Une famille Saint-Mard (1613 à nos jours)


premier document


Accueil

Présentation

Chronique
des Saint-Mard


Les Saint-Mard

Cadre géographique et historique

Actes et documents

Archives familiales "Noël"

Patrimoine des Saint-Mard

Généalogies

Articles

Bibliographie

Sources

Liens

Plan du site



Généalogie et histoire des familles St Mard et alliées du comté de Chiny (Meuse (55) France, Gaume (Province de Luxembourg) Belgique).

« Oublier ses ancêtres,
c’est être un ruisseau sans source,
un arbre sans racines » 
Proverbe chinois

Mise au point

Dans cette recherche, la filiation s'établit par le lien juridique et non sanguin qui unit les parents à leurs enfants. Les enfants légitimes, naturels, reconnus, adoptés (adoption plénière) sont sur le même pied d'égalité. Je considère que le lien qui les unit à leurs parents est aussi fort qu'un lien de sang. Comme ultime argument, il ne faut pas oublier que pendant des millénaires il n'existait pas de test de paternité par l'A.D.N.. Un enfant légitime peut être un enfant adultérin.

Stéphane JOAHNY et Christel de TADDEO, Secrets de famille: La menace ADN, Le Journal du Dimanche, dimanche 10 Mai 2009

« Mater certissima, pater semper incertus » (« si la mère est très certaine, le père est toujours incertain ») décrétait l'antique droit romain, à l'origine de la paternité juridique. » 

« La revue scientifique The Lancet a lancé un retentissant pavé dans la mare en affirmant qu'un enfant sur 30 ne serait pas de son père déclaré. Les chercheurs, qui étudiaient la transmission des maladies génétiques sur plusieurs générations, avaient expliqué avoir dû écarter jusqu'à 10% de leurs échantillons en raison des discordances de filiation. » 

La lecture de cette brève ne fait que renforcer mon point de vue. Il y a la filiation biologique (le géniteur) et la filiation sociale ou juridique (le père). Il y a aussi des pères qui en connaissance de cause reconnaissent lors de leur mariage des enfants dont ils ne sont pas les géniteurs.



Démonstrations généalogiques

Les St Mard, une seule et même famille

L’unification des familles Saint Mard de Gaume et de la Meuse a été un grand défit généalogique. La solution est venue des registres des œuvres de lois de la seigneurie de Buzenol, des rôles aux causes et sentences, des pièces de procédures de la justice de la prévôté d’Etalle. En voici la démonstration.

Ascendant de l'auteur

Démonstration des liens de filiations de la carte d’identité de l’auteur à Nicolas St Mard né vers 1613.

Jean St Mard (1710-1794) x1 Marguerite Poupard x2 Jeanne Henry

Résolution d’une difficulté généalogique. Deux frères portent le même prénom. Qui est marié avec qui ?



Généalogies

Descendance de Nicolas St Mard de Buzenol né vers 1613

Liste généalogique patronymique.

Liste St Mard né avant 1912 (classement par ordre alphabétique du premier prénom)

Tableau généalogique.

Ascendants de Thierry Saint-Mard (l'auteur)

Liste généalogique complète.

Parenté entre Thierry Saint-Mard (l'auteur) et...

Petit-à-petit, dans ma recherche des ancêtres et cousins Saint-Mard ou autres, j’ai croisé des destins. Avoir dans ses généalogies un personnage remarquable est un plaisir, en avoir plusieurs est une grande chance. Je leur ai consacré différents articles.
Dans cette rubrique, je mets en évidences le ou les liens généalogiques qui me relient à ces personnalités.

Sources St Mard

Liste de mes sources généalogiques et liens vers les sources archivistiques et bibliographiques.

Mes données généalogiques sur Planète Généalogie

L’éditeur du logiciel Hérédis offre la possibilité de publier ses bases de données généalogiques.
Ma base de données généalogique y est consultable.
Principales familles étudiées : Bradfer, Bonbled, Damoiseaux, Joannes, Lavallée, Raty, Simonet, Saint-Mard, Stasser.

Mon arbre généalogique sur Genanet

La même base de données sur une autre plateforme.

Autres familles et sources généalogiques

Liste de mes sources généalogiques et contacts.

