Le temps des Généraux : Marius

99 - 92 : Marius simple citoyen

page suivante       page précédente     ENTRER DANS LE SITE


95


La lex Licinia-Mucia
L. Licinius Crassus (91 - sa mort)

CICERON : M. Tullius Cicero fut avocat, homme politique, écrivain. Durant les dernières années de sa vie, aigri par son divorce et par sa mise à l'écart de la vie politique, il va se consacrer à la rédaction d'ouvrages théoriques sur l'art oratoire et sur la philosophie. Au fil de ses lectures il choisit le bien où il le trouve

Autres textes de Cicéron  Retour à la table des matières  Index général

Nous sommes en 91. Lucius Marcius Philippus est consul avec Sextus Julius Caesar. C’est un des adversaires de Livius Drusus.

91 - Sa mort

[I] [2] Vt enim Romam rediit extremo ludorum scaenicorum die, vehementer commotus oratione ea, quae ferebatur habita esse in contione a Philippo, quem dixisse constabat videndum sibi esse aliud consilium; illo senatu se rem publicam gerere non posse, mane Idibus Septembribus et ille et senatus frequens vocatu Drusi in curiam venit; ibi cum Drusus multa de Philippo questus esset, rettulit ad senatum de illo ipso, quod in eum ordinem consul tam graviter in contione esset invectus. [3] Hic, ut saepe inter homines sapientissimos constare vidi, quamquam hoc Crasso, cum aliquid accuratius dixisset, semper fere contigisset, ut numquam dixisse melius putaretur, tamen omnium consensu sic esse tum iudicatum ceteros a Crasso semper omnis, illo autem die etiam ipsum a se superatum. Deploravit enim casum atque orbitatem senatus, cuius ordinis a consule, qui quasi parens bonus aut tutor fidelis esse deberet, tamquam ab aliquo nefario praedone diriperetur patrimonium dignitatis; neque vero esse mirandum, si, cum suis consiliis rem publicam profligasset, consilium senatus a re publica repudiaret. [4] Hic cum homini et vehementi et diserto et in primis forti ad resistendum Philippo quasi quasdam verborum faces admovisset, non tulit ille et graviter exarsit pigneribusque ablatis Crassum instituit coercere. Quo quidem ipso in loco multa a Crasso divinitus dicta esse ferebantur, cum sibi illum consulem esse negaret, cui senator ipse non esset. "An tu, cum omnem auctoritatem universi ordinis pro pignere putaris eamque in conspectu populi Romani concideris, me his existimas pigneribus terreri? Non tibi illa sunt caedenda, si L. Crassum vis coercere: haec tibi est incidenda lingua, qua vel evulsa spiritu ipso libidinem tuam libertas mea refutabit."
[II] [5] Permulta tum vehementissima contentione animi, ingeni, virium ab eo dicta esse constabat sententiamque eam, quam senatus frequens secutus est ornatissimis et gravissimis verbis, ut populo Romano satis fieret, numquam senatus neque consilium rei publicae neque fidem defuisse ab eo dictam et eundem, id quod in auctoritatibus perscriptis exstat, scribendo adfuisse. [6] Illa tamquam cycnea fuit divini hominis vox et oratio, quam quasi exspectantes post eius interitum veniebamus in curiam, ut vestigium illud ipsum, in quo ille postremum, institisset, contueremur: namque tum latus ei dicenti condoluisse sudoremque multum consecutum esse audiebamus; ex quo cum cohorruisset, cum febri domum rediit dieque septimo lateris dolore consumptus est.

M. TVLLI CICERONIS DE ORATORE AD QVINTVM FRATREM LIBER TERTIVS

ludorum scaenicorum : Les Grands jeux ou jeux romains : organisés en l’honneur de Jupiter, ils durent du 4 au 19. Ce sont les prêteurs qui organisent ces jeux. Du 4 au 12, il y a du théâtre, et du 15 au 19, du cirque. Donc le 12 septembre.
mane Idibus Septembribus
: le 13 septembre
pigneribusque ablatis
: il le fait condamner à une amende, dont le paiement est garanti par cette saisie
dictam
: se rapporte à sententiam
in auctoritatibus perscriptis
: les procès-verbaux (Gaffiot)
veniebamus
: Cicéron et son frère Quintus

