Sueurs froides

page suivante       page précédente

Idolon indelix

PLINE LE JEUNE : Le renom de Pline le Jeune est dû à sa correspondance. Ses lettres à Trajan, dont il fut l'un des hauts fonctionnaires, sont avec les réponses de l'empereur, un bon document sur les méthodes de l'administration impériale. Sa correspondance privée compose une sorte de journal de sa vie où se mêlent aux détails quotidiens l'éloquence, l'essai philosophique ou de morale stoïcienne.

Autres textes de Pline le Jeune  Retour à la table des matières  Index général

Une histoire de maison hantée.

Erat Athenis spatiosa et capax domus, sed infamis et pestilens. Per silentium noctis sonus ferri et, si attenderes acrius, strepitus vinculorum longius primo, deinde e proximo reddebatur : Mox apparebat idolon, senex macie et squalore confectus, promissa barba, horrenti capillo; cruribus compedes, manibus catenas gerebat quatiebatque. Inde inhabitantibus tristes diraeque noctes per metum vigilabantur; vigiliam morbus et, crescente formidine, mors sequebatur. Nam interdiu quoque, quamquam abscesserat imago, memoria imaginis oculis inhaerebat, longiorque causis timoris timor erat. Deserta inde et damnata solitudine domus totaque illi monstro relicta; proscribebatur tamen, seu quis emere seu quis conducere ignarus tanti mali vellet. Venit Athenas philosophus Athenodorus, legit titulum, auditoque pretio, quia suspecta vilitas, percunctatus omnia docetur ac nihilo minus, immo tanto magis, conducit. Ubi coepit advesperascere, iubet sterni sibi in prima domus parte, poscit pugillares, stilum, lumen; suos omnes in interiora dimittit, ipse ad scribendum animum, oculos, manum intendit, ne vacua mens audita simulacra et inanes sibi metus fingeret. Initio, quale ubique, silentium noctis, dein concuti ferrum, vincula moveri. Ille non tollere oculos, non remittere stilum, sed offirmare animum auribusque praetendere. Tum crebrescere fragor, adventare et iam ut in limine, iam ut intra limen audiri. Respicit, videt agnoscitque narratam sibi effigiem. Stabat innuebatque digito, similis vocanti. Hic contra ut paulum exspectaret manu significat rursusque ceris et stilo incumbit. Illa scribentis capiti catenis insonabat. Respicit rursus idem quod prius innuentem nec moratus tollit lumen et sequitur. Ibat illa lento gradu, quasi gravis vinculis. Postquam deflexit in aream domus, repente dilapsa deserit comitem. Desertus herbas et folia concerpta signum loco ponit.
Postero die adit magistratus, monet ut illum locum effodi iubeant. Inveniuntur ossa inserta catenis et implicita, quae corpus aevo terraque putrefactum nuda et exesa reliquerat vinculis; collecta publice sepeliuntur. Domus postea rite conditis manibus caruit.

Pline le Jeune, Lettres, VII,27.

