Gorbatchev Gonzalez

Roger Romain Courcelles Belgique Marxisme Léninisme Socialisme Communisme Paix  Internationalisme Anti-racisme Anti-fascisme Unité des Travailleurs : bienvenue !

-William H. III GATE, U$A, fortune : 58,7 milliards de dollars, Microsoft.

-Rolf GERLING, Allemagne, fortune : 4, 7 milliards de dollars, assurances.

-Lou V. GERSTNER, U$A, président d' IBM. Vient de céder sa place pour raison de limite d'âge après s' en être mis plein les poches en démantelant l'entreprise, en transférant  une partie des profits dans des paradis fiscaux (Bahamas, Barbades, Bermudes, Émirats Arabes unis, Iles Vierges britanniques, Irlande, Liban, Luxembourg, Mexique, Philippines, Suisse, Trinidad et Tobago, et Uruguay). Est devenu président d' IBM après avoir fait le ménage à la Nabisco en avril 1993. Ses premières décisions ont été de faire faire des provisions gigantesques à toutes les filiales, permettant de mettre, sur le papier, la société dans le rouge. Ceci a duré deux ans, puis, avec des reprises de provision soigneusement déterminées, il a fait que progressivement, es bénéfices on pu réapparaître. Bien sûr l'action est remontée rapidement et il a pu obtenir des actionnaires des bonus et des stock options très importants. Il a quitté le poste de président en mars 2002, mais il a alors obtenu du "executive compensation and management resources Committee" des avantages considérables cités plus bas. Mais, à peine ces avantages avaient - ils été obtenus, qu' un "profit warning" avait été déclenché par le nouveau président (nommé Samuel J. Palmisano). L' action  a immédiatement accusé le coup. En fait, le nouveau président  se positionne à son tour et, grâce à lui, dans le futur, les profits reprendront à leur tour, ce qui montrera l' efficacité de la nouvelle présidence, et il conviendra de remercier financièrement Samuel pour son rôle déterminant dans le retour aux bénéfices. Lou V. Gerstner J. est président du Conseil d' Administration et Président du Comité Exécutif  IBM. Entre 1989 et 1993, il était président  et principal directeur de RJR Nabisco Holdings Corp., une compagnie internationale de produits de consommation. De 1985 à 1989, il fut président de American Express Cy. Il  est administrateur  de Bristoll - Myers Squibb Cy. Mr Gerstner est co - président de Achieve, une organisation créée par des gouverneurs d' États des États Unis et  des leaders des affaires pour établir des standards élevés universitaires dans le système d' éducation public américain. Il est vice - président du conseil d' administration du Memorial Sloan - kettering Cancer Center, un directeur du Conseil sur les Relations Étrangères, et membre de l' Académie Nationale d' Engénierie. Il est  membre de l' académie américaine des Sciences et Arts. Ses revenus en 2001 ont été constitutés par :
- un salaire annuel de 2 millions de dollars,
- une prime annuelle de 8 millions de dollars (comme en 2000)
- des actions sous forme de stock options (à conserver au - moins 4 ans et au plus 10 ans en tant qu' options) 125000 à la valeur du 31/12/2001 soit 328.88 dollars l' action, correspondant à la même date à 41 millions de dollars, 
                                                                                                                                                                - 2,190 millions de dollars au terme du LTIP (Long Term Incentive Program)
- 12,7 millions de dollars en actions au titre de la "long term compensation"
- il a obtenu 115 millions de dollars en réalisant une partie de ses actions en 2001.
Par ailleurs, comme ce pauvre homme quitte le poste de Chief's Executive Officer d 'IBM, il faut lui prévoir une retraite pour qu'' il ne se retrouve pas dans le besoin. Ainsi Mr Gerstner va devenir un conseiller d' IBM pendant 10 ans. Il sera payé pour ce "travail" un prix à la journée équivalent à ce qu' il touchait avant  (je pense que ce sera de l' ordre de 1/220 de 2 millions de dollars par jour, soit 9.000 dollars par jour.) en dehors des frais professionnels qui lui seront remboursés par ailleurs. Il lui sera possible de bénéficier des moyens de la compagnie, tels que les avions,  automobiles, bureaux, et appartement. En tant que personne retraitée de la compagnie, il touchera une pension, bénéficiera de la couverture médicale pour lui et sa femme, et recevra des stock - options et des primes liées aux performances de long terme.
En plus de tous ces avantages financiers, Lou perçoit également de l' argent et des actions dans les autres sociétés où il intervient. Je n' ai pas d' info sur leur montant. Je ne connais pas non plus la fortune actuelle de Lou, mais je sais qu' il possède actuellement  800 000 actions d' IBM et qu' il peut en acquérir (lever des stock - options probablement) 4 600 000.
Toutes ces informations se trouvent dans le document destiné aux actionnaires pour l' assemblée générale de la compagnie, qui s' appelle "IBM notice of 2002 annual meeting and proxy statement". Par ailleurs, il existe un site que je n'ai pas retrouvé où figurent les
informations sur les émoluments de Lou, chaque année. (Infos : Gilbert Rachmuhl <rachmuhl@club-internet.fr>
                                                                                      

