Vivre ses passions : l'amour

page suivante       page précédente

L'amour ne meurt pas

PROPERCE : Sextus Propertius naquit à Assise (Ombrie) d'une famille plébéienne aisée, ruinée par la confiscation de ses terres lors des guerres civiles, en 41. Il fut élevé par sa mère ; après des études à Rome, il se consacra à la poésie et fit partie du cercle de Mécène.
Poète amoureux, il chanta Cynthie, femme mariée et riche dont il s'éprit vers l'âge de dix-huit ans et à qui il dédia trois livres d' Elégies. Un quatrième livre, écrit après la mort de Cynthie, traite surtout de sujets nationaux, à tendance morale et patriotique.

Souvent malade, il mourut fort jeune.

Autres textes de Properce  Retour à la table des matières  Index général

Le poète oppose l'angoisse des hommes devant la mort à l'apaisement serein des amants : l'amour peut tout, même vaincre la mort

At vos incertam, mortales, funeris horam
quaeritis et qua sit mors aditura via.
Solus amans novit quando periturus et a qua
morte, neque hic Boreae flabra neque arma timet.
5 Iam licet et Stygia sedeat sub harundine remex
cernat et infernae tristia vela ratis,
si modo clamantis revocaverit aura puellae,
concessum nulla lege redibit iter.

periturus [sit]
aura
= vox

   vocabulaire

Mortels, vous cherchez à connaître l'heure incertaine de votre mort et d'où elle viendra.
Seul l'amant sait quand il mourra et de quelle mort. Il ne craint ni les souffles de Borée ni les armes.
Bien qu'il soit assis comme rameur dans les roseaux du Styx, qu'il regarde les lugubres voiles du radeau infernal, si la voix de son ami lui crie de revenir, il fera demi tout sans s'occuper de la loi.

PROPERCE, Elégies, II, 27, 1-2 ; 11-16.

 

1. PROPERCE, Elégies, II, 26-29, 29-34, 40-42.,

2. VIRGILE, Bucoliques, X, 69 :

Omnia vicit Amor, et nos cedamus Amori.

3. L'amour d'Anne et de Gérard PHILIPE, le grand comédien français, fut un amour heureux. Un amour choisi, nourri d'une inlassable volonté de connaissance, puisant sa richesse dans la vie quotidienne. Un amour dont le temps n'est pas l'obstacle, mais le terrain. Jusqu'à la mort.

"Tu fus mon plus beau lien avec la vie. Tu es devenu ma connaissance de la mort. Quand elle viendra, je n'aurai pas l'impression de te rejoindre, mais celle de suivre une route familière, déjà connue de toi."

Anne PHILIPE, Le temps d'un soupir, Paris, Julliard, 1963, p.

4. Voyez aussi l'histoire de Roméo et Juliette.

 

a, prép. : + Abl. : à partir de, après un verbe passif = par
adeo, is, ire, ii, itum
: aller à, vers
amans, antis
: l'amant
arma, orum
, n. : les armes
at, conj. : mais
aura, ae
, f. : le souffle, la brise, le vent, l'air
Borea, ae,
f. : Borée (vent du Nord), l'aquilon (au nominatif Boreas)
cerno, is, ere, crevi, cretum : distinguer, comprendre, décider
concedo, is, ere, cessi, cessum : 1. s'en aller, se retirer 2. abandonner, concéder, admettre, renoncer à, pardonner
et, conj. : et. adv. aussi
flabra, orum
, n. : les souffles (du vent)
funus, eris, n. : les funérailles, l'ensevelissement ; la mort, la ruine
harundo, inis, f. : le roseau, la flèche
hic, haec, hoc : adj. : ce, cette, ces, pronom : celui-ci, celle-ci
hora, ae, f. : l'heure
iam, adv. : déjà, à l'instant
incertus, a, um : incertain
infernus, a, um : des enfers, infernal
iter, itineris, n. : le chemin, la route
lex, legis
, f. : la loi, la (les) condition(s) d'un traité
liceo, v. impers. : il est permis ; conj. + subj. : bien que
modo, adv. : seulement ; naguère, il y a peu (modo... modo... tantôt... tantôt...)
mors, mortis, f. : la mort
mortalis, e : mortel
neque, adv. : et ne pas
nosco, is, ere, novi, notum : apprendre ; pf. savoir
nullus, a, um
: aucun
periturus, a, um
:participe futur de pereo, is, perire : périr
puella, ae, f. : la fille, la jeune fille
qua, 1. ablatif féminin singulier du relatif. 2. Idem de l'interrogatif. 3. après si, nisi, ne, num = aliqua. 4. faux relatif = et ea 5. adv. = par où?, comment?
quaero, is, ere, si(v)i, situm : chercher, demander
quando, adv. : quand; après si, nisi, ne, num = aliquando = parfois; conj. : quand, puisque
ratis, is, f. : le radeau, le navire
redeo, is, ire, ii, itum : revenir
remex, igis, m. : le rameur
revoco, as, are : rappeler
sedeo, es, ere, sedi, sessum : 1. être assis 2. siéger 3. séjourner, demeurer
si, conj. : si
solus, a, um : seul
stygius, a, um : du Styx
sub, prép. : + Abl. : sous
sum, es, esse, fui : être
timeo, es, ere, timui : craindre
tristis, e : 1. triste, affligé 2. sombre, sévère, morose
velum, i, n. : la voile
via, ae
, f. : la route, le chemin, le voyage
vos, vestrum
: vous
texte
texte
texte
texte