ROMAIN Roger de Courcelles - Belgique: Cliquer pour voir mes dossiers et actualités au quotidien:

http://histoire.skynetblogs.be

http://courcelles.skynetblogs.be

 

Vous voulez faire partie de ma mailing list et recevoir mes messages, cliquez ici et indiquez "subscribe", svp  : Diffusez vos infos.

 

http://www.espace-citoyen.net/article.php3?id_article=545

L'EXTRÊME DROITE FRANCOPHONE HIER : LÉON DEGRELLE ET LE MOUVEMENT REX

Un des plus important mouvement d'extrême droite d'avant-guerre en Belgique francophone est Rex créé par Léon Degrelle. Au départ simple maison d'édition catholique, celle-ci va se transformer en parti politique puis en mouvement collaborationniste durant la Seconde Guerre mondiale.


Durant les années 20, l'Association Catholique de la Jeunesse Belge (ACJB) dirigée par Monseigneur Picard regroupe une quantité de mouvements influencés par les idées de l'Action française de Charles Maurras (antiparlementarisme, catholique, monarchiste) [1]. La maison d'édition de l'ACJB s'appelle Christus-Rex que Léon Degrelle dirige à partir de 1930. Ses talents de publiciste lui permette de la développer en publiant des magazines populaires [2]. En 1933, Léon Degrelle en devient le seul maître et il s'entoure de jeunes militants catholiques combatifs, les publications prennent une couleur plus politique et Léon Degrelle se lance dans des meetings où il perfectionne ses qualités de tribun aux discours "musclés". La maison d'édition s'efface devant le mouvement politique.



En 1935, la rupture avec le Parti catholique est définitive.

En 1936, le parti Rex se présente seul aux élections. De manière désordonnée, il rassemble dans un esprit contestataire des tendances contradictoires.
Rex ne propose pas d'alternative politique. Sa campagne consiste à fustiger les hommes politiques considérés comme corrompus et qu'il veut balayer. Cependant, Rex obtient 11,49 % des voix, 22 sièges sur 202 à la chambres des députés, aux élections législatives de 1936. Ce vote est considéré comme un vote de protestation vis-à-vis du Parti catholique. [3]

Durant les années d'avant-guerre, Rex reçoit le soutien du régime fasciste italien qui lui donne de l'argent, Rex développe aussi des contacts avec l'Allemagne nazie de laquelle il obtient une aide matérielle, Léon Degrelle rencontrera Hitler en 1936 ; et il signe une alliance avec le VNV. Tout cela ne plaît pas trop à son électorat qui diminue. Lors de l'élection partielle de Bruxelles du 11 avril 1937, c'est la débâcle des rexistes. Paul van Zeeland, un démocrate, l'emporte haut la main. [4]




En 1939, Rex n'a plus que 4,43 % des voix et n'obtient que 4 députés aux élections législatives. Il n'a presque plus aucun soutien en Flandre. En Wallonie, il lui reste du soutien dans certains rares endroits. Rex n'est plus qu'un groupe marginal. [5]

1940. Rex soutient la politique de neutralité de la Belgique. Il reconnaît que c'est Hitler qui a déclenché la guerre mais il fait porter la responsabilité à la France et l'Angleterre ainsi qu'aux "forces occultes de la franc-maçonnerie et de la finance juive" [6]. Tout préparait Rex à la collaboration avec l'occupant.
Si Rex coopère avec l'occupant, Léon Degrelle s'implique beaucoup plus dans la collaboration en créant une Légion Wallonie qui combat d'abord dans la Wehrmarcht (armée allemande) pour ensuite devenir une division de la Waffen-SS (la SS-Sturmbrigade Wallonien).

Le 17 janvier 1943, Léon Degrelle déclare qu'il est pour le rattachement de la Wallonie au IIIe Reich nazi et que les Wallons sont des germains. L'objectif de ce discours est opportuniste : il veut plaire aux nazis pour qu'ils lui donnent plus de pouvoir politique en Belgique.
Suite à ces déclarations des personnalités importantes quittent le mouvement [7].

Vers la fin de la guerre, le régime nazi se durcit. Rex en fait de même. Il copie le seul mouvement qu'il considère comme révolutionnaire : la SS. Le parti rexiste devient une sorte de secte paramilitaire avec rites et secrets qui dirigent la vie de ses membres et de leurs familles [8].

En 1946, les principaux dirigeants rexistes sont jugés à l'exception de Léon Degrelle, condamné à mort par contumace [9], qui s'est réfugié en Espagne. Jusqu'à sa mort, en mars 1994, il ne reniera jamais son engagement nazi et deviendra la référence, en tant qu'ancien SS, de l'extrême droite européenne [10].

De 1944 à 1949, en Belgique, 57052 personnes sont jugés pour faits de collaboration, 53005 sont reconnues coupables (21709 par des tribunaux bruxellois et wallons) dont 1247 sont condamnées à mort (241 sont effectivement exécutées dont 14 à Bruxelles et 122 en Wallonie) [11].

Cette page a été mise à jour le 18/08/07.               
                                     

                                      bt14b.gif (2897 octets)      

Voir aussi mon site, mes liens et archives personnels  (archives)  (Solidaire)  (Courcelles)  (Courcelles-divers(Bush)  (Bush-bio)  (Bu$h-Havel)  (Bush/Sénégal)  (un boucher)  (Afghanistan "libéré")  (Allende(anti-mondialisation)  (auteurs/archives marxistes)  (Alija Izetbegovic)  (Belgique)  (Belgique/2)  (Ben Laden)  (Berlusconi(Catéchisme du  Peuple(chants)  (Chili)  (citations)  (Colombie-Farc(communistes)  (Congo (Congo/2)  (Corée)  (Corée/2)  ("crimes staliniens")  (Cuba)  (Cuba/2)  (Cuba/Bonaldi/Raffy)   (Cuba, RSF, Ménard,...))  (divers et/ou amis)  (éditions, débats)  (en bref/Belgique(Espagne (Euro-dictature capitaliste)  (Europe/2) (fichage, écoutes, surveillance)  (lutte des Forges de Clabecq (France) (Guevara) (haine, racisme, fascisme, (Front russe(histoire)  (hommage aux ouvriers-mineurs)  (Irak occupé)  (Irak/2)  (Israël)  (Israël/2) (Italie)  (jeunesse)  (l' Internationale - Degeyter et Pottier(manifeste communiste (Moriaux et le Népal)  (Negroponte en Irak (nomenklatura (nos droits)  (Otan, guerres, impérialisme, agressions, pillage des peuples, colonialisme (Otan)  (Otan/2 (Paastoors et Cuba (Paix, faim, dans le monde(Palestine occupée)  (Palestine/2)  (partisans en Belgique)  (Ier mai - histoire)  (presse)  (Queen Mary 2)  (Résistance au nazisme)  (religions) (Roux-fusillades 1886)  (six juin 1944: débarquement (socialisme, communisme, marxisme)   (solidarité internationale (Sorros)  ("Staline!", vous avez dit ?)  (Star Academy, TF1, Endemol, Universal (syndicalisme(théorie)  (Turquie)  (U$A)  (U$A/2(Vatican(Vietnam)  (wallon)