Violence en ville

page suivante       page précédente

L'auberge rouge

CICERON : M. Tullius Cicero fut avocat, homme politique, écrivain. Durant les dernières années de sa vie, aigri par son divorce et par sa mise à l'écart de la vie politique, Cicéron va se consacrer à la rédaction d'ouvrages théoriques sur l'art oratoire et sur la philosophie. Au fil de ses lectures, Cicéron choisit son bien où il le trouve ; il est, en philosophie, un représentant de l'éclectisme.

Autres textes de Cicéron  Retour à la table des matières  Index général

L'auberge est souvent un repaire de truands, parfois même la propriété d'un assassin. Cicéron part d'un fait divers tragique pour montrer comment doit argumenter un avocat quand tout semble accuser un innocent.

In itinere quidam proficiscentem ad mercatum quemdam et secum aliquantum nummorum ferentem est comitatus. Cum hoc, ut fere fit, in via sermonem contulit; ex quo factum est ut illud iter familiarius facere vellent. Quare cum in eandem tabernam devertissent, simul cenare et in eodem loco somnum capere voluerunt. Cenati discubuerunt ibidem. Caupo autem - nam ita dicitur post inventum, cum in alio maleficio deprehensus esset - cum illum alterum, videlicet qui nummos haberet, animadvertisset, noctu postquam illos artius iam ut fit ex lassitudine dormire sensit, accessit et alterius eorum qui sine nummis erat gladium propter appositum e vagina eduxit et illum alterum occidit, nummos abstulit, gladium cruentum in vaginam recondidit, ipse se in suum lectum recepit. Ille autem cuius gladio occisio erat facta, multo ante lucem surrexit, comitem illum suum inclamavit semel et saepius. Illum somno impeditum non respondere existimavit; ipse gladium et cetera quae secum attulerat, sustulit, solus profectus est. Caupo non multo post conclamat hominem esse occisum et cum quibusdam deversoribus illum qui ante exierat consequitur in itinere. Hominem comprehendit, gladium eius e vagina educit, reperit cruentum. Homo in urbem ab illis deducitur ac reus fit.

CICÉRON, De l'invention, II, 14-15

   vocabulaire

Un homme a accompagné un voyageur qui se rendait au marché, pourvu d'une certaine somme d'argent. En chemin, comme cela arrive généralement, il lia conversation avec cette personne, si bien qu'ils décidèrent de faire la route en étroite compagnie. Ils s'arrêtèrent dans la même auberge et voulurent dîner sans tarder, puis dormir au même endroit. Après le repas, ils se couchèrent là-même. Or le tenancier - c'est ce qu'on a dit après qu'il eut été démasqué dans un autre méfait - avait remarqué celui des deux qui avait l'argent, et, la nuit, quand il se rendit compte que la fatigue les plongeait, comme il se doit, dans un profond sommeil, il s'approcha : il dégaina le glaive déposé à côté de celui qui n'avait pas d'argent, assassina l'autre, déroba les sous, replaça le glaive ensanglanté dans son fourreau et retourna dans son lit. Pour sa part, celui dont le glaive avait servi au meurtre se réveilla bien avant l'aube, appela son compagnon, une fois, plusieurs fois. Il pensa qu'il ne répondait pas parce qu'il était empêtré dans son sommeil. Il ramassa son glaive ainsi que ses bagages et s'en alla seul. Peu de temps après, cependant, le tenancier hurle qu'un homme a été assassiné et, accompagné de quelques clients, se lance à la poursuite du voyageur qui était sorti peu de temps auparavant. Il le rattrape, sort le glaive du fourreau et le trouve couvert de sang. Notre homme est conduit en ville par le groupe et est mis en accusation.

CICÉRON, De l'invention, II, 14-15.

 