   vocabulaire

Il existait à Athènes une maison spacieuse et commode, mais de mauvaise réputation et maudite. Dans le silence de la nuit, on entendait un son métallique et, si on tendait l'oreille, on percevait un bruit de chaînes, d'assez loin d'abord, puis de très près : Bientôt apparaissait un spectre, un vieillard épuisé par la maigreur, en haillons, la barbe longue et les cheveux hérissés; il portait, aux pieds, des entraves et, aux mains, des chaînes qu'il agitait. Aussi les habitants passaient-ils, dans la crainte, des nuits blanches, sinistres et effrayantes. L'insomnie les rendait malades, puis venait la mort, car la crainte allait croissant : en effet, même en plein jour, malgré la disparition du fantôme, les yeux gardaient son souvenir et la peur persistait plus longtemps que les motifs d'avoir peur. La maison fut donc délaissée, condamnée à la solitude, tout entière livrée à ce prodige. On y mit cependant une affiche, au cas où quelqu'un, dans l'ignorance d'un défaut si grave, eût voulu l'acheter ou la louer.
Le philosophe Athénodore vint à Athènes, lut l'annonce et entendit le prix que sa modicité rendait suspect. Il s'informe, apprend toute l'affaire et malgré cela, ou plutôt pour cette raison, loue la maison. A la tombée du jour, il se fait placer un lit dans l'entrée, réclame des tablettes, un stylet, de la lumière; il renvoie tous ses gens à l'intérieur et lui-même concentre son attention, ses yeux, sa main, sur sa rédaction, de crainte que son esprit, livré à lui-même, n'entende des bruits imaginaires et ne se crée d'inutiles frayeurs. D'abord, comme partout ailleurs, le silence de la nuit; puis des bruits de fer et des mouvements de chaînes. Lui, ne lève pas les yeux, ne dépose pas son stylet, mais renforce sa concentration et en fait un écran contre ce qu'il entend. Alors le bruit s'intensifie, se rapproche : On l'entend déjà sur le seuil, pour ainsi dire, et déjà à l'intérieur. Le philosophe se retourne, regarde et reconnaît l'apparition dont on lui avait parlé. Elle se tenait debout et faisait signe du doigt, comme pour l'appeler; mais Athénodore, de la main, lui signifie d'attendre un peu et se penche à nouveau sur ses tablettes et son stylet. Elle, elle lui faisait résonner ses fers au-dessus de la tête pendant qu'il écrivait. Le philosophe se retourne, voit qu'elle lui fait le même signe qu'auparavant et, sans attendre, il prend la lumière et la suit. Elle marchait d'un pas lent, comme alourdie par les chaînes. Après avoir obliqué vers la cour, tout à coup, elle disparut, abandonnant son compagnon. Laissé seul, celui-ci marque la place d'un tas d'herbes et de feuilles. Le lendemain, il va trouver les magistrats et leur conseille de faire creuser l'endroit. On découvre, au milieu des chaînes, des os emmêlés que le corps en décomposition par l'action du temps et du sol, avait laissés décharnés et rongés par les liens. Rassemblés, ils sont enterrés aux frais de l'Etat. Après cela, la maison fut débarrassée des Mânes qui avaient reçu une sépulture selon les rites.

Pline le Jeune, Lettres, VII,27.

 

