Le temps des Généraux : Marius

91 : Drusus

page suivante       page précédente  ENTRER DANS LE SITE

 


91


ce qu'en dit Aurelius Victor
un dépensier

AURELIUS VICTOR : Aurelius Victor était un historien romain. Il vécut sous l’empereur Julien et écrivit une histoire des Césars de Jules à Constantin vers 360. On lui attribue aussi une Epitome, un De Viris Illustribus Urbis Romae et l’Origo Gentis Romanae..

Autres textes d'Aurelius Victor  Retour à la table des matières  Index général

Nous sommes en 91. Drusus est élu tribun de la plèbe. Il veut reprendre les lois agraires des gracques et donner le droit de cité aux Italien.

66 1 Marcus Livius Drusus, genere et eloquentia magnus, sed ambitiosus et superbus, aedilis munus magnificentissimum dedit. 2 Ubi Remmio collegae quaedam de utilitate reipublicae suggerenti: Quid tibi, inquit, cum republica nostra? 3 Quaestor in Asia nullis insignibus uti voluit, ne quid ipso esset insignius. 4 Tribunus plebis Latinis civitatem, plebi agros, equitibus curiam, senatui iudicia permisit. 5 Nimiae liberalitatis fuit: ipse etiam professus nemini se ad largiendum praeter caelum et caenum reliquisse; ideoque cum pecunia egeret, multa contra dignitatem fecit. 6 Magudulsam Mauritaniae principem ob regis simultatem profugum accepta pecunia Boccho prodidit, quem ille elephanto obiecit. 7 Adherbalem filium regis Numidarum obsidem domi suae suppressit redemptionem eius occultam a patre sperans. 8 Caepionem inimicum actionibus suis resistentem ait se de saxo Tarpeio praecipitaturum. 9 Philippo consuli legibus agrariis resistenti ita collum in comitio obtorsit, ut multus sanguis efflueret e naribus; quam ille luxuriam opprobrans muriam de turdis esse dicebat. 10 Deinde ex gratia nimia in invidiam venit. Nam plebs acceptis agris gaudebat, expulsi dolebant, equites in senatum lecti laetabantur, sed praeteriti querebantur; senatus permissis iudiciis exaltabat, sed societatem cum equitibus aegre ferebat. 11 Unde Livius anxius, ut Latinorum postulata differret, qui promissam civitatem flagitabant, repente in publico concidit sive morbo comitiali seu hausto caprino sanguine, semianimis domum relatus. 12 Vota pro illo per Italiam publice suscepta sunt. Et cum Latini consulem in Albano monte interfecturi essent, Philippum admonuit, ut caveret: unde in senatu accusatus, cum domum se reciperet, immisso inter turbam percussore corruit. 13 Invidia caedis apud Philippum et Caepionem fuit.

Aurelius Victor, de viris illustribus, 66

 vocabulaire

Marcus Livius Drusus fut un grand homme par sa naissance et son éloquence mais il fut ambitieux et orgueilleux. Comme édile il donna un spectacle grandiose de gladiateurs. A son collègue Remmius suggérant quelque chose d'utile à l'Etat il dit : "Qu'as-tu à voir avec mon Etat? Comme questeur en Asie il ne voulut pas utiliser de signes distinctifs pour que personne ne puisse en avoir plus que lui. Comme tribun de la plèbe il donna le droit de cité aux latins, la curie aux chevaliers et les tribunaux au Sénat. Ses largesses furet excessives. Il déclara ouvertement qu'il ne laissait rien à partager à part le ciel et la boue. C'est pourquoi quand l'argent manqua, il fit beaucoup de choses peu honorables. Il livra à Bocchus contre de l'argent Magudulsa, prince de Mauritanie qui s'était enfui à cause de sa rivalité avec le roi. Bocchus le fit tuer par un éléphant. Il retint en otage chez lui Adherbal, fils du roi de Numidie en espérant un rachat en cachette par son père. A Cépion, son ennemi, qui s'opposait à ses propositions de loi il dit qu'il allait le précipiter de la roche tarpéienne. Au consul Philippe qui résistait de même, il lui serra le cou dans les comices au point que le sang lui sortit des narines : Drusus lui reprochant sa luxure disait que c’était de la saumure de grive. Ensuite il passa du plus grand crédit au dénigrement. Le peuple se réjouissait des terres reçues mais les gens expulsés se plaignaient. Les chevaliers étaient contents de faire partie du Sénat mais ceux qui n'avaient pas été retenus se plaignaient. Le Sénat jubilait des tribunaux retrouvés mais supportait difficilement de devoir partager avec les chevaliers. Alors Livius inquiet pour retarder les demandes des Latins qui réclamaient le droit de cité qu'on leur avait promis tomba soudainement en public soit frappé d'une crise d'épilepsie soit pour avoir bu du sang de chèvre. On le ramena chez lui à demi mort. On fit des offrandes publiques à travers l'Italie pour sa santé. Alors que les latins voulaient tuer le consul Philippe sur le mont albain il l'avertit de faire attention : de là il fut accusé au sénat et en rentrant chez lui il s'écroula au milieu de la foule frappé par un assassin. On accusa Philippe et Cépion du crime.

