page d'entrée du site

traduction française de l'oeuvre de Florus

Florus

? - ?

On ne sait rien de Florus. Il écrivit une histoire romaine (-753 - +9). Son oeuvre est publiée à la fin du règne d'Hadrien.

 

Thème Titre Référence Résumé
LE TEMPS DES GRACQUES
RESUME HISTORIQUE
La guerre contre Numance
II, XVIII Bien qu'inférieure en ressources à Carthage, Capoue et Corinthe, cependant Numance fut leur égale par le renom de son courage et de son honneur. Si on veut être impartial, elle fut la plus grande gloire de l'Espagne.
LE TEMPS DES GRACQUES
RESUME HISTORIQUE
La troisième guerre punique
II, XV La troisième guerre contre l'Afrique dura peu de temps (elle fut achevée en quatre ans) et en comparaison des deux autres elle demanda peu de peines (en effet on lutta moins contre des hommes que contre la ville elle-même) mais elle fut vraiment grande par son résultat. Carthage finit avec elle.
LE TEMPS DES GENERAUX
MARIUS : JUGURTHA
Résumé de la guerre
III, II Ce qu’on craignait après Hannibal, on l’eut avec Jugurtha. En effet ce roi très rusé s’attaqua avec ses richesses au peuple romain invincible par les armes. Mais au delà de tout espoir, le sort fit que ce roi expert en ruse fût lui-même pris par ruse.
LE TEMPS DES GENERAUX
MARIUS : LES CIMBRES ET LES TEUTONS
Les invasions gemaniques III, IV Q. Servilius Caepio a été écrasé près d'Orange le 6 août 105.
La panique s'est installée à Rome à la suite de l'annonce de cette défaite : les romains ont peur de revoir l'épisode de Brennus. Voilà pourquoi Marius, consul en 104, va être envoyé en Gaule. Il remet en état l'armée, et attend l'ennemi qui faisait un tour en Espagne !
Il est réélu en 104 pour l'année 103 in absentia.
LE TEMPS DES GENERAUX
MARIUS : LES CIMBRES ET LES TEUTONS
Victoire à Aix sur les Teutons
III, IV En Gaule, toujours attendant les ennemis, Marius occupe les troupes en faisant creuser un canal joignant la mer au Rhône, les fossae marianae. Puis fait un tour à Rome pour se faire élire en 103 pour l'année 102. C'est alors son quatrième consulat.
LE TEMPS DES GENERAUX
MARIUS : LES CIMBRES ET LES TEUTONS
Désastre de Catulus en Italie
III, IV En 102 Marius a comme collègue au consulat Quintus Lutatius Catulus. Pendant que Marius s'occupe des Teutons, Catulus s'occupe de garder le nord de l'Italie avec deux légions (25.000 hommes). Il ne savait pas par où les barbares allaient passer, c'est pourquoi il s'installa à Crémone. Il avait comme légat Sylla.
Finalement les Cimbres passèrent par le Brenner. Quand Catulus l'apprend, il remonte le long de l'Adige (Athesis). C'est sans doute du côté de Bolzano qu'eut lieu la première bataille. Elle fut peu propice pour les Romains.
Catulus alors essaya de les arrêter du côté de Vérone. Comme Plutarque le raconte, il avait construit un pont sur l'Adige avec un camp principal d'un côté et un autre camp de l'autre. Les soldats romains, voyant comme le disent Florus et Plutarque, les Barbares vouloir arrêter le cour du fleuve avec leurs boucliers puis avec de la terre et de troncs d'arbres, furent effrayés et s'enfuirent.
Catulus se retira alors vers Plaisance pour attendre Marius et ses troupes.
LE TEMPS DES GENERAUX
MARIUS : SATURNINUS
La sédition d'Apuleius
III, XVII ...Saturninus en est chassé et s'empare du Capitole. On coupe les canalisations d'eau et on l'assiège...
LE TEMPS DES GENERAUX
MARIUS : DRUSUS
Un traître?
III, XVIII Finalement, Livius Drusus essaya de faire passer ces mêmes lois, non seulement avec l’appui des tribuns mais encore avec l’autorité du Sénat et le consentement de toute l’Italie.
LE TEMPS DES GENERAUX
MARIUS : GUERRE SOCIALE
