Géographie

Le nom de Sauvenière est dérivé du latin Salveneriis, cité dans la charte qu'en 946 Otton Ier, roi des Germains, accorda à l'abbaye de Gembloux. Il s'agissait d'une villa que la noble Gisèle donnait au monastère bénédictin nouvellement fondé par son petit-fils, le chevalier Wicbertus, futur saint Guibert. L'appellation indique un endroit sablonneux.

Sa population actuelle est de 1760 habitants. Son altitude au seuil de l'église atteint 152 mètres. Son sol limoneux, mélangé sans excès de sable et d'argile, est très fertile.

Jadis un coteau était couvert de vigne : la toponymie en a gardé le souvenir dans le lieu dit "Try à la Vigne".

Sauvenière est traversé au nord par l'antique chaussée romaine et par la nationale 21, reliant Charleroi à Tirlemont. Deux routes provinciales le sillonnent, l'une se dirigeant vers Walhain St Paul, l'autre vers Grand-Leez.

(source : "Le bassin de l'Orneau" par J. Toussaint)