Aurelius Victor, de viris illustribus, 66

L'histoire racontée par l'abbé Lhomond

MARCUS LIVIUS DRUSUS

Marcus Livius Drusus patre consulari genitus, relictum sibi patrimonium profusis largitionibus dissipavit, adeo ut ipse profiteretur nemini se ad largiendum quidquam reliquisse praeter caelum et coenum. Unde cum pecunia egeret, multa contra dignitatem fecit. Tribunus plebis primo senatus causam suscepit; sed audax et vehemens, ut propositum assequeretur, leges perniciosas tulit: quibus cum Philippus consul obsisteret, ei Drusus in comitio ita collum obtorsit, ut plurimus sanguis efflueret e naribus; vique addita contumelia, non cruorem, sed muriam de turdis esse dixit. Philippus enim deliciarum amans turdorumque imprimis edax habebatur. Alium etiam virum consularem eisdem legibus pariter adversantem ait Drusus se de saxo Tarpeio praecipitaturum.

Nec observantior erga senatum fuit Drusus. Nam cum senatus ad eum misisset ut in curiam veniret: "Quare, inquit Drusus, non ipse senatus ad me venit in Hostiliam propinquam Rostris?" Paruitque tribuno senatus: quibus rebus factum est ut Drusus nec senatui, nec plebi placeret. Unde cum e foro magna hominum frequentia stipaus rediret, in atrio domus suae cultello percussus est; cultellus lateri ejus affixus relictus est, auctor vero necis in turba latuit: Drusus intra paucas horas decessit. Quem ne morti quidem proximum ea deseruit superbia, quae eum in exitium impulerat; cum extremum jam redderet spiritum, circumstantium multitudinem intuens: "Ecquando, inquit, amici, similem mei civem habebit respublica?"

Hunc vitae finem habuit juvenis clarissimus quidem, sed quem sua semper inquietum ac turbulentum fecerat ambitio: ipse queri solitus est sibi uni, ne puero quidem, ferias unquam contigisse; nam adhuc praetextatus per ambitionem coepit reos judicibus commendare: laudantur tamen Drusi quaedam facta dictaque. Cum Philippo consuli insidiae pararentur, ejusque vita in maximo esset periculo, Drusus, re cognita, Philippum licet inimicum monuit ut sibi caveret. Extat etiam Drusi vox egregia: cum enim domum aedificaret, promitteretque architectus, si quinque talenta sibi darentur, ita se eam aedificaturum ut nemo in eam despicere posset: "Immo, inquit Drusus, decem dabo, si eam ita componas ut quidquid agam non a vicinis tantum, sed ab omnibus etiam civivus possit perspici."

