Le temps des Gracques

       page suivante       page précédente

Cornélie, mère des Gracques

Une épouse tendrement aimée

VALERE-MAXIME : Valerius Maximus est l'auteur de Faits et dits mémorables, rédigés au début de l'époque impériale. Son oeuvre est un recueil de thèmes sur certains sujets (Présages, Modération, Gratitude, ...) illustrés par des anecdotes tirées de l'histoire de Rome et des peuples étrangers

Autres textes de Valère-Maxime  Retour à la table des matières  Index général

Une belle histoire d'amour racontée par plusieurs écrivains.

Ti. Gracchus anguibus domi suae mare <ac> femina deprehensis, certior factus ab aruspice mare dimisso uxori eius, femina ipsi celerem obitum instare, salutarem coniugi potius quam sibi partem augurii secutus marem necari, feminam dimitti iussit sustinuitque in conspectu suo se ipsum interitu serpentis occidi. itaque Corneliam nescio utrum feliciorem dixerim, quod talem uirum habuerit, an miseriorem, quod amiserit.

 Valère-Maxime, IV, VI, 1 (de l'amour conjugal)

  vocabulaire

Deux serpents furent attrapés dans la maison de Tibérius Gracchus : un mâle et une femelle. Il apprit d'un haruspice que s'il relâchait le mâle la mort s'abattrait rapidement sur son épouse et que s'il relâchait la femelle la mort s'abattrait sur lui-même. Il suivit la partie de l'augure qui sauvait sa femme et fit tuer le mâle en relâchant la femelle. Il accepta de périr en tuant le serpent. C'est pourquoi je ne sais pas si je dois dire que Cornélie fut plus heureuse d'avoir un tel mari ou plus malheureuse de l'avoir perdu.

VM, IV, VI, 1 (de l'amour conjugal)

 

 

 

Deux textes du "de divinatione" de Cicéron sur le même sujet.

36. Ti. Gracchus Publi filius, qui bis consul et censor fuit, idemque et summus augur et vir sapiens civisque praestans, nonne, ut C. Gracchus, filius eius, scriptum reliquit, duobus anguibus domi comprehensis haruspices convocavit? Qui cum respondissent, si marem emisisset, uxori brevi tempore esse moriendum, si feminam, ipsi, aequius esse censuit se maturam oppetere mortem quam P. Africani filia adulescentem; feminam emisit, ipse paucis post diebus est mortuus.

MARCI TVLLI CICERONIS DE DIVINATIONE LIBER PRIOR

XXIX C. Gracchus ad M. Pomponium scripsit, duobus anguibus domi comprehensis, haruspices a patre convocatos. Qui magis anguibus quam lacertis, quam muribus? Quia sunt haec cotidiana, angues non item; quasi vero referat, quod fieri potest, quam id saepe fiat. Ego tamen miror, si emissio feminae anguis mortem adferebat Ti. Graccho, emissio autem maris anguis erat mortifera Corneliae, cur alteram utram emiserit; nihil enim scribit respondisse haruspices, si neuter anguis emissus esset, quid esset futurum. "At mors insecuta Gracchum est." Causa quidem, credo, aliqua morbi gravioris, non emissione serpentis; neque enim tanta est infelicitas haruspicum, ut ne casu quidem umquam fiat quod futurum illi esse dixerint.

MARCI TVLLI CICERONIS DE DIVINATIONE LIBER ALTER


 

ab, prép. : + Abl. : à partir de, après un verbe passif = par
ac, conj. : et, et aussi
amitto, is, ere, misi, missum : perdre
an, conj. : est-ce que, si (int. ind.), ou (int. double)
anguis, is, m. : le serpent
apprehendo, is, ere, prendi, prensum : saisir, arracher
aruspex, icis, m. : l'aruspice
augurium : le présage
celer, eris, ere : rapide
certior, oris : compartif de certus, a, um : sûr, certain
coniux, iugis, m. ou f. : l'épouse, l'époux
conspectus, us, m. : la vue, le regard
Cornelia, ae, f. : Cornélie (mère des Gracques)
dico, is, ere, dixi, dictum : dire, appeler
dimitto, is, ere, misi, missum : 1. envoyer dans tous les sens 2. disperser 3. renvoyer, laisser partir 4. renoncer à, abandonner
domi, adv. : à la maison
eius, Gén. Sing. de IS-EA-ID : ce, cette, son, sa, de lui, d'elle
facio, is, ere, feci, factum : faire
felicior, oris : comparatif de felix, icis : heureux
femina, ae, f. : la femme
Gracchus, i, m. : Gracchus
habeo, es, ere, bui, bitum : avoir (en sa possession), tenir (se habere : se trouver, être), considérer comme
in, prép. : (acc. ou abl.) dans, sur, contre
insto, as, are : serrer de près, presser, menacer
interitus, us, m. : la mort
ipse, a, um : (moi, toi, lui,...) même
itaque, conj. : c'est pourquoi, aussi, par conséquent
iubeo, es, ere, iussi, iussum : 1. inviter à, engager à 2. ordonner
mas, maris, m. : le mâle
miser, a, um : malheureux
neco, as, are : tuer
nescio, is, ire, ivi, itum : ignorer
obitus, us, m. : la mort
occido, is, ere, occidi, occisum : I. 1. tomber à terre 2. succomber, périr 3. se coucher II. couper, mettre en morceaux, tuer
pars, partis, f. : la partie, le côté
potius, inv. : plutôt
quam, 1. accusatif féminin du pronom relatif = que 2. accusatif féminin sing de l'interrogatif = quel? qui? 3. après si, nisi, ne, num = aliquam 4. faux relatif = et eam 5. introduit le second terme de la comparaison = que 6. adv. = combien
quod, 1. pronom relatif nom. ou acc. neutre singulier : qui, que 2. faux relatif = et id 3. conjonction : parce que, le fait que 4. après si, nisi, ne, num = aliquod = quelque chose 5. pronom interrogatif nom. ou acc. neutre sing. = quel?
salutaris, is : salutaire, utile, avantageux (- digitus = l'index)
se, pron. réfl. : se, soi
sequor, eris, i, secutus sum : 1. suivre 2. poursuivre 3. venir après 4. tomber en partage
serpens, entis, m. et f. : le serpent
sustineo, es, ere, tinui, tentum : soutenir, supporter
suus, a, um : adj. : son; pronom : le sien, le leur
talis, e : tel ; ... qualis : tel.. que
Tib, abrév. : Tiberius
utrum : est-ce-que, si
uxor, oris, f. : l'épouse, la femme
vir, viri, m. : l'homme, le mari
texte
texte
texte
texte