biographies Colin Powell

Roger Romain Courcelles Belgique Marxisme Léninisme Socialisme Communisme Paix  Internationalisme Anti-racisme Anti-fascisme Unité des Travailleurs : bienvenue !

Georges PEBEREAU, France, ex PDG de nombreux groupes... Auteur du Raid manqué sur la Société Générale, mis en examen et relaxé ? ? ? pour prescription... alors qu'il était soupçonné par la Cob d' être l'instigateur de tous les délits d'initiés... Pas copain avec Chirac, plutôt Rocardo-Balladurien.. Fondateur des fonds d'investissement Marceau Investissements puis Delia Finance, puis Marceau Investissements SA, deuxième mouture. Fondateur et principal actionaire d'Atemi. Georges PEBEREAU est "president de sociétés, né le 20 julllet 1931 à Digne. Polytechnicien et ingénieur des Ponts et chaussées, il travaille à l' Equipement, notamment à Nimes (1955-56), avant d' être chargé de l' arrondissement des transports de la Seine (1955-56). Conseiller technique d' Edgar Pisani (Equipement) en 1966, il sera ensuite [directeur du cabinet des ministres Francois-Xavier Ortoli, Robert Galley, puis albin Chalandon (Equipement et Logement). En 1968, entre à la Cie industrielle des Télécommunications (CIT) comme DGA, puis DG (1969-1970). Passe à la CGE (le fief d' Ambroise Roux), successivement directeur (1970), DGA et administrateur (1971), DG (1972). Parcours chez CIT - Alcatel comme administrateur et DG en 1980, et PDG de 1982 à 1986. il sera, de 1984 a 1986, président de la CGE. Mis sur la touche au retour de la droite (chargé en 1987 d' une mission d' études sur le développement du mécénat par Balladur), Il fonde en 1987 (et en devient PDG) Marceau Investissements (chargé d' orchestrer le raid rate, contre la Société Générale avec l' appui de Pierre Beregovoy et d' Indra Finances. [Son ami Samir Traboulsi a eu de nombreux démêlés avec la justice, à cette époque.] Administrateur de : la Générale de transport et d' industrie, de la Compagnie Lebon (1988), de Mugler triumvirat (1992), de Bollore Technologies, de la Sac Delmas Vieljeux et de BVA (1993). En 1996, menacé par ses actionnaires (Crédit national, Suez, etc.), il préfère saborder sa société de participation lancée en 1986, Marceau investissements (qui détenait 11% de Bollore Technologies, 20% de Thierry Mugler, 100% de l'institut de sondages BVA ...) avec distribution des 800 millions de F de trésorerie disponible et revente des actifs d' ici le 30 aout 1997 (1.67 milliards de F a la fin de 1995). En fait, il crée Marceau Investissements SA dans la foulée et continue ses activités, sous une autre forme sociale... Depuis, il a fondé Atemi... Il se versait en 1995 sept millions de francs d' honoraires sur sa société personnelle, Elegie, plus 5% d' intéressement sur les plus - values réalisees et 6% sous la forme de stock - options. Frère de Michel Pebereau.

-PIE XII, ancien pape, a béni les armées de Mussolini partant combattre les républicains espagnols. Pie XII a aussi béni la LVF (Légion des Volontaires Français contre le Bolchevisme).

