La science : genèse d'une théorie

page suivante       page précédente

I - La révolution copernicienne.

4° - Témoignage : un esprit cultivé

CICERON : M. Tullius Cicero fut avocat, homme politique, écrivain. Durant les dernières années de sa vie, aigri par la mort de sa fille et par sa mise à l'écart de la vie politique, Cicéron va se consacrer à la rédaction d'ouvrages théoriques sur l'art oratoire et sur la philosophie. Il reprend la définition de la philosophie élaborée par les Grecs : philosophia (n48@F@n\") amor sapientiae est.

Autres textes de Cicéron    Index général

Cicéron, dans ses Académiques, fournit le premier témoignage romain relatif à cette question. cette oeuvre a été écrite en 45 A.C.N.

Hicetas Syracosius, ut ait Theophrastus, caelum, solem, lunam, stellas, supera denique omnia stare censet neque praeter terram rem ullam in mundo moveri; quae, cum circum axem se summa celeritate convertat et torqueat, eadem effici omnia quae si, stante terra, caelum moveretur; atque hoc etiam Platonem in Timaeo dicere quidam arbitrantur, sed paulo obscurius.

   vocabulaire

Hicetas de Syracuse prétend, selon Théophraste, que le ciel, le Soleil, la Lune, les étoiles et en bref tous les corps célestes sont fixes et qu'aucune chose ne se déplace dans le monde à part la Terre. En raison de sa révolution et de sa rotation à très grande vitesse autour de son axe, les mêmes effets sont, pense-t-il, produits que si le ciel tournait alors que la Terre serait immobile. Et, selon certains, c'est cela aussi que dit Platon dans le Timée, mais de manière un peu plus obscure.

CICÉRON, Académiques, II,123.

 

* Les Académiques datent de 45 A.C.N. Dans ce traité, Cicéron aborde le statut de la connaissance. On y trouve le point de vue d'un représentant de la Nouvelle Académie qui se caractérise par son scepticisme : on ne peut atteindre la connaissance théorique (intellectuelle) et on doit donc adopter une position probabiliste pour mener sa vie pratique. L'homme ne peut faire confiance à ses sens (ici l'observation du ciel) pour atteindre la connaissance de la Vérité. il ne peut pas davantage se reposer sur son raisonnement qui peut l'engager à adopter des positions antagonistes. En homme cultivé, Cicéron illustre cette thèse en prenant comme exemple les deux sytèmes du monde : le géocentrisme, généralement admis, et l'héliocentrisme, défendu par quelques théoriciens d’inspiration pythagoricienne, comme Aristarque de Samos.

* C'est à ce passage que fait allusion Copernic quand il mentionne le nom de Cicéron. Notons la corruption du nom du pythagoricien Hicetas, devenu sous sa plume Nicetus; s’agit-il d’une erreur de lecture de Copernic, d’une erreur de graphie de sa source, ou d’un lapsus, car Copernic cite vraisemblablement de mémoire, selon l’habitude du siècle.

* Quant à Hicetas, pythagoricien de Sicile, il n'est connu que par ce texte.

* Remarquons encore la technique de compilation de Cicéron :

1) Ses citations sont de seconde main : il reprend des informations chez un prédécesseur (ici Théophraste, le successeur d'Aristote à la tête du Lycée);

2) Il mentionne une interprétation d'un passage de Platon, mais pas le texte concerné.

* Le porte-parole de la Nouvelle Académie illustre par cet exemple que la raison ne garantit pas la connaissance puisque de mêmes effets peuvent être interprétés de manière antinomique.

ait, vb. irr. : dit, dit-il
arbitror, aris, ari, atus sum
: 1. être témoin de 2. penser, juger (arbitro, as, are : archaïque)
atque
, conj. : et, et aussi
axis, is
, m. : l'axe, l'essieu, le char
caelum, i
, n. : le ciel
celeritas, atis
, f. : la célérité, la rapidité
censeo, es, ere, censui, censum
: estimer, être d’avis, décider, faire le recensement
circum
, adv. : à l'entour ; prép. acc. : autour de
converto, is, ere, verti, versum
: tourner complètement; se convertere : accomplir une révolution
cum
, inv. :1. Préposition + abl. = avec 2. conjonction + ind. = quand, lorsque, comme, ainsi que 3. conjonction + subj. : alors que
denique
, adv. : enfin
dico, is, ere, dixi, dictum
: dire, appeler
efficio, is, ere, effeci, effectum
: 1.achever, produire, réaliser 2. - ut : faire en sorte que
et
, conj. : et. adv. aussi
etiam
, adv. : encore, en plus, aussi, même, bien plus
hic, haec, hoc
: adj. : ce, cette, ces, pronom : celui-ci, celle-ci
Hicetas, ae
, m. : Hicetas (pythagoricien)
idem, eadem, idem
: le (la) même
in
, prép. : (acc. ou abl.) dans, sur, contre
luna, ae
, f. : la lune
moveo, es, ere, movi, motum
: déplacer, émouvoir
mundus, i
, m. : le monde, le firmament; les objets de toilettes, les ornements, les instruments (mundus, a, um : propre)
neque
, adv. : et ne pas
obscurius
, adv. : comparatif neutre ou adverbial de obscurus, a, um : obscur
omnis, e
: tout
paulo
, adv. : un peu
Plato, onis
, m. : Platon
praeter
, adv. : sauf, si ce n'est prép. : devant, le long de, au-delà de, excepté
quae
, 4 possibilités : 1. nominatif féminin singulier, nominatif féminin pluriel, nominatif ou accusatif neutres pluriels du relatif = qui, que (ce que, ce qui) 2. idem de l'interrogatif : quel? qui? que? 3. faux relatif = et ea - et eae 4. après si, nisi, ne, num = aliquae
quidam, quaedam, quoddam/quiddam
: un certain, quelqu'un, quelque chose
res, rei
, f. : la chose, l'événement, la circonstance, l'affaire judiciaire; les biens
se
, pron. réfl. : se, soi
sed
, conj. : mais
si
, conj. : si
sol, solis
, m. : le soleil
stella, ae,
f. : l'astre, l'étoile
sto, as, are, steti, statum
: se tenir debout
summus, a, um
: superlatif de magnus. très grand, extrême
superus, a, um
: qui est au dessus ; Superi : les dieux; supera, orum : les corps supérieurs, célestes
Syracosius, a, um
: de Syracuse
terra, ae
, f. : la terre
Theophrastus, i
, m. : Théophraste (péripatéticien)
Timaeus, i
, m. : Timée (oeuvre de Platon)
torqueo, es, ere, torsi, tortum
: 1. tordre, tourne , lancer 2. tourmenter, torturer (se torquere : accomplir un mouvement de rotation)
ullus, a, um
: un seul ; remplace nullus dans une tournure négative
ut
, conj. : + ind. : quand, depuis que; + subj; : pour que, que, de (but ou verbe de volonté), de sorte que (conséquence) adv. : comme, ainsi que
texte
texte
texte
texte