Violence en ville

page suivante       page précédente

Loubard impérial

SUETONE : C. Suetonius Tranquillus, ami de Pline le Jeune, secrétaire de l'empereur Hadrien, ensuite tombé en disgrâce, occupa, par l'écriture, la fin de sa vie. Nous avons gardé les Vies des douze Césars et une partie du De Viris illustribus. Sa conception de l'histoire est assez proche de la nôtre : peu de rhétorique, beaucoup de documents d'archives, détails authentiques, il ose tout dire, même l'odieux. Style clair et soigné.

Autres textes de Suétone  Retour à la table des matières  Index général

Néron avait de drôles de manières.

Post crepusculum statim, arrepto pileo vel galero, popinas inibat circumque vicos vagabatur ludibundus nec sine pernicie tamen, siquidem redeuntes a cena verberare ac repugnantes vulnerare cloacisque demergere assuerat, tabernas etiam effringere et expilare; quintana domi constituta, ubi partae et ad licitationem dividendae praedae pretium absumeretur. Ac saepe in eius modi rixis, oculorum et vitae periculum adiit, a quodam laticlavio, cuius uxorem attrectaverat, prope ad necem caesus. Quare numquam postea publico se illud horae sine tribunis commisit procul et occulte subsequentibus. Interdiu quoque clam gestatoria sella delatus in theatrum seditionibus pantomimorum e parte prosceni superiore signifer simul ac spectator aderat; et cum ad manus ventum esset lapidibusque et subselliorum fragminibus decerneretur, multa et ipse iecit in populum atque etiam praetoris caput consauciavit...

SUÉTONE, Vie des douze Césars, Néron, XXVI.

Proscenium : Partie antérieure de la scène où s'avançaient les acteurs. Elle surplombait l'orchestra, que bordaient les premiers rangs de sièges, réservés aux sénateurs.

   vocabulaire

Dès la nuit tombée, attrapant un bonnet ou une casquette, il pénétrait dans les gargotes et courait les rues en faisant des gamineries qui n'étaient pourtant pas sans danger, car il avait l'habitude de frapper ceux qui revenaient d'un repas, de les blesser et de les jeter à l'égout s'ils résistaient, et même de saccager et de piller les boutiques; il avait installé chez lui un stock où on partageait le profit de la vente aux enchères du butin accumulé. Souvent dans des bagarres de ce genre, il risqua ses yeux et sa vie et il faillit se faire tuer par un sénateur dont il avait caressé l'épouse. Pour cette raison, il ne se hasarda plus jamais dans la rue à cette heure sans être suivi discrètement et à distance par des tribuns. La journée, il se faisait aussi transporter secrètement au théâtre en litière et du haut de l'avant-scène, il déclenchait et regardait les disputes des pantomimes: un jour qu'on en était venu aux mains et qu'on se battait à coup de pierres et de morceaux de fauteuils, il jeta lui-même force projectiles sur la foule et blessa même sérieusement un préteur à la tête.

SUÉTONE, Vie des douze Césars, Néron, XXVI.

Tacite relate aussi ces méfaits de Néron (Annales, XIII,25).

L'insécurité des rues de Rome appelle le parallèle avec celle qui paralyse certaines grandes villes actuelles : Paris, New York... la nuit, pourraient très bien se reconnaître dans les propos de Juvénal (Sat. III, 302 -314) :

"il se trouvera quelqu'un pour te dépouiller, une fois les maisons fermées, quand partout les chaînes des boutiques cadenassées sont devenues silencieuses. Quelquefois c'est armé d'un couteau qu'un agresseur fait soudain son coup..."

H. MONTHEILHET, Neropolis, p. 223, fait allusion à l'anecdote rapportée par Suétone.

 