ab, prép. : + Abl. : à partir de, après un verbe passif = par
ac, conj. : et, et aussi
accedo, is, ere, cessi, cessum : s'approcher de, s'ajouter
ad, prép. : + Acc. : vers, à, près de
affero, fers, ferre, attuli, allatum : apporter
aliquantum, adv. : un peu, quelque peu
alius, a, ud : autre, un autre
alter, era, erum : l'autre (de deux)
animadverto, is, ere, ti, sum : s'apercevoir
ante, prép. : +acc., devant, avant ; adv. avant
appono, is, ere, posui, positum : poser sur, placer auprès
artius, adv. : plus étroitement, plus fort, assez profondément
aufero, fers, ferre, abstuli, ablatum : emporter
autem, conj. : or, cependant, quant à -
capio, is, ere, cepi, captum : prendre
caupo, onis, m. : l'aubergiste, le restaurateur
ceno, as, are : dîner
ceteri, ae, a : pl. tous les autres
comes, itis, m. : le compagnon
comito, as, are : accompagner
comprehendo, is, ere, prehendi, prehensum : saisir, prendre, comprendre
conclamo, as, are : crier ensemble
confero, fers, ferre, tuli, latum : 1. apporter, amasser 2. rapprocher, 3. faire porter sur; me - : se réfugier
consequor, eris, i, cutus sum : obtenir
cruentus, a, um : sanglant, sanguinaire
cuius, 1. GEN. SING. du pronom relatif 2. idem de l'interrogatif 3. faux relatif = et eius 4. après si, nisi, ne, num = et alicuius
cum, inv. :1. Préposition + abl. = avec 2. conjonction + ind. = quand, lorsque, comme, ainsi que 3. conjonction + subj. : alors que
deduco, is, ere, duxi, ductum : conduire
deprehendo, is, ere, di, sum : prendre par surprise
deversor, oris, m. : le client de l'auberge
deverto, is, ere, verti, versum : descendre (dans un hôtel)
dico, is, ere, dixi, dictum : dire, appeler
discumbo, is, ere, cubui, cubitum : se coucher
dormio, is, ire, ivi, itum : dormir, ne rien faire
e, prép. : + Abl. : hors de, de
educo, is, ere : faire sortir
eius, Gén. Sing. de IS-EA-ID : ce, cette, son, sa, de lui, d'elle
eorum, G. M et N. PL. de is,ea,id = d'eux, leur, leurs
et, conj. : et. adv. aussi
ex, prép. : + Abl. : hors de, de
exeo, is,ire, ii, itum : sortir
existimo, as, are : estimer
facio, is, ere, feci, factum : faire
familiarius, adv. : plus intimement
fere, adv. : presque
fero, fers, ferre, tuli, latum : porter, supporter, rapporter
fio, is, fieri, factus sum : devenir
gladius, i, m. : le glaive, l'épée
habeo, es, ere, bui, bitum : avoir, considérer comme
hic, haec, hoc : adj. : ce, cette, ces, pronom : celui-ci, celle-ci
homo, minis, m. : l'homme, l'humain
iam, adv. : déjà, à l'instant
ibidem, inv. : au même endroit
idem, eadem, idem : le (la) même
ille, illa, illud : adjectif : ce, cette (là), pronom : celui-là, ...
impedio, is, ire, ivi, itum : empêcher, se couvrir
in, prép. : (acc. ou abl.) dans, sur, contre
inclamo, as, are : appeler
invenio, is, ire, veni, ventum : trouver
inventum, i, n. : la découverte
ipse, a, um : (moi, toi, lui,...) même
ita, inv. : ainsi ; ita... ut, ainsi que
iter, itineris, n. : le chemin, la route
lassitudo, dinis, f. : la lassitude, la fatigue
lectus, i, m. : le lit
locus, i, m. : le lieu, l'endroit; la place, le rang; la situation
lux, lucis, f. : la lumière, le jour
maleficium, i, n. : le méfait, le dommage
mercatus, us, m. : le commerce, le marché
multo, adv. : beaucoup, de beaucoup
nam, conj. : de fait, voyons, car
noctu, adv. : de nuit, la nuit
non, neg. : ne...pas
nummus, i, m. : l'argent, la monnaie, le sesterce
occido, is, ere, occidi, occisum : I. 1. tomber à terre 2. succomber, périr 3. se coucher II. couper, mettre en morceaux, tuer
occisio, ionis, f. : le meurtre
possum, potes, posse, potui : pouvoir
post, adv. : en arrière, derrière; après, ensuite; prép. : + Acc. : après
postquam, conj. : après que
proficiscor, eris, i, fectus sum : partir
propter, prép + acc. : à cause de, à côté
quae, 4 possibilités : 1. N.F.S. N.F.PL. N.N.PL., ACC. N. PL. du relatif = qui, que (ce que, ce qui) 2. idem de l'interrogatif : quel? qui? que? 3. faux relatif = et ea - et eae 4. après si, nisi, ne, num = aliquae
quare, inv. : c'est pourquoi, pourquoi
qui, 1. N.M. S., N. M. PL. du pronom relatif = qui 2. faux relatif = et is - et ei 3. NMS ou N.M.PL. de l'interrogatif = qui? quel? 4. après si, nisi, ne, num = aliqui
quidam, quaedam, quoddam/quiddam : un certain, quelqu'un, quelque chose
quo, 1. Abl. M. ou N. du pronom relatif. 2. Abl. M. ou N. du pronom ou de l'adjectif interrogatif. 3. Faux relatif = et eo. 4. Après si, nisi, ne, num = aliquo. 5. Adv. =où ? (avec changement de lieu) 6. suivi d'un comparatif = d'autant 7. conj. : pour que par là
recipio, is, ere, cepi, ceptum : 1. retirer, ramener 2. reprendre 3. recevoir, accepter, admettre 4. se charger de
recondo, is, ere, condidi, conditum : 1. replacer, remettre à l'intérieur 2. mettre de côté 3. cacher, dissimuler
reperio, is, ire, repperi, repertum : 1. retrouver 2. trouver (après recherche) 3. trouver du nouveau, imaginer
respondeo, es, ere, di, sum : répondre
reus, i, m. : l'accusé
saepius, comp. de saepe : plus souvent
se, pron. réfl. : se, soi
secum, = cum se : avec soi
semel, adv. : une (seule) fois
sentio, is, ire, sensi, sensum : percevoir, s'apercevoir
sermo, onis, m. : 1. l'entretien, la conversation 2. le dialogue, la discussion 4. le discours 5. la langue
simul, inv. : adv. en même temps, conj : dès que
sine, prép. : + Abl. : sans
solus, a, um : seul
somnus, i, m. : le sommeil
sum, es, esse, fui : être
surgo, is, ere, surrexi, surrectum : se lever
suus, a, um : adj. : son; pronom : le sien, le leur
taberna, ae, f. : la boutique, la taverne
tollo, is, tollere, sustuli, sublatum : 1. soulever, élever, porter, élever 2. lever, enlever, supprimer
urbs, urbis, f. : la ville
ut, conj. : + ind. : quand, depuis que; + subj; : pour que, que, de (but ou verbe de volonté), de sorte que (conséquence) adv. : comme, ainsi que
vagina, ae, f. : le fourreau (de l'épée)
via, ae, f. : la route, le chemin, le voyage
videlicet, adv. : bien sûr, sans doute (+ prop. inf. : que...)
volo, vis, velle : vouloir

texte
texte
texte
texte