L'architecture de la gare se dévoile (JUIN 2003)
Suivant

La gare sort de terre.

Trois des cinq nouveaux quais ont été réalisés. Parfaitement rectilignes, spacieux, partiellement dallé de verre, ils marquent la rupture entre le passé et l'avenir. Même s'ils sont encombrés d'obstacles qui contrarient la vision d'ensemble (abris de quai provisoires notamment), ils sont un signe tangible de ce que sera la gare demain.

Un signe qui est cependant loin de donner la mesure de ce qui a été réalisé. Car c'est sous ces quais, dans le passage sous-voies qui n'est pas encore accessible au public, que l'on peut découvrir l'architecture de la nouvelle gare, son ampleur, l'élégance de ses formes.

La phase des travaux qui s'achève est essentiellement ferroviaire (rectification des tracés, nouvelles voies, nouveaux aiguillages...). Moins spectaculaire, elle est cependant determinante pour l'amélioration de l'accès des trains en gare, côté Bruxelles.

Ferroviaire, la phase suivante le sera aussi puisque l'ensemble des faisceaux de voies côté Meuse va être complètement modernisé au cours de cette étape. Ce qui la caracrérise cependant, c'est la construction du 4ème quai pris en tenaille entre les nouvelles et les anciennes voies en service.

Le début du montage de la charpente métallique est quant à lui programmé pour la fin de l'automne 2003. Le montage de la coupole et des passerelles ne se fera pas en place mais par poussage (voir article).

 

 

 

 

 

 

Source: journal Liège Guillemins, Euro liège TGV & SNCB


Stats gratuites