Date :  Mercredi 3, Septembre 2003  9:52
Objet :  Nouvelle coopération de Renault avec l'Armée turque

 
Renault lance la production
de la nouvelle Mégane
avec le holding de l'Armée turque
 

Renault a choisi la Turquie pour produire une nouvelle Mégane quatre portes destinée à tous les pays du monde, consolidant son implantation dans ce pays en dépit de la grave crise économique de 2001 qui a causé un effondrement du marché automobile. Cela signifie également que Renault est bien décidé de renforcer sa coopération économique avec le holding OYAK appartenant entièrement à l'Armée turque.

OYAK est un des piliers de la dominance de l'Armée turque sur la vie politique et socio-économique de la Turquie. Il a été lancé dans les années 60 comme un entraide modeste des officiers et sous-officiers turcs. Mais dans quelques décennies, avec ses investissements dans les secteurs d'industries et de services, OYAK est devenu un des géants économiques du pays. Il emploie 30 000 personnes dans une trentaine d'entreprises de tous secteurs: cimenterie, automobile (OYAK-Renault), chimie, agroalimentaire, immobilier, banque et assurances (avec AXA)… jusqu'aux supermarchés et au tourisme.

Il faut rappeler qu'un autre holding sous le contrôle de l'Armée turque, la Fondation pour le renforcement des forces armées turques (TSKGV) se consacre à l'industrie d'armement et emploie directement 20 000 personnes.

Pour l'information plus détaillée sur la puissance économique de l'Armée turque voir:  http://www.info-turk.be

La dépêche de l'AFP sur la production de la nouvelle Mégane avec le holding de l'Armée turque

Le constructeur automobile français a officiellement lancé mardi la production de la nouvelle Mégane 4 portes dans son usine turque de Bursa (nord-ouest).

Ce projet "doit nous permettre d'exporter vers plus de 80 pays et de battre les records historiques de production à Bursa je l'espère", a déclaré le président de Renault, Louis Schweitzer, lors d'une cérémonie.

Ce véhicule doit être commercialisé courant septembre en Turquie et en Europe, puis dans le reste du monde d'ici à la fin de l'année.

Avec cette voiture, Renault veut consolider ses positions en Turquie, où il est leader pour les voitures particulières (avec 19,2% de part de marché à fin juillet 2003), et numéro deux derrière Ford en comptant les véhicules utilitaires. La marque au losange veut aussi poursuivre le développement de ses ventes en dehors d'Europe occidentale.

Environ la moitié de la production de la Mégane 4 portes (100.000 véhicules par an) sera commercialisée hors d'Europe occidentale. Son style classique (avec coffre clairement séparé de l'habitacle) correspond mieux aux goûts locaux que la Mégane cinq portes fabriquée à Douai (nord de la France), au design plus moderne dans sa partie arrière.

En 1998, avec la Mégane break, Bursa avait été la première usine de Renault hors d'Europe occidentale à assurer la production exclusive d'un nouveau modèle. Mais le nouveau break sera produit à Palencia (Espagne), car il est destiné notamment à l'Allemagne et à l'Italie.

Renault est implanté en Turquie depuis 1969, en partenariat avec le groupe Oyak. La société commune a investi "plus de 700 M EUR depuis dix ans", a souligné Alain Gabillet, directeur général d'Oyak Renault.

Dans les deux dernières années, alors que le marché automobile turc était sinistré par la grave crise économique de 2001, la coentreprise a investi 200 M EUR dans l'usine de Bursa pour y produire la nouvelle Mégane quatre portes.

Initialement destinée principalement au marché local, la production de cette usine (qui fabrique également une Clio quatre portes) est désormais exportée à 87%, ce qui compense pour Oyak Renault la déprime du marché automobile turc.

Après avoir atteint un niveau historique de 456.000 immatriculations en 2000, les ventes de voitures particulières neuves en Turquie ont dégringolé, passant sous la barre des 95.000 véhicules en 2002.
 Le marché a entamé un redressement depuis le début de 2003, même s'il ne devrait pas retrouver avant plusieurs années le niveau de 2000. Renault table sur 175.000 immatriculations de voitures particulières cette année.

Le constructeur français estime que le marché turc offre un potentiel de croissance important, compte tenu d'un taux de motorisation encore très faible, avec 67 véhicules pour 1000 habitants.

La commercialisation de la Mégane quatre portes marque la poursuite du renouvellement de la famille Mégane, coeur de gamme de Renault, avec laquelle le groupe français espère relancer ses ventes qui ont baissé en 2002.

Un break et un coupé-cabriolet vont également sortir ce mois-ci, après les berlines cinq et trois portes commercialisés à l'automne 2002, et le petit monospace Scénic depuis cet été. Une version rallongée du Scénic, avec sept places, sera présentée au salon de Francfort la semaine prochaine. (AFP, 2 septembre 2003)

******************

Autres informations récentes

http://www.info-turk.be
 

  • La fin du cessez-le-feu dans le Kurdistan turc
  • Appel à la solidarité avec les grévistes de la faim kurdes en Belgique
  • New menacing declaration by the Chief of Staff Özkök
  • L'opposition arabo-kurde à une intervention turque en Irak
  • Amnesty International's 6-Month Report on Human Right Violations in Turkey
  • MGK Secretariat's secret regulations disclosed


Toutes les informations depuis 1998

http://www.info-turk.be/bulletins.htm

INFO-TURK
53, rue de Pavie
1000 BRUSSELS

Tel: (32-2) 215 35 76
Fax: (32-2) 215 58 60

************************************

mailto:editor@info-turk.be