 

a, prép. : + Abl. : à partir de, après un verbe passif = par
accipio, is, ere, cepi, ceptum
: recevoir, apprendre (acceptus, a, um : bien accueilli, agréable)
accuso, as, are
: accuser
actio, onis
, f. : 1. l'action 2. le procès, la plaidoirie 3. les manifestations de l'activité d'un magistrat dans l'exercice de ses fonctions
ad
, prép. : + Acc. : vers, à, près de
Adherbal, alis
, m. : Adherbal (fils de Micipsa, roi des Numides)
admoneo, es, ere, monui, monitum
: 1. rappeler 2. avertir, faire prendre garde 3. rappeler à l'ordre 4. engager (à)
aedilis, is
, m. : l'édile
aegre
, adv. : avec peine, pénible, à regret
ager, agri
, m. : la terre, le territoire, le champ
agrarius, a, um
: agraire
ait
, vb. irr. : dit, dit-il
Albanus, a, um
: Albain, d'Albe
ambitiosus, a, um
: qui enveloppe, ambitieux, désireux de plaire (ambitiosus, i, m. : celui qui poursuit les honneurs)
anxius, a, um
:1.anxieux, inquiet, tourmenté 2. vigilant 3. pénible
apud
, prép. : + Acc. : près de, chez
Asia, ae
, f. : Asie
Bocchus, i,
m. : Bocchus (roi de Mauritanie)
caedes, is
, f. : le meurtre, le massacre
caelum, i
, n. : le ciel
caenum, i
, n. : la boue, la fange, l'ordure
Caepio, ionis
, m. : Cépion
caprinus, a, um
: de chèvre
caveo, es, ere, cavi, cautum
: faire attention, veiller à ce que (cautus, a, um : sûr, en sécurité, défiant, circonspect)
civitas, atis,
f. : la cité, l'état
collega, ae
, m. : le collègue
collum, i
, n. : le cou
comitialis, e
: des comices; - morbus : l'épilepsie
comitium, i
, n. : le comitium (lieu de réunion du peuple) ; comitia, orum : les comices, l'assemblée générale du peuple
concido, is, ere, cidi, cisum
: couper en morceaux, hacher, tomber
consul, is
, m. : le consul
contra
, adv : au contraire, en face ; prép+acc : contre
corruo, is, ere, corrui, -
: s'écrouler, crouler
cum
, inv. :1. Préposition + abl. = avec 2. conjonction + ind. = quand, lorsque, comme, ainsi que 3. conjonction + subj. : alors que
curia, ae
, f. : la curie
de
, prép. + abl. : au sujet de, du haut de, de
deinde
, adv. : ensuite
dico, is, ere, dixi, dictum
: dire, appeler
differo, fers, ferre, distuli, dilatum
: 1. disperser, disséminer, répandre des bruits 2. différer, remettre 3. être différent (differi : être tourmenté)
dignitas, atis
, f. : la dignité, la considération, l'estime, le prestige, l'honorabilité
do, das, dare, dedi, datum
: donner
doleo, es, ere, ui, itum
: 1. souffrir 2. être affligé
domi
, adv. : à la maison
domus, us
, f. : la maison
Drusus, i
, m. : Drusus
e
, prép. : + Abl. : hors de, de
effluo, is, ere, flui, fluxi
: couler de, sortir en coulant, disparaître
egeo, es, ere, egui
: manquer de
eius
, Gén. Sing. de is, ea, id : ce, cette, son, sa, de lui, d'elle
elephantus, i
, m. : l'éléphant
eloquentia, ae
, f. : l'éloquence
eques, itis
, m. : le chevalier, le cavalier
et
, conj. : et. adv. aussi
etiam
, adv. : encore, en plus, aussi, même, bien plus
ex
, prép. : + Abl. : hors de, de
exalto, as, are
: exhausser, creuser
expello, is, ere, puli, pulsum
: chasser
facio, is, ere, feci, factum
: faire
fero, fers, ferre, tuli, latum
: porter, supporter, rapporter
filius, ii
, m. : le fils
flagito, as, are
: demander avec instance, réclamer d'une manière pressante
gaudeo, es, ere, gavisus sum
: se réjouir
genus, eris
, n. : la race, l'origine, l'espèce
gratia, ae,