Sources Simonet : Relevé des registres d'Oeuvres de lois de Châtillon

L’étude de la famille Simonet de Châtillon fut particulièrement ardue car le curé a omis les noms et prénoms des parents des mariés. Les œuvres de lois de Châtillon permettent de pallier cette lacune. En voici le dépouillement.



Statistiques

Dénombrement des ancêtres de Thierry Saint-Mard (L'auteur)

Dénombrement des descendants de Nicolas St Mard (Premier ancêtre St Mard)

Nés avant 1901, répartition patronymique



Vie privée !

Si au départ « Saint-Mard généalogie » était un site internet généalogique comme tant d’autre, « Une famille Saint-Mard » ne l’est plus. J’y raconte la petite et grande histoire d’une famille Saint-Mard.

Je n’ai pas pour objectif de porter atteinte à la vie privée des gens. Je ne pourrai jamais empêcher un détournement des données concernant une personne vivante vers une finalité illicite. Je ne peux obtenir le consentement explicite de toutes personnes vivantes concernées par mes études généalogiques.

La directive reprise ci-dessous vise avant tout à protéger « l'intérêt ou les droits et libertés fondamentaux de la personne vivante. » Son champ d’application ne s’étend pas aux personnes décédées.

En conséquence, mes généalogies se limiteront aux personnes décédées ou nées avant 1910 si elles sont considérées comme vivante, excepté mon papa et ma maman.

De cette manière, je respecte la directive 95/46/CE du Parlement européen et du Conseil, du 24 octobre 1995, relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données, dont suivent deux extraits :

« Article premier : Objet de la directive

1. Les États membres assurent, conformément à la présente directive, la protection des libertés et droits fondamentaux des personnes physiques, notamment de leur vie privée, à l'égard du traitement des données à caractère personnel. »

« Article 2 : Définitions

Aux fins de la présente directive, on entend par:

a) «données à caractère personnel»: toute information concernant une personne physique identifiée ou identifiable (personne concernée); est réputée identifiable une personne qui peut être identifiée, directement ou indirectement, notamment par référence à un numéro d'identification ou à un ou plusieurs éléments spécifiques, propres à son identité physique, physiologique, psychique, économique, culturelle ou sociale; »

Une interprétation

Texte extrait du site FranceGenWeb : Code de conduite du généalogiste amateur

« 3.1. Objet de la Directive 95/46/CE

La Directive 95/46/CE a pour objet la protection des libertés et droits fondamentaux des personnes physiques, de leur vie privée, à l'égard du traitement des données à caractère personnel [art.1 §1] et en organise les moyens de protection et les méthodes pour leur mise en vigueur par les États membres de l’Union européenne. »

« Les traitements de données à caractère personnel et à finalités généalogiques sont légitimes par le fait qu'ils sont nécessaires à la réalisation de l'intérêt séculaire poursuivi par des généalogistes amateurs responsables de leurs traitements et par les tiers auxquels ces données sont communiquées, à condition que ne prévalent pas l'intérêt ou les droits et libertés fondamentaux de la personne vivante concernée [art.7.f]. »

« 4.8.1.2. Sites Internet avec généalogies nominatives

Des données personnelles aussi réduites que les nom, prénom et liens avec les parents, permettent l'identification sans équivoque de la personne vivante concernée. Par nature ces données sont personnelles et doivent être protégées contre leur détournement vers une finalité non généalogique, donc illicite [art.17.1].

Sur les sites d'Internet dont l'accès est ouvert à tous, la finalité généalogique des traitements n'est pas respectée si une donnée personnelle de personne vivante est présente (p. ex.: le lien entre le nom d'une personne vivante et ses parents), sauf si la publication de cette donnée a fait l'objet d'un consentement explicite par la personne concernée pour être rendue ouvertement accessible au public sur Internet. »

Belgique

En Belgique, « la Commission de la vie privée estime que le généalogistes manipulent les vivants et les morts et qu'il n'est pas possible, dans un fichier, de distinguer les deux et de leur appliquer des législations différentes donc qu'il faut appliquer aux généalogistes la loi la plus contraignante. Ces recommandations ne font pas office de Loi. » in FranceGenWeb : Confidentialité - "Loi des 100 ans"


Accueil


Copyright © 2001-2011 : Thierry Jean Saint-Mard
Révisé le : 01-02-2011