Les ducs de Bourgogne

Dynasties belges

Les ducs de Bourgogne

Charles Quint

Les archiducs Albert et Isabelle


Monarchie actuelle

 

 

Généalogie

 

 

 

Accueil
Jean II roi de France
Philippe le Hardy
Jean Sans Peur
Philippe le Bon
Charles le Téméraire
Marie de Bourgogne

Les Etats bourguignons

États qui se constituèrent autour de la Bourgogne et des Flandres et furent une des grandes puissances européennes du XIVe et du XVe siècle. La puissance économique des États bourguignons, symbolisée par la monnaie ducale, s'explique par la prospérité de ses divers territoires, les plus riches de l'Europe du XVe siècle, et principalement des Pays-Bas. 
La formation territoriale. 

Les États bourguignons se constituent après la mort de Philippe de Rouvres, dernier héritier des Capétiens de Bourgogne (1361). Le duché de Bourgogne revient alors à Jean II le Bon, qui le cède en apanage à son fils Philippe le Hardi en 1363. Celui-ci édifie, avec ses successeurs, l'un des plus puissants ensembles territoriaux du XVe siècle, où la Bourgogne, qui donne son nom aux États, n'est plus qu'un élément parmi d'autres. Philippe le Hardi (1363-1404) recueille en 1384 l'immense héritage de son épouse Marguerite de Flandre (notamment les comtés de Flandre, de Bourgogne, d'Artois, de Nevers, de Rethel, les seigneuries de Salins, de Malines et d'Anvers). Philippe le Bon (1419-1467) accroît ces domaines par achats, mariage et héritages des comtés de Namur, de Hainaut, de Hollande, de Frise et de Zélande, ainsi que des duchés de Brabant, de Limbourg et de Luxembourg (1467-1477). Enfin, Charles le Téméraire conquiert le duché de Gueldre et la Lorraine. 
La Bourgogne entre la France et l'Angleterre. 
Les ducs de Bourgogne se rendent peu à peu indépendants de la Couronne de France, à la faveur de la guerre de Cent Ans. Si Philippe le Hardi se conduit encore comme l'un des grands seigneurs du royaume de France, son fils Jean sans Peur (1404-1419) est d'abord le chef de la faction des Bourguignons, opposés aux Armagnacs. Organisateur du meurtre de Louis d'Orléans (1407), il est lui-même assassiné en 1419. Son fils, Philippe le Bon, se dispense de l'hommage au roi de France, Charles VII, tenu pour responsable de cet assassinat. «  Grand duc d'Occident  », il détermine, par les fluctuations de sa politique d'alliance, le succès des Anglais et des Français dans leur longue lutte. S'il rend l'hommage à Louis XI, il préserve l'indépendance de fait de ses États. Fils et successeur de Philippe le Bon, Charles le Téméraire poursuit la politique d'expansion territoriale de ses prédécesseurs. Mais il est contrecarré dans ses desseins par Louis XI, et la lutte sans merci qu'ils se livrent l'un contre l'autre affaiblit définitivement les États bourguignons. Après la mort de Charles le Téméraire et à la suite du mariage de sa fille, Marie, avec Maximilien de Habsbourg, les États sont partagés entre la France et la maison d'Autriche. 

Une grande puissance économique. 

Les États bourguignons bénéficient de l'essor des villes drapantes des Flandres et des ports de la mer du Nord ainsi que du développement des échanges sur les marchés où convergent les voies terrestres et maritimes d'Italie, d'Allemagne, de France et d'Angleterre. Anvers (et plus tard Amsterdam), Gand, Bruges, Bruxelles, Malines, Liège, Dordrecht sont alors parmi les villes les plus dynamiques d'Europe. 
L'organisation des États bourguignons. 
Les deux grands ensembles territoriaux (pays de «  par-deçà  », autour de la Flandre ; pays de «  par-delà  », autour de la Bourgogne) ont leurs propres organes administratifs. Le pouvoir central, qui se déplace avec le duc de Dijon à Bruges, Gand ou Lille, n'en est pas moins progressivement structuré, surtout sous Philippe le Bon. Le duc gouverne, assisté d'un Grand Conseil, que préside le chancelier (le plus célèbre est Nicolas Rolin). Il organise une armée régulière et crée en 1429 l'ordre de chevalerie de la Toison d'or, symbole de la puissance et du rayonnement culturel du «  grand duc d'Occident  ». 