-Didier PINEAU - VALENCIENNE, France, alias DPV, ex - numéro deux du patronat français, ancien dirigeant du puissant groupe Schneider, héritier de l' empire Empain. Voici 10 ans que la "Justice" belge a le big boss tout - puissant de l' Hexagone dans son collimateur. Depuis qu' en 1993, un trio d' obscurs actionnaires minoritaires de deux filiales belges du groupe se mettent en tête de chercher des ennuis à celui qui présidait alors le groupe. C' est qu' en faisant main basse sur les sociétés Cofibel et Cofimines, le géant français n' aurait pas été des plus honnêtes avec leurs petits actionnaires, les grugeant au passage. De fil en aiguilles, les enquêteurs belges mettent la main sur la "caisse noire" du groupe français, planquée en Suisse. La pelote se déroule, révèle une construction financière reposant sur une dizaine de sociétés off - shore installées dans des paradis fiscaux. Et l' étau se reserre au sommet de la pyramide du groupe, occupé par le personnage qui, coup de théâtre en mai '94, aura le triste honneur de goûter aux délices d' une paillasse dans les geôles de la prison de Forest. Il est inculpé alors de faux en écriture, escroquerie, d' abus de confiance et de blanchiment d' argent, un paquet de malversations présumées, estimé à un milliard de francs belges (25 millions d' euros). Un big boss au trou : c' était du jamais vu, et le pouvoir français avait froncé les sourcils : le premier ministre Edouard Balladur y était allé d' un coup de fil à son homologue belge de l' époque, Jean - Luc De Haene (CVP), pour s' entretenir de "la chose". Libéré sous caution, DPV s' empresse de regagner la France, se jurant de ne plus remettre les pieds dans le bureau du juge bruxellois ce qui lui vaudra un mandat d' arrêt international, finalement levé lorsque le patron français consentira à revenir s' expliquer au palais de justice de Bruxelles. Non sans tenter au passage de monnayer un non - lieu, au prix fort : 400 millions de francs. Quinze autres personnes pourraient figurer à ses côtés sur le banc des accusés, dont un cousin de Bernadette Chirac, épouse du président de la République. Une fois de plus, du beau linge dans de sales draps capitalistes ! (sources : LNG : 25/06/2003)

-Augusto PINOCHET, ex - dictateur fasciste et putschiste chilien. Jusqu' ici il n' a échappé au jugement et à sa condamnation pour ses crimes que grâce à la complicité du gouvernement travailliste (social - démocrate) de Tony Blair qui lui a permis de sauver sa peau en rentrant au pays... Des milliers de gens de gauche emprisonnés, assassinés, torturés, disparus..., dont Salvador Allende, un socialiste qui crut sincèrement possible de faire cohabiter démocratiquement la gauche au pouvoir et le capitalisme, grâce à des réforme(tte)s ! Le mardi 11 septembre 1973, la marine de guerre chilienne revient tôt des opérations qu' elle devait effectuer en haute mer avec les navires américains. Valparaiso est occupée, c' est le début du coup d' État fasciste. La suite est plus connue... Vingt - huit années plus tard, les amis des victimes manifestent encore en souvenir du putsch, mais aussi contre les nouvelles autorités qui continuent l' oeuvre de Pinochet en bradant les ressources naturelles, en sacrifiant l' équilibre écologique et en surexploitant les travailleurs. Me socialiste Ricardo Lagos Escobar, ancien opposant à la dictature, une fois au pouvoir, laisse Pinochet libre. Selon lui, évidemment, le pouvoir judiciaire est "indépendant" du pouvoir exécutif... tellement indépendant que lors du séjour de Pinochet à Londres, plusieurs lois garantissant son immunité ont été votées. Les démocrates chiliens continuent à réclamer que Justice soit faite pour les crimes de la dictature, l' arrêt de la répression contre les indiens Mapuches, la libération de tous les prisonniers politiques au Chili.

-Hasso PLATTNER, Allemagne, fortune : 5,4 milliards de dollars, SAP.

-Colin POWELL, U$A, Ministre des Affaires étrangères. Les Afghans, les Irakiens "libérés coups de bombes et de missiles, savent que c'est un "modéré" ...

Collin Powell

 

  • Actionnaire de General Dynamics (aéronautique, défense). Rémunérations: 1 à 5 millions$ de stock option.
  • Conférencier pour Carlyle Group (la banque du complexe militaro-industriel US). Rémunérations: 100.000$.
  • Honoraires perçus de Arthur Andersen (audit), GE Power Systems (hautes technologies)...
  • Rémunérations: 59.500$ chacun.
  • Directeur de Gulfstream Aerospace. Rémunérations: 5.000$.

                     Cette page a été mise à jour le 22/10/03.

Retour alphabétique      ou     lettre suivante : Q

A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
 

Soyez gentil : écrivez-moi si vous constatez qu'un lien ne fonctionne plus, ou qu' un site est désormais hors sujet. Merci !                               bt14b.gif (2897 octets)