Le temps des généraux : Marius

Devant Numance

page suivante       page précédente   ENTRER DANS LE SITE

133

Les varices d'un grand homme

CICERON : M. Tulius Cicero fut avocat, homme politique, écrivain. Durant les dernières années de sa vie, aigri par son divorce et par sa mise à l’écart de la vie politique, il va se consacrer à la rédaction d’ouvrages théoriques sur l’art oratoire et la philosophie. Au fil de ses lectures il choisit le bien où il le trouve.

Autres textes de Cicéron  Retour à la table des matières  Index général

Cicéron se demande si la douleur est le plus grand des maux. Il prétend que l'accoutumance à l'effort fortifie contre la douleur. Exemple de Marius.

C. Marius, rusticanus vir, sed plane vir, cum secaretur principio vetuit se alligari, nec quisquam ante Marium solutus dicitur esse sectus. Cur ergo postea alii? Valuit auctoritas. Videsne igitur opinionis esse, non naturae malum? Et tamen fuisse acrem morsum doloris idem Marius ostendit; crus enim alterum non praebuit. Ita et tulit dolorem ut vir, et ut homo maiorem ferre sine causa necessaria noluit.

CICÉRON, Tusculanes, II, XXII, 53.   vocabulaire

 Alors que Marius, un homme de la campagne mais un vrai, allait être opéré il interdit d'abord qu'on l'attache. On prétend qu’avant Marius personne n’avait été opéré sans être attaché. Pourquoi donc d'autres l'ont fait après lui? C’est la valeur du prestige. Ne vois-tu pas que la souffrance est le propre du préjugé et non de la nature? Et cependant ce même Marius montra que la morsure de la douleur avait été vive, car il ne présenta pas l'autre jambe. Ainsi comme un homme il supporta la douleur  mais comme un être humain il ne voulut pas en supporter une plus grande sans une absolue nécessité.

CICÉRON, Tusculanes, II, XXII, 53.

 

PLUTARQUE, Vie de Marius.

3-6

6. À la tempérance dont Marius faisait profession, il joignait, dit-on, une patience invincible dans la douleur, et il en donna une grande preuve dans une opération qu'il se fit faire. Ses jambes étaient pleines de varices, dont il supportait avec peine la difformité. Ayant donc appelé un chirurgien pour les lui couper, il lui présenta une de ses jambes sans vouloir qu'on la lui liât, et souffrit les douleurs cruelles que lui causèrent les incisions, sans faire aucun mouvement, sans jeter un soupir ; avec un visage assuré, et dans un profond silence ; mais quand le chirurgien voulut passer à l'autre jambe, il refusa de la lui donner, en disant : « Je vois que la guérison ne vaut pas la douleur qu'elle cause. » (suite)

acer, cris, cre : vif, ardent
adligo, (all-), as, are
: attacher, lier à
alius, a, ud
: autre, un autre
alter, era, erum : l'autre (de deux)
ante, prép. : +acc., devant, avant ; adv. avant
auctoritas, atis, f. : l'avis, le prestige, l'autorité
C, = Caius, ii, m. : abréviation.
causa, ae
, f. : la cause, le motif; l'affaire judiciaire, le procès; + Gén. : pour
crus, cruris, n. : la jambe
cum, inv. :1. Préposition + abl. = avec 2. conjonction + ind. = quand, lorsque, comme, ainsi que 3. conjonction + subj. : alors que
cur, adv. : pourquoi ?
dico, is, ere, dixi, dictum : dire, appeler
dolor, oris, m. : la douleur
enim, conj. : car, en effet
ergo, conj. : donc
et, conj. : et. adv. aussi
fero, fers, ferre, tuli, latum : porter, supporter, rapporter
homo, minis, m. : l'homme, l'humain
idem, eadem, idem : le (la) même
igitur, conj. : donc
ita, adv. : ainsi, de cette manière ; ita... ut, ainsi que
maior, oris : comparatif de magnus. plus grand. maiores, um : les ancêtres)
malus, a, um : mauvais, malheureux, méchant (malum, i, n. : le mal, le malheur, les mauvais traitements)
Marius, i, m. : Marius
morsus, us, m. : la morsure
natura, ae, f. : la nature
nec, adv. : et...ne...pas
necessarius, a, um : inévitable, indispensable, intime
nolo, non vis, nolle, nolui : ne pas vouloir, refuser
non, neg. : ne...pas
opinio, onis, f : l'opinion, l'idée préconçue, le préjugé, l'illusion
ostendo, is, ere, tendi, tentum : tendre, montrer
plane, adv. : vraiment, complètement, clairement
postea, adv. : ensuite
praebeo, es, ere, bui, bitum : fournir
principium, ii, n. : 1. le commencement 2. le fondement, l'origine (principia, orum : la première ligne, le quartier général)
quisquam, quaequam, quidquam ou quic- : quelque, quelqu'un, quelque chose
rusticanus, a, um : de la campagne
se, pron. réfl. : se, soi
seco, as, are, secui, sectum
: couper
sed, conj. : mais
sine, prép. : + Abl. : sans
solutus, a, um : sans liens, sans entraves, évanoui, dégagé, libre, relâché, négligent
sum, es, esse, fui : être
tamen, adv. : cependant
ut, conj. : + ind. : quand, depuis que; + subj; : pour que, que, de (but ou verbe de volonté), de sorte que (conséquence) adv. : comme, ainsi que
valeo, es, ere, ui, itum : avoir de la valeur, être fort
veto, as, are, ui, itum : interdire
video, es, ere, vidi, visum
: voir (videor, eris, eri, visus sum : paraître, sembler)
vir, viri, m. : l'homme, le mari
texte
texte
texte

texte