Violence à l'école

page suivante       page précédente

Châtiments corporels

SAINT-AUGUSTIN : Aurelius Augustinus est un des monuments de la littérature latine chrétienne. Né en Numidie ( Algérie) de famille berbère, en cette Afrique du Nord depuis longtemps latinisée, Augustin se convertit au christianisme, devient évêque. De son oeuvre littéraire extrêmement foisonnante, deux titres émergent : Les Confessions, introspection remarquable par sa profondeur et sa sincérité, et La Cité de Dieu, qui affirme la fragilité des civilisations et la vocation surnaturelle de l'humanité.

Autres textes de Saint-Augustin  Retour à la table des matières  Index général

 

Inde in scholam datus sum ut discerem litteras, in quibus quid utilitatis esset ignorabam miser. Et tamen, si segnis in discendo essem, vapulabam. Laudabatur enim hoc a maioribus et multi ante nos vitam istam agentes praestruxerant aerumnosas vias per quas cogebamur multiplicato labore et dolore filiis Adam...
Non enim deerat, Domine, memoria vel ingenium, quae nos habere voluisti, pro illa aetate satis, sed delectabat ludere et vindicabatur in nos ab eis qui talia utique agebant. Sed maiorum nugae negotia vocantur, puerorum autem talia cum sint, puniuntur a maioribus et nemo miseratur pueros...

SAINT AUGUSTIN, Confessions, I,9

   vocabulaire

Ensuite, on m'a envoyé à l'école pour que j'apprenne les lettres et, malheur pour moi, j'ignorais quelle était leur utilité ! Cependant, si j'étais paresseux à l'étude, on me battait : les aînés, en effet, louaient cette pratique et beaucoup de ceux qui ont vécu cette vie avant nous, ont tracé ces voies misérables par lesquelles nous étions obligés de passer, redoublant le labeur et la souffrance des fils d'Adam. Il ne me manquait, Seigneur, ni la mémoire ni l'intelligence dont tu avais voulu me pourvoir suffisamment pour cet âge, mais j'aimais jouer, et le jeu qu'on punissait chez nous, était sanctionné par des gens qui en tout cas agissaient comme nous. C'est que les distractions des adultes sont appelées "affaires", tandis que celles des enfants, pourtant pareilles, sont punies par les adultes sans que personne ne prenne pitié des petits...

SAINT AUGUSTIN, Confessions, I,9.

L'attitude professorale et l'approbation parentale sont une illustration du principe qui veut qu'en matière d'éducation, on reproduise les pratiques que l'on a subies dans son enfance.
On opposera deux conceptions de l'éducation : l'humanisme empreint de douceur de Quintilien (maxima reverentia puero debetur) et la brutalité sadique de la férule du maître Orbilius dont le petit Horace avait conservé un souvenir douloureux (Ep., II, 1, 69 sqq.).
Cette pédagogie répressive, fierté de l'Angleterre victorienne, peut détruire un individu (cfr. le film Le cercle des poètes disparus).
A joindre à ce dossier une lettre de réclamation écrite en 1497 par des étudiants mécontents de leur professeur. On y trouve cet argument : " vos reproches, nous les aurions beaucoup mieux acceptés si vous ne collectionniez les défauts que vous condamnez en nous..."
(Conrad CELTIS, Correspondance, lettre 174).

 