Généalogie de la maison de Bourgogne

Philippe "le Hardy" (1342-1404), duc de Bourgogne
~1369 Marguerite (1350-1405), comtesse de Flandres et d'Artois, duchesse de Brabant et Limburg, marquise d'Anvers, dame de Malines, comtesse de Nevers et de Rethel

Jean "Sans Peur" (1371-1419), duc de Bourgogne, comte de Flandres, etc
~1385 Margareta de Hollande (1363-1423)
Philippe III "le Bon" (1396-1467), duc de Bourgogne, comte de Flandres, etc
~1409 Michelle de France (1395-1422)
~1424 Bonne d'Artois (1396-1425)
~1430 Isabella de Portugal (1397-1472)
Antoine (1430-32), comte de Charolais
Joseph (1432-32), comte de Charolais
Charles "le Téméraire" (1433-77), duc de Bourgogne, comte de Flandres, etc
~1440 Catherine de France (1428-46)
~1454 Isabelle de Bourbon (1436-65)
~1468 Margaret of York (1446-1503)
Marie (1457-80), comtesse de Flandres, etc
~1477 Maximilian of Austria, later the Emperor Maximilian.
Marguerite (1390-?) ~1412 Louis, Dauphin (†1415);~1423 Arthur, duc de Bretagne (†1458)
Catherine (1391-1414)
Marie (1393-1463) ~1406 Duke Adolf II of Cleves (†1448)
Isabelle (†1412) ~1406 Olivier de Chatillon-Blois, Cte de Penthievre (†1433)
Jeanne (1399-?)
Anne (1404-32) ~1423 John, Duke of Bedford (†1435)
Agnes (1407-76), ~1425 Duc Charles I de Bourbon (†1456)
Charles (1372-1373)
Louis (1377-1378)
Antoine (1384-1415), duc de Brabant and Limburg, comte de Rethel, marquis d'Anvers
~1402 Jeanne, comtesse de St-Pol et Ligny (†1407)
~1409 Elisabeth (1390-1451), duchesse de Luxembourg
Jean IV (1403-27), duc de Brabant et Limburg, etc
~1418 (annulled 1422) Jakobea (1401-36), comtesse de Hollande, Hainaut et Seeland
Philippe (1404-30), duc de of Brabant, etc
Philippe (1389-1415), comte de Nevers et de Rethel
~1409 Isabelle de Coucy, comtesse de Soissons (†1411)
~1413 Bonne d'Artois (1393-1425), comtesse d'Eu, Auxerre, Macon, Vermandois, Amiens, Ponthieu et Boulogne
Charles (1414-64), comte de Nevers et de Rethel
~1456 Marie d'Albret
Jean (1415-91), comte de Nevers, de Rethel, d'Etampes et d'Eu
~1435 Jacqueline d'Ailly (†1470)
~1471 Pauline de Brosse (†1479)
~1480 Francoise d'Albret-Orval (1454-1521)
Philippe (1446-52)
Elizabeth, comtesse de Nevers et Eu (1439-1483) ~1455 Jean I, duc de Cleves (†1481)
Charlotte (1472-1500), comtesse de Rethel ~1486 Jean d'Albret, sn d'Orval (†1524)
Philippe (1410-1411)
Marguerite (1411-1411/2)
Marguerite (1374-1441), comtesse de Mortagne, ~1385 Wilhelm VI, comte de Hollande (†1417)
Catherine (1378-1425) ~1393 Duke Leopold IV of Austria and Styria (†1411); ~Smassmann von Rappoltstein
Bonne (1379-99)
Marie (1380-1422) ~1401 Amédée VIII de Savoie [Pope Felix V].

Jean II,  roi de France
Philippe le Hardy
Jean Sans Peur
Philippe le Bon
Charles le Téméraire
Marie de Bourgogne

Source : 
© Larousse-Bordas 1998