L'Italie contre Rome 
III, XIX La mort de Drusus qui avait promis le droit de cité aux Italiens provoque une guerre entre Rome et les alliés. C’est la guerre sociale. Cet événement a été presque complètement occulté par les auteurs latins.
LE TEMPS DES GENERAUX
MARIUS : 88 : MITHRIDATE
Mithridate en Europe 
III, VI Enfin, désireux de se débarrasser des Romains qui se trouvaient en Asie et constituaient un danger permanent pour sa domination, il signe à Éphèse leur arrêt de mort : au jour fixé, 80.000 résidents de langue italique sont massacrés : ils laissent un énorme butin, qui permet de dispenser l'Asie du paiement du tribut pendant cinq ans.
LE TEMPS DES GENERAUX
MARIUS : 88 : GUERRE CIVILE
Rome devient une arène 
III, XXII Il ne restait plus au peuple romain, pour combler la mesure de ses maux, qu'à tirer contre lui-même, dans Rome, un fer parricide, et à considérer le centre de la ville et le forum comme une arène où les citoyens lutteraient contre les citoyens, à la manière des gladiateurs.
LE TEMPS DES GENERAUX
POMPEE
SEDITION DE LEPIDE
Sédition de Lépide
III, XXIV Sous le consulat de Marcus Lépidus et de Quintus Catulus, il s'éleva une guerre civile, qui fut éteinte presque avant d'éclater
LE TEMPS DES GENERAUX
POMPEE
CRASSUS SPARTACUS
Révolte de Spartacus
III, XXI Mais quel nom donner à la guerre provoquée par Spartacus ? Je ne sais ; car des esclaves y servirent, des gladiateurs y commandèrent. Les premiers étaient de la plus basse condition, les seconds de la pire des conditions, et de tels adversaires accrurent les malheurs de Rome par la honte dont ils les couvrirent.
LE TEMPS DES GENERAUX
POMPEE
MORT DE CRASSUS
Guerre contre les Parthes
III, XII Crassus, associé à César et à Pompée dans le premier triumvirat, périt en 53 avec les trois quarts de son armée dans une expédition imprudente contre les Parthes.
LE TEMPS DES GENERAUX
POMPEE
GUERRE CONTRE LES PIRATES
Les pirates Ciliciens
III, VII (partim) Le plus grand péril lors des voyages réside dans la présence des pirates qui, outre le butin, cherchent à capturer des hommes pour les vendre comme esclaves. Bien abrités dans la moindre anfractuosité des côtes, ils fondent à l'improviste sur leur proie. Longtemps ils restèrent impunis d'autant qu'ils pouvaient parfois être mobilisés, avec leurs vaisseaux ultra-rapides, à des fins politiques.
LE TEMPS DES GENERAUX
POMPEE
GUERRE CONTRE LES PIRATES
Et vint Pompée
III, VII (partim) En 67, un tribun à son service, A. Gabinius déposa un projet de loi relatif là la répression de la piraterie. Il s'agissait de constituer un commandement militaire exceptionnel, destiné à en finir une fois pour toutes avec elle. Le général qui en serait chargé devait, à titre de proconsul, exercer le commandement suprême dans toute l'étendue de la Méditerranée, avec une zone territoriale profonde de 50 milles à l'intérieur des terres.
LE TEMPS DES GENERAUX
POMPEE
GUERRE CONTRE MITHRIDATE
Lucullus
III, VI (partim) Les consuls de 74, L. Licinius Lucullus et M. Aurelius Cotta, obtiennent les nouvelles provinces pour eux-mêmes en Orient au lendemain de la succession. Cotta se contente de s’installer dans la nouvelle province de Bithynie pour s’enrichir, alors que Lucullus prend la Cilicie en prévision de marcher au nord contre le Pont. Les consuls sont toujours à Rome fin 74 et la guerre commence au printemps 73.
LE TEMPS DES GENERAUX
POMPEE
GUERRE CONTRE CESAR
De Pharsale à la mort VI, II (partim) Mais déjà la fortune réclame le couple qui lui est réservé. Pompée avait choisi l'Epire pour théâtre de la guerre, et César ne se faisait pas attendre.

WB01569_3.gif (193 bytes)