 vocabulaire

91 - Sa mort

2. Il rentra à Rome le dernier jour des jeux scéniques, fort agité par le discours que Philippe avait, selon ce qu’on lui avait dit, prononcé devant l'assemblée du peuple : il était établi qu'il avait dit qu'il voulait voir une autre assemblée car avec ce Sénat il ne pouvait pas gérer l'Etat. Le matin des Ides de Septembre, le Sénat en foule et lui-même se rendirent à la curie sur convocation de Drusus. Là Drusus se plaignit beaucoup de Philippe, rapporta au Sénat que le consul avait attaqué très violemment l'ordre sénatorial lors d'une assemblée populaire.
3. Crassus (j'ai souvent vu que tous les hommes les plus intelligents sont d'accord là-dessus) quand il prononçait un discours qu'il avait préparé avec beaucoup de soins, en arrivait presque toujours à ce qu’on considère qu'il n'en avait jamais prononcé de meilleur. Mais à ce moment-là tout le monde estima que si Crassus avait toujours surpassé les autres ce jour-là il se surpassa lui-même.
Il déplora les malheurs et l'abandon du Sénat : le patrimoine de prestige de cet ordre était dépouillé par un consul qui aurait dû être un bon père et un tuteur fidèle et qui agissait comme un vulgaire brigand. Il ne fallait pas s'étonner qu'un consul qui avait renversé l'Etat avec ses mauvais conseils, veuille priver l'Etat du conseil du Sénat.
4. Pour Philippe, homme violent, éloquent et surtout capable de tenir tête c'est comme si Crassus approchait les foudres de l'éloquence. Il ne le supporta pas. Il s'emporta violemment et décida de contenir Crassus en exigeant une caution. On raconte que Crassus parla alors dans ce lieu comme s'il avait eu une inspiration divine en disant que celui qui ne se considérait pas comme sénateur n'était pas consul. "Toi qui considères l'autorité de tout l'ordre sénatorial comme une caution et toi qui l'as abattue sous les yeux du peuple Romain, penses-tu m'effrayer par une saisie? Ce ne sont pas les biens de Crassus que tu dois enlever si tu veux l'empêcher de parler, c'est sa langue que tu dois couper et même si tu l'arrachais de ma bouche, par mon souffle ma liberté repousserait ton envie."
5. Il est établi qu'il parla longtemps dans une tension énorme de son âme, de son intelligence, de ses forces. Son avis donné au sénat fut adopté par la majorité de celui-ci en des termes les plus brillants et les plus forts : "pour satisfaire au peuple romain jamais ni la sagesse du Sénat ni sa loyauté n'avaient fait défaut à l'Etat". Crassus le signa lui-même comme on le voit dans les procès-verbaux.
6. Ce discours fut le chant du cygne de cet homme divin. Comme si nous entendions encore sa parole après sa mort, nous venions à la curie pour regarder la place où il se tenait la dernière fois car nous avons entendu dire qu'il éprouva une douleur au côté pendant son discours et se mit à transpirer. Ensuite il commença à frissonner, rentra chez lui et au bout de sept jours il mourut de pleurésie.

M. TVLLI CICERONIS DE ORATORE AD QVINTVM FRATREMLIBER TERTIVS

 

 


CHRONOLOGIE

99
Retour de Métellus, le calme est à peu près revenu dans la ville.
Consuls : M. Antonius (l'orateur), A.Postumius Albinus (le grand-père d'Antoine), il était, écrit Cicéron, l'équivalent latin de Démosthène.
(vers) : naissance de Lucrèce (99-55) le futur poète qui sera l'auteur du "rerum natura" "Sur la nature" où il exposera la doctrine d'Epicure - physique matérialiste rendant compte de tous les phénomènes dont les hommes s'effraient et qu'ils attribuent à des divinités. Pour Lucrèce la mort est considérée comme une libération des atomes en vue de nouvelles associations; l'au-delà pour les épicuriens est vu comme un mythe.
98

Marius
se fait donner une ambassade en Orient "missio libera".C'est l'occasion pour lui de faire sa première rencontre avec Mithridate
Consuls : Q.Caecilius Metellus Nepos et T. Didius
97

P. Cornelius Sylla
, préteur, se distingue aux yeux des Romains par la munificence de ses jeux donnés en l'honneur d'Apollon.
Consuls : Cn.Cornelius Lentulus et P. Licinius Crassus
96