a, prép. : + Abl. : à partir de, après un verbe passif = par
absumo, is, ere, sumpsi, sumptum : prendre entièrement, consumer, détruire, anéantir, dissiper
ac, conj. : et, et aussi
ad, prép. : + Acc. : vers, à, près de
adeo, is, ire, ii, itum : aller à, vers
adsum, es, esse, adfui : être présent, assister, aider
arripio, is, ere, ripui, reptum : 1. saisir 2. entraîner vivement 3. assaillir 4. arrêter
assuesco, is, ere, evi, etum : s'habituer, avoir l'habitude
atque, conj. : et, et aussi
attrecto, as, are : palper
caedo, is, ere, cecidi, caesum : abattre, tuer
caput, itis, n. : la tête
cena, ae, f. : la cène, le repas du soir
circum, adv. : à l'entour ; prép. acc. : autour de
clam, adv. : secrètement, en cachette
cloaca, ae, f. : l'égout
committo, is, ere, misi, missum : confier qqch à qqn, (- proelium) : engager le combat, se risquer, s'exposer
consaucio, as, are : blesser grièvement
constituo, is, ere, tui, tutum : établir, décider
crepusculum, i, n. : le crépuscule
cuius, 1. GEN. SING. du pronom relatif 2. idem de l'interrogatif 3. faux relatif = et eius 4. après si, nisi, ne, num = et alicuius
cum, inv. :1. Préposition + abl. = avec 2. conjonction + ind. = quand, lorsque, comme, ainsi que 3. conjonction + subj. : alors que
decerno, is, ere, crevi, cretum : décréter, décider
defero, fers, ferre, tuli, latum : porter à, dénoncer, faire connaître, emporter, pousser, entraîner
demergo, is, ere, mersi, mersum : enfoncer, plonger
divido, is, ere, vidi, visum : diviser
domi, adv. : à la maison
e, prép. : + Abl. : hors de, de
effringo, is, ere, fregi, fractum : enlever en brisant, faire sauter, briser
eius, Gén. Sing. de IS-EA-ID : ce, cette, son, sa, de lui, d'elle
et, conj. : et. adv. aussi
etiam, adv. : encore, en plus, aussi, même, bien plus
expilo, as, are : piller
fragmen, inis, n. : le morceau, le fragment
galerus, i, m. : la casquette
gestatoria, ae : - sella = la litière
hora, ae, f. : l'heure
iacio, is, ere, ieci, iactum : jeter
ille, illa, illud : adjectif : ce, cette (là), pronom : celui-là, ...
in, prép. : (acc. ou abl.) dans, sur, contre
ineo, is, ire, ii, itum : entrer dans, se mettre à, pénétrer, commencer
interdiu, inv. : le jour, pendant le jour
ipse, a, um : (moi, toi, lui,...) même
is, ea, id : ce, cette
lapis, idis, m. : la pierre
laticlavius, ii, m. : le sénateur (qui porte le laticlave)
licitatio, ionis, f. : la vente aux enchères
ludibundus, a, um : porté au jeu
manus, us, f. : la main, la petite troupe
modus, i, m. : la mesure, la limite, la manière
multus, a, um : en grand nombre (surtout au pl. : nombreux)
nec, adv. : et...ne...pas
nex, necis, f. : la mort, le meurtre
numquam, inv. : ne... jamais
occulte, adv. : en cachette
oculus, i, m. : l'oeil
pantomimus, i, m. : le pantomime
pario, is, ere, peperi, partum : accoucher, produire, acquérir
pars, partis, f. : la partie, le côté
periculum, i, n. : 1. l'essai, l'expérience 2. le danger, le préril
pernicies, iei, f. : la perte
pileus, i, m. : le pilleus, le bonnet d'affranchi
popina, ae, f. : la taverne, le cabaret
populus, i, m. : le peuple
post, adv. : en arrière, derrière; après, ensuite; prép. : + Acc. : après
postea, adv. : ensuite
praeda, ae, f. : le butin, les dépouilles, la proie
praetor, oris, m. : le préteur
pretium, ii, n. : le prix, la valeur, la récompense, le salaire
procul, adv. : loin
prope, adv. près, presque ; prép + acc. : près de
proscenium, i, n. : l'avant-scène
publicus, a, um : public
quare, inv. : c'est pourquoi, pourquoi
quidam, quaedam, quoddam/quiddam : un certain, quelqu'un, quelque chose
quintana, ae, f. :le marché
quoque, adv. : aussi
redeo, is, ire, ii, itum : revenir
repugno, as, are : résister
rixa, ae, f. : la dispute, le combat
saepe, inv. : souvent
se, pron. réfl. : se, soi
seditio, onis, f. : la sédition, la division, la discorde, le soulèvement, la révolte
sella, ae, f. : le siège, la chaise
signifer, eri, m. : le porte-enseigne
simul, inv. : adv. en même temps, conj : dès que
sine, prép. : + Abl. : sans
siquidem, conj. : si vraiment, puisque
spectator, oris, m. : le spectateur
statim, adv. : aussitôt
subsellium, i, n. : le banc (de sénateur), le siège
subsequor, eris, i, secutus sum : suivre immédiatement
sum, es, esse, fui : être
superior, oris : plus élevé, supérieur, précédent
taberna, ae, f. : la boutique, la taverne
tamen, adv. : cependant
theatrum, i, n. : le théâtre
tribunus, i, m. : le tribun
ubi, adv. : où; conj. quand
uxor, oris, f. : l'épouse, la femme
vagor, aris, ari :errer, aller çà et là
vel, inv. : ou, ou bien
venio, is, ire, veni, ventum : venir
verbero, as, are : frapper
vicus,i, m. : le bourg, le village, le quartier
vita, ae, f. : la vie
vulnero, as, are : blesser

texte
texte
texte
texte