La vie est sacrée

       page précédente

Le suicide, un crime contre la nature humaine?

SENEQUE : L. Annaeus Seneca échappe de peu à la condamnation à mort sous l'empereur Caligula, est exilé par l'empereur Claude, choisi par Agrippine pour être le précepteur de l'empereur Néron. Impliqué dans le complot de Pison, il se suicide.
Il a écrit des dialogues philosophiques, un exposé de physique, une satire de l'empereur Claude et des tragédies, inspirées de sujets grecs.

Autres textes de Sénèque  Retour à la table des matières  Index général

 

Vir fortis ac sapiens non fugere debet e vita, sed exire; et ante omnia ille quoque vitetur affectus qui multos occupavit, libido moriendi. Est enim, mi Lucili, ut ad alia, sic etiam ad moriendum inconsulta animi inclinatio, quae saepe generosos atque acerrimae indolis viros corripit, saepe ignavos iacentesque : illi contemnunt vitam, hi gravantur. Quosdam subit eadem faciendi videndique satietas et vitae non odium sed fastidium, in quod prolabimur ipsa impellente philosophia, dum dicimus : "Quousque eadem ? Nempe expergiscar, dormiam, esuriam, farciar, algebo, aestuabo. Nullius rei finis est, sed in orbem nexa sunt omnia, fugiunt ac sequuntur. Diem nox premit, dies noctem, aestas in autumnum desinit, autumno hiems instat, quae vere compescitur; omnia sic transeunt ut revertantur. Nihil novi facio, nihil novi video : fit aliquando et huius rei nausia." Multi sunt qui non acerbum iudicent vivere, sed supervacuum. Vale.

SÉNÈQUE, Lettres à Luc., III, 24, 25-26.

.   vocabulaire

L'homme courageux et sage ne doit pas s'enfuir de la vie, mais en sortir. Et avant tout, on évitera aussi cet état d'âme qui en a gagné beaucoup : je veux dire le désir de mourir. Il y a, mon cher Lucilius, pour la mort, comme pour d'autres choses, un penchant inconsidéré qui s'empare souvent des esprits nobles et des caractères les plus déterminés, comme des lâches et des faibles : les premiers méprisent la vie; pour les autres, elle est une charge. Certains en ont assez de faire et de voir les mêmes choses et ont pour la vie non de la haine, mais du dégoût. C'est sur cette pente que nous pousse la philosophie quand nous disons : "Jusqu'à quand la même routine ? Vais-je encore m'éveiller, dormir, avoir faim, me remplir, avoir froid, avoir chaud. Rien ne connaît de fin; au contraire, dans le monde, tous les éléments s'écoulent et s'enchaînent. La nuit chasse le jour, le jour chasse la nuit, l'été s'achève à l'automne, l'automne est pressé par l'hiver qui s'évanouit devant le printemps; tout passe de manière à revenir. Je ne fais rien de neuf, je ne vois rien de nouveau : cela donne quelquefois la nausée." Nombreux sont ceux qui ne jugent pas la vie pénible, mais superflue. Salut.

SÉNÈQUE, Lettres à Luc., III, 24, 25-26.

 