f. : la grâce, la reconnaissance (gratias agere = remercier)
haurio, is, ire, hausi, haustum
: puiser, boire complètement
ideo
, inv. : pour cette raison
ille, illa, illud
: adjectif : ce, cette (là), pronom : celui-là, ...
immitto, is, ere, misi, missum
: envoyer dans, laisser aller, laisser flotter
in
, prép. : (acc. ou abl.) dans, sur, contre
inimicus, a, um
: ennemi, de l'ennemi (inimicus, i, m. : l'ennemi)
inquit
, vb. inv. : dit-il, dit-elle
insignis, e
: remarquable, extraordinaire (insigne, is, n. : la marque, le signe, l'insigne, la décoration)
insignius
, comparatif neutre ou adverbial de insignis, e : remarquable
inter
, prép. : + Acc. : parmi, entre
interficio, is, ere, feci, fectum
: tuer
invidia, ae
, f. : la jalousie, l'envie, la haine
ipse
, a, um : (moi, toi, lui,...) même
ita
, adv. : ainsi, de cette manière ; ita... ut, ainsi que
Italia, ae
, f. : l'Italie
iudicium, ii
, n. : le jugement, la décision
laetor, aris, atus sum
: se réjouir, éprouver de la joie
largior, iris, iri, largitus sum
: accorder généreusement, donner largement
Latinus, a, um
: Latin
lego, is, ere, legi, lectum
: cueillir, choisir, lire (lectus, a, um : choisi, d'élite)
lex, legis
, f. : la loi, la (les) condition(s) d'un traité
liberalitas, atis
, f. : la bonté, la douceur, l'indulgence
Livius, i,
m. : Livius
luxuria, ae
, f. : l'abondance, la profusion, l'intempérance, l'arbitraire
magnificentissimus, a, um
: grandiose (superlatif de magnificus)
magnus, a, um
: grand
Magudulsa, ae
, m. : Magudulsa (prince de Mauritanie)
Marcus, i,
m. : Marcus
Mauritania, ae
, f. : la Mauritanie
mons, montis,
m. : le mont, la montagne
morbus, i
, m. : la maladie
multus, a, um
: en grand nombre (surtout au pl. : nombreux)
munus, eris
, n. :1. l'office, la fonction 2. l'obligation, la charge 3. le produit 4. le service rendu 5. le don, le présent 6. le spectacle public, les combats de gladiateurs
muria, ae
, f. : la saumure
nam
, conj. : de fait, voyons, car
naris, naris
, f. : les narines
ne
, 1. adv. : ... quidem : pas même, ne (défense) ; 2. conj. + subj. : que (verbes de crainte et d'empêchement), pour que ne pas, de ne pas (verbes de volonté) 3. adv. d'affirmation : assurément 4. interrogatif : est-ce que, si
nemo, inis
: personne
nimius, a, um
: excessif
noster, tra, trum
: adj. notre, nos pronom : le nôtre, les nôtres
nullus, a, um
: aucun
Numida, ae
, f. : le Numide
ob
, prép. : + Acc : à cause de
obiicio, is, ere, ieci, iectum
: jeter devant, placer devant, exposer, reprocher
obses, idis
, m. : l'otage
obtorqueo, es, ere, torsi, tortum
: tourner, faire tourner, serrer, tordre
occulo, is, ere, cului, cultum
: cacher (occultus, a, um : caché, secret)
opprobro, as, are
: reprocher
pater, tris
, m. : le père, le magistrat
pecunia, ae
, f. : l'argent
per
, prép. : + Acc. : à travers, par
percussor, oris
, m. : l'assassin
permitto, is, ere, misi, missum
: permettre, lâcher entièrement, remettre, abandonner, confier
Philippus, i,
m. : Philippe
plebs, plebis
, f. : la plèbe
postulo, as, are
: demander, réclamer
praecipito, as, are
(svt pronominal) : (se) précipiter
praeter
, adv. : sauf, si ce n'est prép. : devant, le long de, au-delà de, excepté
praetereo, is, ire, ii, itum
: passer devant, omettre
princeps, ipis
, n. m. et adj. : premier, chef, empereur
pro
, prép. : + Abl. : devant, pour, à la place de, en considération de