abscedo, cessi, cessum, ere : s'éloigner, s'en aller, se tenir à l'écart, abandonner, renoncer
ac, conj. : et, et aussi
acrius, adv. : plus vivement
ad, prép. : + Acc. : vers, à, près de
adeo, is, ire, ii, itum : aller à, vers
advento, as, are : approcher, arriver
advesperasco, is, ere : (impersonnel) le soir vient, il se fait tard
aevum, i, n. : l'époque, la durée, l'âge
agnosco, is, ere, novi, nitum : percevoir, reconnaître
animus, i, m. : le coeur, la sympathie, le courage, l'esprit
appareo, es, ere, ui, itum : 1. être visible, clair (apparet = il est clair) 2. être au service de
area, ae, f. : le sol libre et uni, l'aire à battre le blé, la place publique, la cour, le vestibule
Athenae, arum, f. : Athènes
Athenodorus, i, m. : Athénodore
attendo, is, ere, tendi, tentum : tendre, faire attention
audio, is, ire, ivi, itum : 1. entendre (dire) 2. écouter 3. apprendre 4. bene, male audire : avoir bonne, mauvaise réputation
auris, is, f. : l'oreille
barba, ae, f. : la barbe
capax, acis : qui peut contenir, spacieux
capillus, i, m. : le cheveucaput, itis, n. :1. la tête 2. l'extrémité 3. la personne 4. la vie, l'existence 5. la capitale
careo, es, ere, ui, iturus : manquer de, être débarrassé de
catena, ae, f. : la chaîne
causa, ae, f. : la cause, le motif; l'affaire judiciaire, le procès; + Gén. : pour
cera, ae, f. : la cire
coepio, is, ere, coepi, coeptum : (plutôt avec rad. pf et supin) : commencer
collego, is, ere, legi, lectum : rassembler
comes, itis, m. : le compagnon
compes, edis, f. : (svt au pl.) les entraves
concerpo, is, ere, cerpi, cerptum : déchirer, arracher
concutio, is, ere, cussi, cussum : agiter, secouer
condo, is, ere, didi, ditum : cacher, enfermer, enterrer (condere urbem : fonder une ville)
conduco, is, ere, duxi, ductum :. conduire ensemble, rassembler; louer, faire un marché avec qqn.; être utile, avantageux
conficio, is, ere, feci, fectum : 1. faire (intégralement) 2. réaliser 3. réduire 4. venir à bout de 5. accabler, épuiser
contra, adv : au contraire, en face ; prép+acc : contre
corpus, oris, n. : le corps
crebresco, is, ere, crebui, - : se propager, se répandre de plus en plus, s'intensifier
cresco, is, ere, crevi, cretum : croître
crus, cruris, n. : la jambe
damno, as, are : condamner
deflecto, is, ere, flexi, flexum : courber, fléchir, détourner
dein, adv. : ensuite
deinde, adv. : ensuite
desero, is, ere, ui, desertum : abandonner
dies, ei, m. et f. : le jour
digitus, i, m. : le doigt (de pied), l'orteil (ad digitum : jusqu'à l'abandon)
dilabor, eris, i, lapsus sum : se dissiper, s'évanouir, disparaître
dimitto, is, ere, misi, missum : 1. envoyer dans tous les sens 2. disperser 3. renvoyer, laisser partir 4. renoncer à, abandonner
dirus, a, um : sinistre, de mauvaise augure, effrayant
doceo, es, ere, cui, ctum : enseigner (+ 2 acc.)
domus, us, f. : la maison
e, prép. : + Abl. : hors de, de
effigies, ei, f. : la représentation, l'image, le portrait, la copie, le fantôme
effodio, is, ere, fodi, fossum : creuser
emo, is, ere, emi, emptum : acheter
eo, is, ire, ivi, itum : aller
et, conj. : et. adv. aussi
exesus, a, um : rongé
exspecto, as, are, avi, atum : attendre
ferrum, i, n. : le fer (outil ou arme de fer)
fingo, is, ere, finxi, fictum : modeler, imaginer. part. fictus : feint
folium, ii, n. : la feuille
formido, inis, f. : la crainte, la peur, l'effroi, la terreur
fragor, oris, m. : le craquement, le fracas
gero, is, ere, gessi, gestum : 1. porter 2. exécuter, faire
gradus, us, m. : le pas, le degré
gravis, e : sérieux, triste, lourd, alourdi
herba, ae, f. : l'herbe
hic, haec, hoc : adj. : ce, cette, ces, pronom : celui-ci, celle-ci
hic, adv. : ici
horrens, entis : hérissé