Consuls : C.Cassius Longinus et Domitius .Aenobarbus
Prêteur (frère du précédent)
Ptolémée
, roi de Cyrène, lègue son royaume aux Romains
L'Asmodéen Alexandre Jannée s'empare de Gaza après un siège d'un an et massacre une partie de la population.
95

Consuls : L. Licinius Crassus et Q .Mucius Scaevola
Lex Licinia-Mucia de redigundis civibus (cause de la guerre sociale)
Début de la carrière d'Hortensius.
94

Consuls : D. Aenobarbus embrasse le parti de Sylla et C. Caelius Caldus
93

Le poète Archias s'attache aux Licinii Lucilli qui le font inscrire comme citoyen de la ville d'Héraclée en Lucanie (Policoro sur le Golfe de Tarente)
Consuls :C.Valerius Flaccus et M.Herennius.
Royaume de Jérusalem:de 93 à 88 sous l'Asmonéen (ou Hasmonéen), Alexandre Jannée, révoltes et massacres se succèdent (environ 50 000 morts).
92
Domitius Aenobarbus censeur en même temps que Licinius Crassus Domitius (violents démêlés)
L. Licinius Crassus censeur attaque les rhetores latini 
Consuls : C. Claudius Pulcher et M. Perpenna
Condamnation de P. Rutilius Rufus
91
Attaque contre l'accusateur Brutus et le consul Philippe - Mort de L. Licinius Crassus

