment alerte le bandit et réveille Esteban au passage.

Le voleur s'empare du berceau familial

Courageux mais pas téméraire, le voleur pique un sprint et s'empare de la première chose qui lui tombe sous la main, à savoir... le berceau d'Esteban. Résultat : je suis prise d'un fou rire nerveux pendant que Stella se désole de la perte du berceau familial, qu'elle aurait offert avec joie à sa belle-fille pour la naissance de son premier petit-enfant, et blablabli et blablabla.

Le policier et le voleur se bagarre

Heureusement, entre temps, Zorro est arrivé, mais comme j'étais en train d'essayer de consoler Stella, je n'ai pas vu à quoi il ressemblait. Parce qu'après tout, il faut voir le bon côté des choses, Stella : s'il (ou elle) est mignon, il pourrait servir de mari (ou femme) à ta petite-fille (ou petit-fils). Alors, pendant que baffes et horions s'échangent joyeusement entre le policier et le voleur, nous attendons l'issue de la bataille dans un suspens insoutenable...

Le policier arrête le voleur

Et là, qui voyons nous apparaître sous nos yeux éplorés ? Raphaël Ferrand... snif...snif... Stella, je t'en fais le serment : personne de ta famille ne l'épousera jamais. Je ne supporte pas sa tête. Allez, récupère la minable prime d'assurance, et au lit : la nuit a été difficile et la déception immense ! Je préfère encore Corentin-le-pompier, c'est dire !

Estaban pleure d'avoir perdu son berceau

Allons Esteban, je sais bien qu'il t'a piqué ton berceau, mais quand même ! De toutes façons tu ne rentrais plus dedans depuis bien longtemps. Allez au lit, demain tu n'y penseras plus.

Jour 37

Stella invite Elric pour se faire consoler

Stella a décidé d'oublier les soucis de la nuit en invitant son Elric d'amour (ce n'est pas moi qui l'appelle comme ça, c'est elle !) pour se faire consoler et avoir quelques nouvelles de son fils aîné. Et son Elric d'amour lui a rendu le sourire tout en lui racontant comment Stan a rempli sa première journée chez son pôpa. Comme Elric est très bavard et que je suis sympa, je vous fais un petit résumé.

Stella invite Elric pour avoir des nouvelles de son fils

Stan a décidé de commencer à réaliser le rêve de sa vie, à savoir devenir médecin. Hélas, son premier jour à l'hôpital en tant que secrétaire médical s'est mal passé : il s'est fait virer ! Revenu à la maison avec le moral dans les chaussettes, il a décidé de passer un petit coup de téléphone à sa vieille copine Karine.

Esteban et Karine sont dans les bras l'un de l'autre

Sa vieille copine Karine a effectivement vieilli, et plutôt bien. Elle a même décidé de teindre ses cheveux en blonds pour être, heu... plus proche de sa vraie nature ? En tout cas, il ne faut pas longtemps aux deux anciens ados pour retrouver leur complicité, et Stan en profite pour demander à sa dulcinée d'emménager avec lui, ce qu'elle accepte bien évidemment avec empressement.

Esteban demande Karine en mariage, qui accepte

Et puis après tout, pourquoi s'arrêter en si bon chemin ? Stan, nourri aux sacro-saints principes d'économies, pense qu'après tout, une cérémonie de mariage, ça coûte cher, et puisque de toutes façons il faudra bien en passer par là un jour, il décide de se marier là, tout de suite, maintenant, avec Karine qui, bien qu'un peu surprise par la rapidité des événements, accepte de bon coeur. Les voilà donc mariés en deux temps trois mouvements, sans témoin, sans chichi, mais comme Stan le dit si bien, l'essentiel, c'est qu'ils s'aiment !