a, prép. : + Abl. : à partir de, après un verbe passif = par
ab, prép. : + Abl. : à partir de, après un verbe passif = par
Adam, inv. : Adam
aerumnosus, a, um : accablé de misère, tourmenté
aetas, atis, f. : 1. le temps de la vie, la vie 2. l'âge 3. la jeunesse 4. te temps, l'époque
ago, is, ere, egi, actum : 1. mettre en mouvement, pousser 2. faire, traiter, agir
ante, prép. : +acc., devant, avant ; adv. avant
autem, conj. : or, cependant, quant à -
cogo, is, ere, egi, actum : 1. assembler, réunir, rassembler, 2. concentrer, condenser 3. pousser de force, forcer
cum, inv. :1. Préposition + abl. = avec 2. conjonction + ind. = quand, lorsque, comme, ainsi que 3. conjonction + subj. : alors que
delecto, as, are : 1. attirer, retenir 2. charmer, faire plaisir à
desum, es, esse, defui : manquer
disco, is, ere, didici : apprendre
do, das, dare, dedi, datum : donner
dolor, oris, m. : la douleur
dominus, i, m. : le maître
eis, D. ou ABL. PL. de is,ea,is : le, la, les, ce,...
enim, conj. : car, en effet
et, conj. : et. adv. aussi
filius, ii, m. : le fils
habeo, es, ere, bui, bitum : avoir, considérer comme
hic, haec, hoc : adj. : ce, cette, ces, pronom : celui-ci, celle-ci
ignoro, as, are : ignorer
ille, illa, illud : adjectif : ce, cette (là), pronom : celui-là, ...
in, prép. : (acc. ou abl.) dans, sur, contre
inde, adv. : de là, donc
ingenium, ii, n. : l'esprit, l'intelligence
iste, a, um : ce, celui-ci (péjoratif)
labor, oris, m. : la peine, la souffrance, le travail pénible
laudo, as, are : 1. louer, approuver, vanter 2. prononcer un éloge 3. citer, nommer
littera, ae, f. : la lettre
ludo, is, ere, lusi, lusum : jouer
maior, oris : comparatif de magnus. plus grand. maiores, um : les ancêtres)
memoria, ae, f. : la mémoire, le souvenir
miser, a, um : malheureux
miseror, aris, ari : plaindre, déplorer
multiplico, as, are : multiplier, augmenter, accroître
multus, a, um : en grand nombre (surtout au pl. : nombreux)
negotium, ii, n. : l'affaire, la mission
nemo, neminis : personne, nul... ne, personne
non, neg. : ne...pas
nos, nostrum : nous
nugae : les sottises, les bagatelles
per, prép. : + Acc. : à travers, par
praestruo, is, ere, struxi, structum : construire d'abord
pro, prép. : + Abl. : devant, pour, à la place de, en considération de
puer, l'enfant, le jeune esclave
punio, is, ire, ivi, itum : punir
quae, 4 possibilités : 1. N.F.S. N.F.PL. N.N.PL., ACC. N. PL. du relatif = qui, que (ce que, ce qui) 2. idem de l'interrogatif : quel? qui? que? 3. faux relatif = et ea - et eae 4. après si, nisi, ne, num = aliquae
quas, 1. ACC. FEM. PL. de pronom relatif. 2. ACC. FEM. PL. de l'adjectif ou du pronom interrogatif. 3. Après si, nisi, ne, num = aliquas 4. Faux relatif = et eas.
qui, 1. N.M. S., N. M. PL. du pronom relatif = qui 2. faux relatif = et is - et ei 3. NMS ou N.M.PL. de l'interrogatif = qui? quel? 4. après si, nisi, ne, num = aliqui
quibus, 1. DAT. ou ABL. PL. du relatif. 2. Idem de l'interrogatif 3. faux relatif = et eis 4. après si, nisi, ne, num = aliquibus
quid, 1. Interrogatif neutre de quis : quelle chose?, que?, quoi?. 2. eh quoi! 3. pourquoi? 4. après si, nisi, ne num = aliquid
satis, adv. : assez, suffisamment
schola, ae, f. : l'école, la salle de cours
sed, conj. : mais
segnis, e : lent, indolent, inactif, paresseux
si, conj. : si
sum, es, esse, fui : être
talis, e : tel ; ... qualis : tel.. que
tamen, adv. : cependant
ut, conj. : + ind. : quand, depuis que; + subj; : pour que, que, de (but ou verbe de volonté), de sorte que (conséquence) adv. : comme, ainsi que
utilitas, atis, f. : l'utilité
utique, inv. : en tout cas, surtout
vapulo, as, are : être battu, recevoir des coups
vel, adv. : ou, ou bien, même, notamment (vel... vel... : soit... soit...)
via, ae, f. : la route, le chemin, le voyage
vindico, as, are : revendiquer, réclamer
vita, ae, f. : la vie
voco, as, are : appeler
volo, vis, velle : vouloir

texte
texte
texte
texte