iam, adv. : déjà, à l'instant
idem, eadem, idem : le (la) même
idolon, mot grec : l'image, le spectre
ignarus, a, um : qui ne connaît pas, ignorant, inconnu
ille, illa, illud : adjectif : ce, cette (là), pronom : celui-là, ...
imago, inis, f. : l'imitation, l'image
immo, inv. : pas du tout, non, au contraire
implico, as, are, plic(a)ui, plic(i ou a)tum : envelopper, enlacer
in, prép. : (acc. ou abl.) dans, sur, contre
inanis, e : vain, vide, qui ne possède rien
incumbo, is, ere, cubui, -cubitum : s'étendre sur, s'appuyer sur, s'appliquer à
inde, adv. : de là, donc
infamis, e : mal famé, décrié, de mauvaise réputation
inhabito, as, are : habiter dans
inhaero, is, ere, haesi, haesum : rester attaché, adhérer à ( dat, ad+ acc, in + abl)
initium, ii, n. : le début, le commencement
innuo, is, ere : faire signe
insero, is, ere, serui, sertum : insérer, introduire, mêler, intercaler
insono, as, are, sonui, - : résonner, retentir
intendo, is, ere, tendi, tentum : tendre, diriger vers
interdiu, inv. : le jour, pendant le jour
interior, oris : plus en dedans
intra, prép. : + acc. : à l'intérieur de
invenio, is, ire, veni, ventum : trouver
ipse, a, um : (moi, toi, lui,...) même
iubeo, es, ere, iussi, iussum : 1. inviter à, engager à 2. ordonner
lego, is, ere, legi, lectum : cueillir, choisir, lire (lectus, a, um : choisi, d'élite)
lentus, a, um : souple, mou, apathique, indolent, impassible
limen, inis, n. : le seuil, l'entrée
locus, i, m. : le lieu, l'endroit; la place, le rang; la situation
longior, oris : comparatif de longus, a, um : long
longius, adv. : de plus loin, de loin
lumen, inis, n. : 1. la lumière 2. le flambeau, la lampe 3. le jour 4. l'éclat, le rayon 5. les yeux
macies, iei, f. : la maigreur
magis, adv. : plus
magistratus, us, m. : la charge, la fonction publique, la magistrature
malus, a, um : mauvais, malheureux, méchant (malum, i, n. : le mal, le malheur, les mauvais traitements)
manes, ium, m. : les mânes, les esprits des morts
manus, us, f. : la main, la petite troupe
memoria, ae, f. : la mémoire, le souvenir
mens, mentis, f. : l'esprit
metus, us, m. : la peur, la crainte
minus, adv. : moins
moneo, es, ere, ui, itum : avertir, engager à
monstrum, i, n. : tout ce qui sort de la nature, le monstre, la monstruosité
morbus, i, m. : la maladie
moror, aris, ari : s'attarder, demeurer (nihil - : ne pas se soucier de)
mors, mortis, f. : la mort
moveo, es, ere, movi, motum : déplacer, émouvoir
mox, adv. : bientôt
nam, conj. : de fait, voyons, car
narro, as, are : conter, raconter
ne, adv. : ... quidem : pas même, ne (défense) ; conj. + subj. : que (verbes de crainte et d'empêchement), pour que ne pas, de ne pas (verbes de volonté)
nec, adv. : et...ne...pas
nihilo, inv. : pas du tout
non, neg. : ne...pas
nox, noctis, f. : la nuit
nudus, a, um : nu
offirmo, as, are : affermir, consolider (offirmatus, a, um : ferme, résolu)
omnis, e : tout
os, ossis, n. : l'os
pars, partis, f. : la partie, le côté
paulum, adv. : un peu
per, prép. : + Acc. : à travers, par
percunctor, aris, ari : s'enquérir, questionner
pestilens, entis : pestilentiel, empesté, malsain, funeste, pernicieux
philosophus, i, m. : le philosophe
pono, is, ere, posui, situm : 1. poser 2. déposer 3. placer, disposer 4. installer 5. présenter, établir
posco, is, ere, poposci : réclamer, demander
postea, adv. : ensuite
posterus, a, um : suivant ; in posterum : à l'avenir
postquam, conj. : après que
praetendo, is, ere, tendi, tentum : tendre en avant, devant soi
pretium, ii, n. : le prix, la valeur, la récompense, le salaire
primo, adv. : d'abord, en premier lieu
primus, a, um : premier
prius, inv. : avant, auparavant ; ... quam : avant que