a, prép. : + Abl. : à partir de, après un verbe passif = par
accuratius, adv. : comparatif de accurate : avec soin, soigneusement
ad, prép. : + Acc. : vers, à, près de
admoveo, es, ere, movi, motum : approcher
adsum, es, esse, adfui : être présent, assister, aider
aliquis, a, id : quelqu'un, quelque chose
alius, a, ud : autre, un autre
an, conj. : est-ce que, si (int. ind.), ou (int. double)
animus, i, m. : le coeur, la sympathie, le courage, l'esprit
atque, conj. : et, et aussi
auctoritas, atis, f. : l'avis, le prestige, l'autorité, la volonté (du Sénat), la décision
audio, is, ire, ivi, itum : 1. entendre (dire) 2. écouter 3. apprendre 4. bene, male audire : avoir bonne, mauvaise réputation
aufero, fers, ferre, abstuli, ablatum : emporter
aut, conj. : ou, ou bien
autem, conj. : or, cependant, quant à -
bonus, a, um : bon (bonus, i : l'homme de bien - bona, orum : les biens)
caedo, is, ere, cecidi, caesum : abattre, tuer
casus, us, m. : le hasard, le malheur, la chute
ceteri, ae, a : pl. tous les autres
coerceo, es, ere, cui, citum : enfermer, contenir, maintenir
cohorresco, is, ere, horrui, - : se mettre à frissonner, éprouver des frissons
commoveo, es, ere, movi, motum : 1. pousser, déplacer 2. agiter 3. émouvoir (commotus, a, um : en mouvement, ému, agité)
concido, is, ere, cidi, cisum : couper en morceaux, hacher, tomber
condolesco, is, ere, dolui, - : éprouver un malaise, une souffrance
consensus, us, m. : l'accord, l'assentiment
consequor, eris, i, cutus sum : 1. venir après, suivre 2. poursuivre, rechercher 3. atteindre, obtenir, acquérir
consilium, ii, n. :1. la délibération, la consultation 2. le conseil, l'assemblée 3. le projet, le plan 4. l'avis 5. la sagesse, la prudence
conspectus, us, m. : la vue, le regard
consto, as, are : 1. se tenir d'aplomb, exister, se maintenir, être d'accord, coûter ; impers. constat+prop. inf. : il est établi
consul, is, m. : le consul
consumo, is, ere, sumpsi, sumptum : employer, épuiser
contentio, onis, f. : l'effort, la lutte, la rivalité, le conflit, la tension, la comparaison
contingo, is, ere, tigi, tactum : toucher, atteindre, arriver
contio, onis, f. : la tribune, l'assemblée
contueor, eris, eri, tuitus sum : contempler, observer
Crassus, i, m. : Crassus
cui, 4 possibilités : 1. datif singulier du pronom relatif : à qui, pour qui 2. datif singulier de l'interrogatif : à qui? à quel? 3. faux relatif = et ei 4. après si, nisi, ne num = alicui
cuius, 1. GEN. SING. du pronom relatif 2. idem de l'interrogatif 3. faux relatif = et eius 4. après si, nisi, ne, num = et alicuius
cum, inv. :1. Préposition + abl. = avec 2. conjonction + ind. = quand, lorsque, comme, ainsi que 3. conjonction + subj. : alors que
curia, ae, f. : la curie
cycneus, a, um : du cygne
de, prép. + abl. : au sujet de, du haut de, de
debeo, es, ere, ui, itum : devoir
deploro, as, are : se lamenter, déplorer, désespérer, renoncer à
desum, es, esse, defui : manquer
dico, is, ere, dixi, dictum : dire, appeler
dies, ei, m. et f. : le jour
dignitas, atis, f. : la dignité, la considération, l'estime, le prestige, l'honorabilité
diripio, is, ere, ripui, reptum : piller
disertus, a, um : éloquent, expressif
divinitus, adv. : d'origine divine
divinus, a, um : divin
dolor, oris, m. : la douleur
domus, us, f. : la maison
Drusus, i, m. : Drusus
ea, 1. ABL. FEM. SING - NOM-ACC. N. PL. de is, ea, id (ce, cette, le, la...) 2. adv. : par cet endroit
eam, 1. Acc. fem. sig. de IS-EA-ID = la (pronom), ce, cette 2. 1ère pers. sing. du Subj. Présent de IRE : aller
ego, mei : je
ei, DAT. SING ou NOM. M. PL. de is,ea,id : lui, à celui-ci, ce,...
eius, Gén. Sing. de IS-EA-ID : ce, cette, son, sa, de lui, d'elle
enim, conj. : car, en effet
eo, 1. ABL. M-N SING de is, ea, is : le, la, les, lui... ce,..; 2. 1ère pers. sing. de l'IND PR. de eo, ire 3. adv. là, à ce point 4. par cela, à cause de cela, d'autant (eo quod = parce que)
et, conj. : et. adv. aussi
etiam, adv. : encore, en plus, aussi, même, bien plus
evello, is, ere, volsi (vulsi) : arracher
eum, ACC M SING. de is, ea, id : il, lui, elle, celui-ci...
ex, prép. : + Abl. : hors de, de
exardesco, is, ere, arsi, arsum : s'enflammer, brûler, éprouver un sentiment violent
existimo, as, are : estimer, juger, considérer, être d'avis
