Le temps des Gracques

       page suivante       page précédente

Cornélie, mère des Gracques

Une mère stoïcienne

SENEQUE : L. Annaeus Seneca échappe de peu à la condamnation à mort sous l'empereur Caligula, est exilé par l'empereur Claude, choisi par Agrippine pour être le précepteur de l'empereur Néron. Impliqué dans le complot des Pisons, il se suicide.
Il a écrit des dialogues philosophiques, un exposé de physique, une satire de l'empereur Claude et des tragédies, inspirées de sujets grecs.

Autres textes de Sénèque  Retour à la table des matières  Index général

Cornelia supporta ses malheurs : Sénèque la prend en exemple dans une de ses Consolations.

Corneliam ex duodecim liberis ad duos fortuna redegerat: si numerare funera Corneliae velles, amiserat decem, si aestimare, amiserat Gracchos. Flentibus tamen circa se et fatum eius execrantibus interdixit ne fortunam accusarent, quae sibi filios Gracchos dedisset. Ex hac femina debuit nasci qui diceret in contione, 'tu matri meae male dicas quae me peperit?' Multo mihi vox matris videtur animosior: filius magno aestimauit Gracchorum natales, mater et funera.

L. ANNAEI SENECAE DIALOGORUM LIBER XII, AD HELVIAM MATREM DE CONSOLATIONE, XVI, 6

  vocabulaire

Le sort ramena à deux les douze enfants de Cornélie. Si on veut compter les morts de Cornélie, elle en a perdu dix. Si tu veux porter un jugement, ce sont les Gracques qu'elle a perdu. A ceux qui pleuraient autour d'elle et qui maudissaient le destin, elle leur interdit d'accuser le sort qui lui avait donné des Gracques comme fils. De cette femme devait naître celui qui dira devant l'assemblée : "Tu oses dire du mal de ma mère qui m'a donné le jour?" Mais la voix de sa mère me semble beaucoup plus courageuse : son fils estimait beaucoup d'être né Gracque, sa mère autant de prix de leur mort.

L. ANNAEI SENECAE DIALOGORUM LIBER XII, AD HELVIAM MATREM DE CONSOLATIONE, XVI, 6.

 

 

 

http://www.judithmathes.de/rom/republik/cornelia.htm (en allemand)

http://www.barca.fsnet.co.uk/cornelia-africanus.htm (en anglais)

Un texte presqu'identique de Sénèque

3. Quod tibi si vis exempla referri feminarum quae suos fortiter desideraverint, non ostiatim quaeram; ex una tibi familia duas Cornelias dabo: primam Scipionis filiam, Gracchorum matrem. Duodecim illa partus totidem funeribus recognovit; et de ceteris facile est, quos nec editos nec amissos civitas sensit: Tiberium Gaiumque, quos etiam qui bonos viros negauerit magnos fatebitur, et occisos vidit et insepultos. Consolantibus tamen miseramque dicentibus 'numquam' inquit 'non felicem me dicam, quae Gracchos peperi.'

L. ANNAEI SENECAE AD MARCIAM DE CONSOLATIONE , XVI.

 

accuso, as, are : accuser
ad, prép. : + Acc. : vers, à, près de
aestimo, as, are : estimer, juger
amitto, is, ere, misi, missum : perdre
animosior, oris : comparatif de animosus, a, um : hardi, courageux, fier
circa, prép + acc. : autour de
contio, onis, f. : la tribune, l'assemblée
Cornelia, ae, f. : Cornélie (mère des Gracques)
debeo, es, ere, ui, itum : devoir
decem, adj. num. : dix
dico, is, ere, dixi, dictum : dire, appeler
do, das, dare, dedi, datum : donner
duo, ae, o : deux
duodecim, inv. : douze
ego, mei : je
eius, Gén. Sing. de IS-EA-ID : ce, cette, son, sa, de lui, d'elle
et, conj. : et. adv. aussi
ex, prép. : + Abl. : hors de, de
execror, aris, ari : maudire, lancer des imprécations
fatum, i, n. : la prédiction, le destin, la fatalité, la destinée
femina, ae, f. : la femme
filius, ii, m. : le fils
fleo, es, ere, flevi, fletum : pleurer
fortuna, ae, f. : la fortune, la chance
funus, eris, n. : les funérailles, l'ensevelissement ; la mort, la ruine
Gracchus, i, m. : Gracchus
hic, haec, hoc : adj. : ce, cette, ces, pronom : celui-ci, celle-ci
in, prép. : (acc. ou abl.) dans, sur, contre
interdico, is, ere, dixi, dictum : interdire, défendre à qqn.
liberi, orum, m. pl. : les enfants (fils et filles)
magnus, a, um : grand
male, adv. : mal, vilainement
mater, tris, f. : la mère
meus, mea, meum : mon
multo, adv. : beaucoup, de beaucoup
nascor, eris, i, natus sum : 1. naître 2. prendre son origine, provenir
natalis, e : de la naissance ; dies natalis : anniversaire
ne, adv. : ... quidem : pas même, ne (défense) ; conj. + subj. : que (verbes de crainte et d'empêchement), pour que ne pas, de ne pas (verbes de volonté)
numero, as, are : compter
pario, is, ere, peperi, partum : accoucher, produire, acquérir
quae, 4 possibilités : 1. N.F.S. N.F.PL. N.N.PL., ACC. N. PL. du relatif = qui, que (ce que, ce qui) 2. idem de l'interrogatif : quel? qui? que? 3. faux relatif = et ea - et eae 4. après si, nisi, ne, num = aliquae
qui, 1. n N.M.S ou N.M.PL. du relatif 2. idem de l'interrogatif 3. après si, nisi, ne, num = aliqui 4. Faux relatif = et ei 5. interrogatif = en quoi, par quoi
redigo, is, ere, egi, actum : faire rentrer, retirer, réduire à
se, pron. réfl. : se, soi
si, conj. : si
tamen, adv. : cependant
video, es, ere, vidi, visum : voir (videor, eris, eri, visus sum : paraître, sembler)
volo, vis, velle : vouloir
vox, vocis, f. : 1. la voix 2. le son de la voix 3. l'accent 4. le son 5. , la parole, le mot
texte
texte
texte
texte