promitto, is, ere, misi, missum : lâcher en avant, envoyer à, promettre, accepter une invitation (promissus, a, um : qu'on a laissé pousser, qui pend)
proscribo, ere, o : faire savoir par affiche ; proscrire
proximum, i, n. : le voisinage, les environs
publice, adv. : publiquement, officiellement, aux frais de l'Etat, en masse
pugillares, ium, m. : les tablettes (à écrire)
putrefacio, is, ere, feci, factum : pourrir
quae, 4 possibilités : 1. N.F.S. N.F.PL. N.N.PL., ACC. N. PL. du relatif = qui, que (ce que, ce qui) 2. idem de l'interrogatif : quel? qui? que? 3. faux relatif = et ea - et eae 4. après si, nisi, ne, num = aliquae
qualis, e : tel que
quamquam, quanquam + ind. : bien que
quasi, conj. : comme si; adv. : pour ainsi dire, environ
quatio, is, ere, -, quassum : agiter
quia, conj. : parce que
quis, 1. pronom interrogatif N. M. S. 2. pronom indéfini = quelqu'un 3. après si, nisi, ne, num = aliquis 4. = quibus
quod, 1. pronom relatif nom. ou acc. neutre singulier : qui, que 2. faux relatif = et id 3. conjonction : parce que, le fait que 4. après si, nisi, ne, num = aliquod = quelque chose 5. pronom interrogatif nom. ou acc. neutre sing. = quel?
quoque, adv. : aussi
reddo, is, ere, ddidi, dditum : 1. rendre 2. payer, s'acquitter de rapporter 3. retourner, traduire 4. accorder
relinquo, is, ere, reliqui, relictum : laisser, abandonner
repente, adv. : soudain
respicio, is, ere, spexi, spectu : regarder derrière soi
rite, adv. : selon les rites
rursus, inv. : de nouveau, au contraire
scribo, is, ere, scripsi, scriptum : 1. tracer, écrire 2. mettre par écrit 3. rédiger 4. inscrire, enrôler
se, pron. réfl. : se, soi
sed, conj. : mais
senex, senis, m. : le vieillard
sepelio, is, ire, ivui (ii), ultum : ensevelir, enterrer
sequor, eris, i, secutus sum : 1. suivre 2. poursuivre 3. venir après 4. tomber en partage
seu, conj. : répété : soit... soit...
si, conj. : si
significo, as, are : faire entendre
signum, i, m : le signe, l'enseigne, l'oeuvre d'art
silentium, ii, n. : le silence
similis, e : semblable
simulacrum, i, n. : la figure, la représentation
solitudo, inis, f. : la solitude, le désert
sonus, i, m. : le son, la parole
spatiosus, a, um : spacieux, étendu, vaste
squalor, oris, m. : la saleté, la crasse, le deuil
sterno, is, ere, stravi, stratum : étendre à terre, abattre, renverser, joncher, couvrir, paver de (+ abl.).
stilus, i, m. : le style, le stylet à écrire
sto, as, are, steti, statum : se tenir debout
strepitus, us, m. : le bruit, le vacarme, le tumulte
sum, es, esse, fui : être
suspicio, is, ere, spexi, spectum : regarder au-dessus, soupçonner, estimer
suus, a, um : adj. : son; pronom : le sien, le leur
tamen, adv. : cependant
tanto, adv. : suivi d'un comparatif = autant, d'autant
tantus, a, um : si grand ; -... ut : si grand... que
terra, ae, f. : la terre
timor, oris, m. : la peur, la crainte
titulus, i, m. : le titre, l'inscription, l'affiche
tollo, is, tollere, sustuli, sublatum : 1. soulever, élever, porter, élever 2. lever, enlever, supprimer
totus, a, um : tout entier
tristis, e : 1. triste, affligé 2. sombre, sévère, morose
tum, adv. : alors
ubi, adv. : où; conj. quand
ubique, adv. : partout
ut, conj. : + ind. : quand, depuis que; + subj; : pour que, que, de (but ou verbe de volonté), de sorte que (conséquence) adv. : comme, ainsi que
vacuus, a, um : vide
venio, is, ire, veni, ventum : venir
video, es, ere, vidi, visum : voir (videor, eris, eri, visus sum : paraître, sembler)
vigilia, ae, f. : la veille, le fait de ne pas dormir
vilitas, atis, f. : le bas prix, le bon marché, l'insignifiance
vinculum, i, n. : le lien, la chaîne
voco, as, are : appeler
volo, vis, velle : vouloir
texte
texte
texte
texte