prodo, is, ere, didi, ditum
: publier, trahir, transmettre
profiteor, eris, eri, fessus sum
: déclarer ouvertement, reconnaître
profugus, a, um
: fugitif, chassé, errant, vagabond
promitto, is, ere, misi, missum
: lâcher en avant, envoyer à, promettre, accepter une invitation (promissus, a, um : qu'on a laissé pousser, qui pend)
publice
, adv. : publiquement, officiellement, aux frais de l'Etat, en masse
publicus, a, um
: public
quaestor, oris
, m. : le questeur
quam
, 1. accusatif féminin du pronom relatif = que 2. accusatif féminin sing de l'interrogatif = quel? qui? 3. après si, nisi, ne, num = aliquam 4. faux relatif = et eam 5. introduit le second terme de la comparaison = que 6. adv. = combien
quem
, 4 possibilités : 1. acc. mas. sing. du pronom relatif = que 2. faux relatif = et eum 3. après si, nisi, ne num = aliquem : quelque, quelqu'un 4. pronom ou adjectif interrogatif = qui?, que?, quel?
queror, eris, i, questus sum
: se plaindre
qui
, 1. n N.M.S ou N.M.PL. du relatif 2. idem de l'interrogatif 3. après si, nisi, ne, num = aliqui 4. Faux relatif = et ei 5. interrogatif = en quoi, par quoi
quid
, 1. Interrogatif neutre de quis : quelle chose?, que?, quoi?. 2. eh quoi! 3. pourquoi? 4. après si, nisi, ne num = aliquid
quidam, quaedam, quoddam/quiddam
: un certain, quelqu'un, quelque chose
recipio, is, ere, cepi, ceptum
: 1. retirer, ramener 2. reprendre 3. recevoir, accepter, admettre 4. se charger de
redemptio, onis
, f. : le rachat
refero, fers, ferre, tuli, latum
: 1. reporter 2. porter en retour, rapporter (refert : il importe)
relinquo, is, ere, reliqui, relictum
: laisser, abandonner
Remmius, i
, m. : Remmius (nom d'homme)
repente
, adv. : soudain
resisto, is, ere, stiti
: 1. demeurer, s'arrêter 2. résister, faire face, tenir tête
respublica, reipublicae
: l'état, la politique
rex, regis
, m. : le roi
sanguis, inis
, m. : le sang, la vigueur
saxum, i
, n. : la pierre, le rocher, la roche
se
, pron. réfl. : se, soi
sed
, conj. : mais
semianimis, e
: à demi mort
senatus, us
, m. : le sénat
seu
, conj. : répété : soit... soit...
simultas, atis
, f. : la rivalité, l'inimitié, la lutte
sive, (seu)
inv. : sive... sive : soit... soit
societas, atis
, f. : l'alliance
spero, as, are
: espérer
subgero, is, ere, gessi, gestum
: apporter, donner en plus, ajouter
sum, es, esse, fui
: être
superbus, a, um
: orgueilleux
supprimo, is, ere, pressi, pressum
: 1. faire enfoncer, couler 2. contenir, arrêter 3. retenir, détourner, étouffer, supprimer
suscipio, is, ere, cepi, ceptum
: 1. prendre par-dessous, soutenir, soulever, engendrer, accueillir 2. prendre sur soi, assumer, subir
suus, a, um
: adj. : son; pronom : le sien, le leur
Tarpeius, (mons)
: le mont Tarpéien, la roche Tarpéienne
tribunus, i
, m. : le tribun ; tribunus pl. : le tribun de la plèbe
tu, tui
: tu, te, toi
turba, ae
, f. : la foule, le désordre, le trouble, l'émoi
turdus, i
, m : la grive
ubi
, adv. : où; conj. quand
unde
, adv. : d'où?
ut
, conj. : + ind. : quand, depuis que; + subj; : pour que, que, de (but ou verbe de volonté), de sorte que (conséquence) adv. : comme, ainsi que
utilitas, atis
, f. : l'utilité
utor, eris, i, usus sum
: utiliser
venio, is, ire, veni, ventum
: venir
volo, vis, velle
: vouloir
votum, i
, n. : le voeu, l'offrande
texte
texte
texte
texte