ac, conj. : et, et aussi
acerbus, a, um : pénible, désagréable
acerrimus, a, um : superlatif de acer, cris, cre : vif, aigu
ad, prép. : + Acc. : vers, à, près de
aestas, tatis, f. : l'été
aestuo, as, are : être agité
afficio, is, ere, feci, fectum : 1. pourvoir de 2. affecter, disposer 3. affaiblir (affectus, a, um : pourvu de, disposé, affaibli)
algeo, es, ere, alsi : avoir froid
aliquando, adv. : un jour, une fois
alius, a, ud : autre, un autre
animus, i, m. : le coeur, la sympathie, le courage, l'esprit
ante, prép. : +acc., devant, avant ; adv. avant
atque, conj. : et, et aussi
autumnus, i, m. : l'automne
compesco, is, ere, pescui : retenir, réprimer, arrêter
contemno, is, ere, tempsi, temptum : mépriser
corripio, is, ere, ripui, reptum : saisir, s'emparer de
debeo, es, ere, ui, itum : devoir
desino, is, ere, sii, situm : cesser
dico, is, ere, dixi, dictum : dire, appeler
dies, ei, m. et f. : le jour
dormio, is, ire, ivi, itum : dormir, ne rien faire
dum, conj. : 1. + ind. = pendant que, jusqu'à ce que 2. + subj. : pourvu que, le temps suffisant pour que
e, prép. : + Abl. : hors de, de
enim, conj. : car, en effet
esurio, is, ire, ivui ou ii : avoir faim
et, conj. : et. adv. aussi
etiam, adv. : encore, en plus, aussi, même, bien plus
exeo, is,ire, ii, itum : 1. sortir de, aller hors de 2. partir
expergiscor, eris, i, perrectus sum : s'éveiller, se réveiller
facio, is, ere, feci, factum : faire
farcio, is, ire, farsi, farsum : fourrer, garnir, remplir, bourrer
fastidium, i, n. :1. le dégoût, la répugnance 2. le dédain, la morgue
finis, is, f. : la limite, la fin ; pl., les frontière, le territoire
fio, is, fieri, factus sum : devenir
fortis, e : fort, vigoureux, courageux,
fugio, is, ere, fugi : s'enfuir, fuir
generosus, a, um : de bonne race, noble
gravo, as, are : appesantir, alourdir, accabler
hic, haec, hoc : adj. : ce, cette, ces, pronom : celui-ci, celle-ci
hiems, hiemis, m. : l'hiver
iaceo, es, ere, cui, citurus : être étendu, s'étendre
idem, eadem, idem : le (la) même
ignavus, a, um : sans activité, indolent, paresseux, mou
ille, illa, illud : adjectif : ce, cette (là), pronom : celui-là, ...
impello, is, ere, puli, pulsum : heurter contre, ébranler
in, prép. : (acc. ou abl.) dans, sur, contre
inclinatio, ionis, f. : le penchant
inconsultus, a, um : irréfléchi, irrationnel
indoles, is, f. : les qualités natives, les talents, les penchants
insto, as, are, stiti, staturus : presser, insister
ipse, a, um : (moi, toi, lui,...) même
iudico, as, are : 1. juger, faire office de juge 2. rendre un jugement 3. requérir 4. décider
libido, dinis, f. : le désir, l'envie, la débauche
Lucilius, i, m. : Lucilius
meus, mea, meum : mon
mi, = mihi (datif de ego)
morior, eris, i, mortuus sum : mourir
multus, a, um : en grand nombre (surtout au pl. : nombreux)
nausia, ae, f. : la nausée
necto, is, ere, nexui et nexi, nexum : lier, nouer, rendre esclave pour dettes
nempe, adv. : bien sûr, sûrement, est-ce-que?
nihil, indéfini : rien
non, neg. : ne...pas
novus, a, um : nouveau
nox, noctis, f. : la nuit
nullus, a, um : aucun
occupo, as, are : se saisir de, envahir, remplir, devancer, couper (la parole)
odium, i, n. : la haine
omnis, e : tout
orbis, is, m. : le cercle, le globe. - terrarum : le monde
philosophia, ae, f. : la philosophie
premo, is, ere, pressi, pressum : presser, accabler, écraser
prolabor, eris, i, lapsus sum : glisser (en avant ou vers le bas)
quae, 4 possibilités : 1. N.F.S. N.F.PL. N.N.PL., ACC. N. PL. du relatif = qui, que (ce que, ce qui) 2. idem de l'interrogatif : quel? qui? que? 3. faux relatif = et ea - et eae 4. après si, nisi, ne, num = aliquae
qui, 1. N.M. S., N. M. PL. du pronom relatif = qui 2. faux relatif = et is - et ei 3. NMS ou N.M.PL. de l'interrogatif = qui? quel? 4. après si, nisi, ne, num = aliqui
quidam, quaedam, quoddam/quiddam : un certain, quelqu'un, quelque chose
quod, 1. pronom relatif nom. ou acc. neutre singulier : qui, que 2. faux relatif = et id 3. conjonction : parce que, le fait que 4. après si, nisi, ne, num = aliquod = quelque chose 5. pronom interrogatif nom. ou acc. neutre sing. = quel?
quoque, adv. : aussi
quousque, conj. : jusqu'à quand
res, rei, f. : la chose, l'événement, la circonstance, l'affaire judiciaire; les biens
reverto, is, ere, i, sum : retourner, revenir (revertor, eris, i, versus sum : le même sens)
saepe, inv. : souvent
sapiens, entis : sage
satietas, atis, f. : le rassasiement, le dégoût, l'ennui, la satiété
sed, conj. : mais
sequor, eris, i, secutus sum : 1. suivre 2. poursuivre 3. venir après 4. tomber en partage
sic, adv. : ainsi ; sic... ut : ainsi... que
subeo, is, ire, ii, itum : aller sous, se présenter à, entrer dans
sum, es, esse, fui : être
supervacuus, a, um : inutile
transeo, is, ire, ii, itum : passer, traverser
ut, conj. : + ind. : quand, depuis que; + subj; : pour que, que, de (but ou verbe de volonté), de sorte que (conséquence) adv. : comme, ainsi que
vale, inv. : adieu, au revoir
ver, eris, n. : le printemps
video, es, ere, vidi, visum : voir (videor, eris, eri, visus sum : paraître, sembler)
vir, i, m. : l'homme
vita, ae, f. : la vie
vito, as, are : éviter
vivo, is, ere, vixi, victum : vivre

texte
texte
texte
texte