La maison s'est un peu agrandie

Evidemment, Stella n'a pas été ravie de la nouvelle : elle qui vit des fiançailles interminables avec Elric, elle aurait bien aimé assister au premier mariage de la famille, le mariage de SON fils aîné, la chair de SA chair et le sang de SON sang. Dis, Stella ? Stella ? Tu n'es plus fâchée, ça y est ? Je peux revenir sans que mes oreilles en prenne plein la figure ? Tu as de la voix, tu sais. Je suis sûre que la famille MacNessa t'a entendu, à l'autre bout de la vallée... Ah, tu médites ? Tu essaies de garder ton self-control ? Fais, je t'en prie, fais... je ne m'approche pas, hein, je t'encourage de loin.

Jour 38

Esteban fait la connaissance d'Andrée

Esteban, tu as apparemment décidé que la chance sourit aux audacieux, et tu nous as ramené une camarade de classe. Fort bien. Mais est-ce les auteurs de ton manuel qui préconisent de jouer à la balle avec la victime... heu... la candidate potentielle ? Oui ? Et pourquoi ? Parce qu'une fille qui joue à la balle en jupe n'est pas une fille timide !? ... Mais où ils vont chercher des idées pareilles, ceux-là ?

Esteban et Andrée font une bataille d'oreillers

Et la bataille d'oreillers, alors, c'est sensé vouloir dire quoi ? Qu'elle n'est pas allergique aux plumes ? Qu'elle a le sens de la répartie ? Qu'elle n'est pas une petite nature qui va s'enfuir en pleurant au premier coup de polochon ? Non, c'est juste pour le fun. Ha. Et ben je ne suis décidemment plus à la page.

Esteban et Andrée échangent leur premier baiser

Et le mieux (ou le pire ?) c'est qu'apparemment ça fonctionne. Malgré le blouson vert fluo, les plumes et le manuel, ça fonctionne. Et sans fleurs et sans chocolat. Esteban, comment il s'intitule, déjà, ton manuel ???

Karine manifeste les premiers signes de grossesse

De l'autre côté de la rue, Stan et Karine n'ont visiblement pas chômé pendant leur nuit de noces, et Karine se demande déjà si ce sera un garçon ou une fille. Décidemment ils ne perdent pas de temps ces deux-là ! C'est Stella qui va être contente, elle qui boudait (même après moi !) depuis hier va peut-être s'adoucir à cette nouvelle ?

Jour 39

Karine prend du ventre et sa grossesse ne fait plus aucun doute

La pauvre Karine découvre bien vite avec horreur que pour devenir maman, il faut d'abord se transformer en baleine. C'est la dure loi de la vie, même chez les Sims. Je compatis.

Elric prend lui aussi du bide

Heureusement, Elric est solidaire dans cette difficile épreuve. Il faut dire que depuis que Stella lui fait la gueule, il s'empiffre à longueur de journée. Je décide donc de prendre les choses en main afin d'éviter la contagion au dernier membre de la maison qui n'est pas encore touché par l'épidémie, à savoir Stanislas.

Stanislas annonce à Stella qu'elle va être grand-mère

Stanislas convoque donc sa môman, qui se fait prier, mais accepte finalement de traverser la rue. Et c'est l'annonce faite à Stella, par un Stanislas plus ému que jamais. Stella en reste sans voix, avant de fondre en larmes dans les bras de son fifils aîné, ce qui met fin à la vendetta. Même le mariage express est pardonné et oublié. Mais Elric retrouvera-t-il sa taille de guêpe ? Le suspens est insoutenable...

Jour 40

Elric, plus en forme que jamais, rend visite à Esteban

Chez les Sims, tout est possible, même perdre des poignées d'amour en 24 heures chrono. Esteban, tiens-toi droit et admire le déhanché de ton papa, tu devrais en prendre de la graine !

Esteban invite Andrée à la maison

Je ne sais pas ce dont ont discuté le père et le fils, mais sitôt Elric partit, Esteban s'est précipité sur le téléphone pour inviter Andrée. Comment ça, tu as un super truc à lui montrer ? Esteban, tu m'inquiètes !