exspecto, as, are, avi, atum : attendre
exsto, as, are : dépasser, exister, être visible, rester ; exstat : il est sûr que
extremus, a, um : 1. le plus à l'extérieur, extrême 2. dernier 3. le plus bas
fax, facis
, f. : la torche, le flambeau, le brandon
febris, is, f. : la fièvre
fere, adv. : presque
fero, fers, ferre, tuli, latum : porter, supporter, rapporter
fidelis, e : en qui l'on peut avoir confiance, sûr, fidèle
fides, ei, f. : 1. la foi, la confiance 2. le crédit 3. la loyauté 4. la promesse, la parole donnée 5. la protection (in fide : sous la protection)
fio, is, fieri, factus sum : devenir
fortis, e : fort, vigoureux, courageux
frequens, entis : fréquenté, populaire
gero, is, ere, gessi, gestum : 1. porter 2. exécuter, faire
gravissimus, a, um : superlatif de gravis, e : lourd
graviter, inv. : lourdement, gravement
habeo, es, ere, bui, bitum : avoir (en sa possession), tenir (se habere : se trouver, être), considérer comme
hic, haec, hoc : adj. : ce, cette, ces, pronom : celui-ci, celle-ci
hic, adv. : ici
homo, minis, m. : l'homme, l'humain
ibi, adv. : là
id, NOM-ACC N. SING. de is, ea, is : il, elle, le, la, ....
idem, eadem, idem : le (la) même
Idus, uum, f. : les Ides
ille, illa, illud : adjectif : ce, cette (là), pronom : celui-là, ...
in, prép. : (acc. ou abl.) dans, sur, contre
incido, is, ere, cidi : I. de cadere : tomber dans, arriver, se présenter II. de caedere : entailler, couper, graver
ingenium, i,
n. : l'intelligence
instituo, is, ere, tui, tutum : organiser, entreprendre
insto, as, are, stiti, staturus : 1. se tenir sur 2. presser, insister 3. être sur le point de, être imminent 4. s'appliquer sans relâche à qqch.
inter, prép. : + Acc. : parmi, entre
interitus, us
, m. : la mort
inveho, is, ere, vexi, vectum : faire entrer (en charriant) dans (in et acc.), importer, amener. - invehi, moyen - passif: se précipiter sur, attaquer (pr. et fig.) ; entrer dans (in et acc., qqf. acc. seul). - se invehere : se porter en avant
ipse, a, um : (moi, toi, lui,...) même
iudico, as, are
: 1. juger, faire office de juge 2. rendre un jugement 3. requérir 4. décider
L, abrév. : Lucius
latus, eris, n. : le côté
libertas, atis, f. : la liberté
libido, dinis, f. : le désir, l'envie, la débauche
lingua, ae, f. : la langue
locus, i, m. : le lieu, l'endroit; la place, le rang; la situation
ludus, i, m. : le jeu, l'école, la troupe de gladiateurs
mane, adv. : inv. : le matin
melius, adv. : mieux
meus, mea, meum : mon
miror, aris, ari : 1. s'étonner, être surpris 2. voir avec étonnement, admirer
multus, a, um : en grand nombre (surtout au pl. : nombreux)
nam, conj. : de fait, voyons, car
nefarius, a, um : abominable
nego, as, are
: nier
neque, adv. : et ne pas
non, neg. : ne...pas
numquam, inv. : ne... jamais
omnis, e : tout
oratio, onis,
f. : le langage, la parole, l'exposé, le discours
orbitas, atis,
f. : la perte de ses enfants, la perte
ordo, inis, m. : le rang, l'ordre, la file (de soldats), la centurie
ornatissimus, a, um : superlatif de ornatus, a, um : équipé, orné, paré
parens, entis, m. : le père ou la mère, le parent, le grand-père
patrimonium, i, n. : le patrimoine, le bien de famille
permultus, a, um : souvent au pluriel : de très nombreux
perscribo, is, ere, scripsi, scriptum : écrire en détail, écrire tout entier
Philippus, i, m. : Philippe
pignus, oris
, n. : le gage, le cadeau (pignora auferre : exiger une caution)
populus, i, m. : le peuple
possum, potes, posse, potui
: pouvoir
post, adv. : en arrière, derrière; après, ensuite; prép. : + Acc. : après
postremus, a, um : dernier
praedo, onis, m. : le brigand, le bandit
primus, a, um : premier
pro, prép. : + Abl. : devant, pour, à la place de, en considération de
profligo, as, are : porter un coup décisif, abattre, renverser
publicus, a, um : public
puto, as, are
: 1. élaguer, émonder, apurer 2. supputer 3. estimer, penser, croire 4. supposer
qua, 1. ABL. FEM. SING. du relatif. 2. Idem de l'interrogatif. 3. après si, nisi, ne, num = aliqua. 4. faux relatif = et ea 5. adv. = par où?, comment?
quae, 4 possibilités : 1. N.F.S. N.F.PL. N.N.PL., ACC. N. PL. du relatif = qui, que (ce que, ce qui) 2. idem de l'interrogatif : quel? qui? que? 3. faux relatif = et ea - et eae 4. après si, nisi, ne, num = aliquae
