Violence domestique

page suivante       page précédente

Souffrez que je sois belle!

JUVENAL : Decius Iunius Iuvenalis, fils adoptif d'un riche affranchi, était à l'abri du besoin. Il fit jusqu'à l'âge de quarante ans le métier de rhéteur et de déclamateur. Puis, sous les règnes de Trajan et d'Hadrien, il écrivit ses satires. Cela ne lui réussit guère puisqu'il fut exilé en Egypte où il mourut d'ennui et de chagrin.
Son oeuvre consiste en 16 Satires. Quelques-unes attaquent les défauts généraux de l'humanité, mais la plupart s'en prennent à des vices contemporains. Tout le monde est attaqué, même l'empereur. Juvénal est éloquent, mais la recherche, l'obscurité, la rudesse du style empêchent parfois de goûter les fortes qualités du texte : vigueur dans l'invective, splendeur de l'imagination.

Autres textes de Juvénal  Retour à la table des matières  Index général

 

Nam si constituit solitoque decentius optat
ornari et properat iamque expectatur in hortis
aut apud Isiacae potius sacraria lenae,
disponit crinem laceratis ipsa capillis
nuda umero Psecas infelix nudisque mamillis.
"Altior hic quare cincinnus ?" Taurea punit
continuo flexi crimen facinusque capilli.
Quid Psecas admisit ? Quaenam est hic culpa puellae,
si tibi displicuit nasus tuus ?

JUVÉNAL, Sat. VI, 487 - 495.

   vocabulaire

En effet, elle a fixé un rendez-vous et désire être plus élégante que d'habitude; elle est pressée : c'est qu'on l'attend déjà dans les jardins, ou plutôt près du sanctuaire d'Isis la racoleuse. Sa coiffeuse, cheveux arrachés, épaules et seins nus, c'est la pauvre Psecas ! " Elle est trop haute cette boucle, pourquoi ?" Un nerf de boeuf punit sans délai la faute, le crime d'une mèche. Qu'a fait Psecas ? Quelle est la faute de la fille dans cette histoire, si ton nez te déplaît ?

JUVÉNAL, Sat. VI, 487 - 495.

Les coiffeuses :

Les esclaves esthéticiennes étaient nombreuses et fort spécialisées, à la mesure des raffinements exigés par leurs maîtresses : les ciniflones soufflaient sur les cheveux une poudre pour les teindre; les calamistri réalisaient les boucles en enroulant les cheveux autour d'aiguilles chauffées; psecas est le nom donné à celle qui parfumait les cheveux avec une huile aromatisée. Psecas, dans ce texte, est-il le surnom donné à une esclave d'après sa fonction, ou s'agit-il d'un nom commun désignant une spécialiste ?

Le temple d'Isis.

Le temple d'Isis fut reconstruit, après incendie, par l'empereur Domitien. Il se trouvait au Champ de Mars (près du mausolée d'Hadrien) et était entouré de plusieurs obélisques dont deux sont encore à Rome, Piazza della Rotonda et Piazza della Minerva.

Le culte d'Isis séduisait beaucoup de monde dans la Rome du 1er P.C.N., principalement des femmes; d'origine égyptienne, cette religion à mystères promettait une vie dans l'au-delà; le culte était assuré par des prêtres au crâne rasé et s'accompagnait de pratiques astrologiques et initiatiques (cfr. une scène de nécromancie dans Sueurs froides, Fiche10) qui hérissaient de "vieux" Romains, tels Juvénal ou Martial.

admitto, is, ere, misi, missum : 1. laisser aller 2. laisser venir, admettre, permettrer
altior, oris : plus élevé, plus haut (assez, trop)
apud, prép. : + Acc. : près de, chez
aut, conj. : ou, ou bien
capillus, i, m. : le cheveu
cincinnus, i, m. : la boucle de cheveux
constituo, is, ere, tui, tutum : établir, décider (ici) fixer un rendez-vous)
continuo, adv. : incontinent, à l'instant
crimen, inis, n. : l'accusation, le chef d'accusation, le grief, la faute, le crime
crinis, is, m. : le cheveu, la chevelure
culpa, ae, f. : la faute
decentius, adv. : comparatif de decenter : convenablement
displiceo, es, ere, cui, citum : déplaire
dispono, is, ere, posui, positum : disposer, arranger, régler
et, conj. : et. adv. aussi
expecto, as, are : attendre
facinus, oris, n. : 1. l'action, l'acte 2. le forfait, le crime
flecto, is, ere, flexi, flexum : courber
hic, adv. : ici
hic, haec, hoc : adj. : ce, cette, ces, pronom : celui-ci, celle-ci
hortus, i, m. : le jardin
iam, adv. : déjà, à l'instant
in, prép. : (acc. ou abl.) dans, sur, contre
infelix, icis : malheureux
ipse, a, um : (moi, toi, lui,...) même
Isiacus, a, um : d'isis (déesse égyptienne dont le culte est suspect aux Romains)
lacero, as, are : 1. mettre en morceaux, déchirer 2. railler 3. faire mal, faire souffrir
lena, ae, f. : l'entremetteuse
mamilla, ae, f. : le sein
nam, conj. : de fait, voyons, car
nasus, i, m. : le nez
nudus, a, um : nu
opto, as, are : souhaiter
orno, as, are : orner, équiper
potius, inv. : plutôt
propero, as, are : se hâter (+ inf)
Psecas, Psecas (nom grec)
puella, ae, f. : la fille, la jeune fille
punio, is, ire, ivi, itum : punir
quare, inv. : c'est pourquoi, pourquoi
quid, 1. Interrogatif neutre de quis : quelle chose?, que?, quoi?. 2. eh quoi! 3. pourquoi? 4. après si, nisi, ne num = aliquid
quinam, qui donc, quel donc
sacrarium, ii, n. :le sanctuaire, le trésor (lieu où l'on garde les objets sacrés)
si, conj. : si
solitum, i, n. : l'ordinaire
sum, es, esse, fui : être
taureus, a, um : en cuir de boeuf
tu, tui : tu, te, toi
tuus, a, um : ton
umerus, i, m. : l'épaule

texte
texte
texte
texte