Esteban embrasse Andrée

Alors comme ça, Elric t'a expliqué que dans "langoureux", il y a... "oureux". Ben voui. C'est mieux avec, n'est-ce-pas ? Mais laisse la respirer quand même un peu, sous peine de devoir lui faire du bouche-à-bouche...

Stanislas discute héritage avec Karine

De l'autre côté de la rue, Karine est passée du stade baleineau à baleine, et découvre avec stupéfaction que si Stanislas s'est réconciliée avec Stella, c'est aussi pour ne pas être déshérité. Elle en oublierait presque de finir sa quatrième assiette de pâtes. Mais Stanislas n'en démords pas : si Stella vit si chichement, c'est certainement parce qu'elle a accumulé une immense fortune planquée sous son matelas. Alors, ce serait à cause des liasses de billets qui s'y cachent que les lits Cheapdiscount sont aussi inconfortables ?

Jour 41

Stella attend, assise près du téléphone

Et c'est le jour J, le jour tant attendu... Stella, ça fait quatre heures maintenant que tu es assise sur le fauteuil, à contempler le téléphone. Le stress, c'est mauvais à ton âge, tu sais. Allez hop hop hop, tu oublies ce téléphone et tu vas t'aérer un peu. Je te promets de te prévenir à la première contraction.

Stella et Esteban se relaxent

Merci, Esteban. C'est gentil d'avoir lâché un peu Andrée pour t'occuper de ta vieille mère. A propos, j'ai renvoyé Andrée chez elle, si ça ne te fait rien. Elle avait besoin d'air.

Karine tente de se détendre elle aussi

Karine, elle aussi, tente de se détendre un peu avant le grand moment. Comme Stanislas lui tapait sur les nerfs à tourner autour d'elle d'un air inquiet, elle s'est isolée dans la chambre du future bébé pour méditer. Et au moment où elle allait entamer la position du chamois-qui-tousse, ou de l'ours-qui-pète, je ne sais plus...

Karine ressent les premières contractions

... elle découvre qu'en plus de devenir une baleine, il faut souffrir pour devenir maman.

Karine donne naissance à son bébé

Plus vif que l'éclair, Stanilas a bondi sur le téléphone pour prévenir Stella, qui accourt aussitôt. Et c'est sous les yeux enbués de son mari et de sa belle-mère que Karine met au monde une belle petite fille, que ses parents baptisent Selma.

Selma est un très beau bébé

La dernière-née de la famille fait déjà craquer tout le monde, à commencer par sa maman, à qui elle ressemble de façon frappante : même couleur de peau, d'yeux et de cheveux. Espérons qu'elle ait quand même quelque chose de Stanislas, sinon je sens que Stella va m'en faire un fromage...

Jour 42

Elric câline Selma

Personne ne résiste au charme de Selma... pas même moi. Elric profite de ses insomnies pour s'occuper de sa petite-fille, et je pourrais les regarder pendant des heures. C'est trooooooop mignooooooooooon !

Karine change la couche de Selma

Evidemment, il y a des corvées moins drôles. Karine découvre donc qu'en plus de devenir une baleine et de souffrir, il faut avoir le nez et l'estomac bien accrochés pour être maman.

Elric se fait virer de son boulot

La naissance de Selma a rendu son grand-père un peu trop enthousiaste. Elric s'est mis en tête de chanter des chansons paillardes à je-ne-sais quelle fête où il avait encore trouvé le moyen de s'inviter, et ça n'a pas plu à Melle Ladentelle. Elric a donc été remercié. Mais je suis certaine qu'il verra très vite le bon côté des choses : il va pouvoir consacrer tout le temps qu'il veut à Selma !

Selma vomit sur Elric

Oui, évidemment... bon, ça va, j'ai rien dit !

Bilan de cette sixième semaine:
+ 0
Total : 13000 points

Une plume

Flèche vers la gauche Texte Accueil Texte Challenge Pauvreté Flèche vers la droite

Site optimisé pour Mozilla Firefox et réalisé grâce aux tutoriaux du Site du Zér0

Design et contenu par Mini-Weem (septembre 2006). Tous droits réservés.