quam, 1. accusatif féminin du pronom relatif = que 2. accusatif féminin sing de l'interrogatif = quel? qui? 3. après si, nisi, ne, num = aliquam 4. faux relatif = et eam 5. introduit le second terme de la comparaison = que 6. adv. = combien
quamquam, quanquam + ind. : bien que
quasi, conj. : comme si; adv. : pour ainsi dire, environ
quem, 4 possibilités : 1. acc. mas. sing. du pronom relatif = que 2. faux relatif = et eum 3. après si, nisi, ne num = aliquem : quelque, quelqu'un 4. pronom ou adjectif interrogatif = qui?, que?, quel?
queror, eris, i, questus sum : se plaindre
qui, 1. n N.M.S ou N.M.PL. du relatif 2. idem de l'interrogatif 3. après si, nisi, ne, num = aliqui 4. Faux relatif = et ei 5. interrogatif = en quoi, par quoi
quidam, quaedam, quoddam/quiddam : un certain, quelqu'un, quelque chose
quidem, adv. : certes (ne-) ne pas même
quo, 1. Abl. M. ou N. du pronom relatif. 2. Abl. M. ou N. du pronom ou de l'adjectif interrogatif. 3. Faux relatif = et eo. 4. Après si, nisi, ne, num = aliquo. 5. Adv. =où ? (avec changement de lieu) 6. suivi d'un comparatif = d'autant 7. conj. : pour que par là
quod, 1. pronom relatif nom. ou acc. neutre singulier : qui, que 2. faux relatif = et id 3. conjonction : parce que, le fait que 4. après si, nisi, ne, num = aliquod = quelque chose 5. pronom interrogatif nom. ou acc. neutre sing. = quel?
redeo, is, ire, ii, itum : revenir
refero, fers, ferre, tuli, latum : 1. reporter 2. porter en retour, rapporter (refert : il importe)
refuto, as, are : 1. refouler, repousser 2. réfuter
repudio, as, are : renvoyer, répudier
res, rei, f. : la chose, l'événement, la circonstance, l'affaire judiciaire; les biens
resisto, is, ere, stiti : 1. demeurer, s'arrêter 2. résister, faire face, tenir tête
Roma, ae, f. : Rome
Romanus, a, um : Romain (Romanus, i, m. : le Romain)
saepe, inv. : souvent
sapientissimus, a, um : superlatif de sapiens, entis : sage
satis, adv. : assez, suffisamment
scaenicus, a, um : de la scène, de théâtre
scribo, is, ere, scripsi, scriptum : 1. tracer, écrire 2. mettre par écrit 3. rédiger 4. inscrire, enrôler
se, pron. réfl. : se, soi
semper, adv. : toujours
senator, oris, m. : le sénateur
senatus, us, m. : le sénat
sententia, ae, f. : 1. l'opinion 2. l'avis (donné par le Sénat) 3. le vote, le suffrage 4. l'idée, la pensée
September, bris, e : septembre
septimus, a, um : septième
sequor, eris, i, secutus sum : 1. suivre 2. poursuivre 3. venir après 4. tomber en partage
si, conj. : si
sic, adv. : ainsi ; sic... ut : ainsi... que
spiritus, us, m. : 1. l'air 2. le souffle 3. la vie 4. l'inspiration 5. la suffisance, l'arrogance, l'orgueil
sudor, oris, m. : la sueur, la transpiration
sum, es, esse, fui : être
supero, as, are
: 1. s'élever au-dessus 2. être supérieur, l'emporter 3. aller au-delà, dépasser, surpasser, vaincre
suus, a, um
: adj. : son; pronom : le sien, le leur
tam, adv. : si, autant
tamen, adv. : cependant
tamquam, adv. : comme, de même que, pour ainsi dire; tamquam si : comme si
terreo, es, ere, ui, itum : 1. effrayer, épouvanter 2. mettre en fuite, chasser
tu, tui : tu, te, toi
tum, adv. : alors
tutor, oris, m. : le défenseur, le protecteur; le tuteur, le curateur
tuus, a, um : ton
universus, a, um : tout entier
ut, conj. : + ind. : quand, depuis que; + subj; : pour que, que, de (but ou verbe de volonté), de sorte que (conséquence) adv. : comme, ainsi que
vehemens, entis : emporté, impétueux
vehementer, adv. : violemment, passionnément, beaucoup
vehementissimus, a, um : superlatif de vehemens, entis : emporté, impétueux
vel, adv. : ou, ou bien, même, notamment (vel... vel... : soit... soit...)
venio, is, ire, veni, ventum : venir
verbum, i, n. 1. le mot, le terme, l'expression 2. la parole 3. les mots, la forme
vero, inv. : mais
vestigium, ii, n. : 1. la plante du pied 2. la trace de pas, la trace, la place
video, es, ere, vidi, visum : voir (videor, eris, eri, visus sum : paraître, sembler)
vires, ium, f. : les forces
vocatus, us, m. : la convocation, l'appel, l'invocation, l'invitation
volo, vis, velle : vouloir
vox, vocis, f. : 1. la voix 2. le son de la voix 3. l'accent 4. le son 5. , la parole, le mot
texte
texte
texte
texte