-Ernest GLINNE, député "socialiste" de Charleroi (Belgique) à de multiples reprises, ex -bourgmestre, ex - échevin de Courcelles, ancien vice - président de la Fédération PS de Charleroi, ancien vice - président du Parlement européen, ancien ministre du travail. L' homme s' est surtout signalé par un anti - communisme et un anti -  soviétisme militants, souvent même viscéraux et virulents, peut être en raison d' antécédents quelque peu gauchistes, voire trotskystes à l' image d'un certain Courtois... Vis - à - vis des communistes, il s' est d'ailleurs livré bien souvent à de la surenchère de gauche. Sans doute dégoûté de certaines attitudes et positions, certaines manigances, au sein de son propre parti, cet apparatchik du PS a finalement tourné sa veste et siège aujourd'hui au sein du groupe Écolo au Conseil communal de Courcelles, depuis le 1er janvier 2001. Il s' est verdi pour se purifier les idées ... et régler des comptes personnels avec ses ex - amis. Il approuva évidemment l' action criminelle des américano - occidentaux pendant la sale Guerre du Golfe qu' il qualifia "d' action de police internationale", ce qui l' amena même à rendre, à Bruxelles, le 27 janvier 1991,  un hommage retentissant à... Winston Churchill, en la brillante compagnie de gens de droite, tels les PRL Jean Gol, de Donnéa, De Decker, les PVV Willy Declercq, De Croo, les PSC Vanden Boeynants, Demaret, Joseph Michel,... Comme il soutint les contre - révolutionnaires, les réactionnaires et féodaux terroristes afghans, alors appelés "rebelles", armés par l'Occident et certains États arabes parmi les plus conservateurs : Pakistan, Iran, Arabie, RAU,...

-Joseph Paul GOEBBELS, Allemagne, journaliste national - socialiste, ministre de la Propagande et de l' Information (1933), il fut désigné par Hitler comme son successeur et se suicida avec toute sa famille à Berlin devant l' avance de l' Armée rouge. L' homme fut responsable de l'inculcation du rêve Nazi dans le peuple allemand. C' était un rêve raciste d’ une race pure vivant dans une Grande  Allemagne, une région avec un large espace vital, un « lebensraum », grand  espace dans lequel vivre. Une partie de cet espace vital, un secteur à l' est de l' Allemagne qui est, en effet, beaucoup plus grand que l' Allemagne elle-même, doit être vaincue et incorporée dans la nation allemande (cliquer, svp, pour en savoir un peu plus).

 

-Felipe GONZALEZ: ancien secrétaire général du PSO espagnol et ancien premier ministre. Il a co - piloté le processus de "démocratisation" contrôlé par la grande bourgeoisie locale et l' impérialisme américain qui a fait de l' Espagne un membre très discipliné de l' OTAN, une "terre d'asile" pour la bourgeoisie maffieuse de la Russie, une base sûre d' opérations du capital transnational et des services secrets U$. Il aurait mis en place un groupe terroriste, le GAL, qui a tué presque 40 personnes parmi les réfugiés basques et des citoyens français. Son gouvernement a modernisé le capitalisme espagnol en introduisant de nouvelles formes d' exploitation de la force de travail et la corruption quasi généralisée des fonctionnaires socialistes.

-Michaël GORBATCHEV, Russie, le personnage a pu se hisser lentement aux plus hauts postes responsables du Parti et de l' État soviétique en plaçant ses pions partout.Il fut d'une fourberie et d'une hypocrisie invraisemblables, mais il a néanmoins produit une déclaration selon laquelle ce fut sa chère et tendre épouse Raïssa qui l' a incité et poussé à gravir progressivement tous les échelons du Parti et de l' État soviétique pour mieux détruire le PCUS, le Socialisme et l' URSS l'intérieur. Il a réussi malheureusement, en s' entourant d'une clique de renégats de son acabit, ce qui fait de lui le plus grand contre - révolutionnaire de tous les temps. Ses dadas : la "pérestroïka" (les réformes, l' économie de marché qui n' était en fait que la restauration progressive du capitalisme et le nouveau tsarisme qui règne aujourd' hui en Russie, avec l' aide des popes) et la "glasnost" (une transparence qui ne fut en réalité consacrée pratiquement qu' à la dénonciation de la "période stalinienne"). Fidèle exécuteur de Reagan et des américano-occidentaux, Il fut consacré prix Nobel (de l'anti-communisme)... L' on a dit qu' il possèderait aujourd'hui, une villa en Floride. Pour services rendus ??? N' a jamais été communiste de sa vie. Un judas ! Rien d' étonnant : il fut aussitôt soutenu par les dirigeants du monde "libre" et les médias occidentaux, par tous ceux qui voulaient "le changement" en URSS, y compris par les responsables les plus opportunistes et les plus réformistes du Mouvement communiste international. Les résultats sont connus : la marche du monde a reculé de plusieurs siècles, l'individu a en fait livré la planète à la seule domination mondiale du capitalisme et de l' impérialisme U$. Son temps est passé : il est aujourd' hui ignoré par l' immense majorité du peuple russe pourtant "libéré".

-Maurice Raymond GREENBERG, U$A, fortune : 4,3 milliards de dollars, AIG.

 

                      Cette page a été mise à jour le 16/01/04.

 

Retour alphabétique     ou     lettre suivante : H

A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z

Soyez gentil : écrivez-moi si vous constatez qu'un lien ne fonctionne plus, ou qu' un site est désormais hors sujet. Merci !                     bt14b.gif (2897 octets)