Le temps des Gracques

       page suivante       page précédente

Caius Gracchus

121

L'orateur
Comparaison avec Cicéron

AULU-GELLE : Erudit qui fit un long séjour à Athènes. Pour meubler ses loisirs, ses veillées d'hiver, il composa un recueil, Noctes Atticae en 20 livres; cet ouvrage parle de tout : histoire, mythologie, littérature, arts, droit, sciences, médecine. C'est une mine de renseignements intéressants sur l'Antiquité.
Grâce à ses citations, nous possédons des fragments d'écrivains dont les oeuvres sont perdues. L'auteur juge, raisonne, apprécie; il est homme de goût

Autres textes d'Aulu-Gelle  Retour à la table des matières  Index général

Comparaison critique de quelques passages célèbres des discours de C. Gracchus, de M. Cicéron et de M. Caton.

III. Locorum quorundam inlustrium conlatio contentioque facta ex orationibus C. Gracchi et M. Ciceronis et M. Catonis.

VII. At cum in simili causa aput M. Tullium cives Romani, innocentes viri, contra ius contraque leges virgis caeduntur aut supplicio extremo necantur, quae ibi tunc miseratio? quae comploratio? quae totius rei sub oculos subiectio? quod et quale invidiae atque acerbitatis fretum effervescit?
VIII. animum hercle meum, cum illa M. Ciceronis lego, imago quaedam et sonus verberum et vocum et eiulationum circumplectitur;
IX. velut sunt ista, quae de C. Verre dicit, quae nos, ut in praesens potuimus, quantum memoria subpeditabat, adscripsimus: "Ipse inflammatus scelere et furore in forum venit. Ardebant oculi, toto ex ore crudelitas eminebat. Exspectabant omnes, quo tandem progressurus aut quidnam acturus esset, cum repente hominem proripi atque in foro medio nudari ac deligari et virgas expediri iubet."
X. Iam haec medius fidius sola verba: "nudari ac deligari et virgas expediri iubet" tanti motus horrorisque sunt, ut non narrari, quae gesta sunt, sed rem geri prosus videas.
XI. Gracchus autem non querentis neque implorantis, sed nuntiantis vicem: "palus" inquit "in foro destitutus est, vestimenta detracta sunt, virgis caesus est."
XII. Sed enim M. Cicero praeclare cum diutina repraesentatione non "caesus est", sed: "caedebatur" inquit "virgis in medio foro Messanae civis Romanus, cum interea nullus gemitus, nulla vox illius miseri inter dolorem crepitumque plagarum audiebatur, nisi haec: "civis Romanus sum!" Hac commemoratione civitatis omnia verbera depulsurum cruciatumque a corpore deiecturum arbitrabatur."
XIII. Complorationem deinde tam acerbae rei et odium in Verrem detestationemque aput civis Romanos inpense atque acriter atque inflammanter facit, cum haec dicit: "O nomen dulce libertatis! o ius eximium nostrae civitatis! o lex Porcia legesque Semproniae! o graviter desiderata et aliquando reddita plebi Romanae tribunicia potestas! Hucine tandem haec omnia reciderunt, ut civis Romanus in provincia populi Romani, in oppido foederatorum, ab eo, qui beneficio populi Romani fasces ac secures haberet, deligatus in foro virgis caederetur? Quid? cum ignes ardentesque laminae ceterique cruciatus admovebantur, si te illius acerba imploratio et vox miserabilis non leniebat, ne civium quidem Romanorum, qui tum aderant, fletu gemituque maximo commovebare?"
XIV. Haec M. Tullius atrociter, graviter, apte copioseque miseratus est.
XV. Sed si quis est tam agresti aure ac tam hispida, quem lux ista et amoenitas orationis verborumque modificatio parum delectat, amat autem priora idcirco, quod incompta et brevia et non operosa, sed nativa quadam suavitate sunt quodque in his umbra et color quasi opacae vetustatis est, is, si quid iudicii habet, consideret in causa pari M. Catonis, antiquioris hominis, orationem, ad cuius vim et copiam Gracchus nec adspiravit.

Aulu-Gelle, Livre X

  vocabulaire

(CHAPITRE III.) Comparaison critique de quelques passages célèbres des discours de C. Gracchus, de M. Cicéron et de M. Caton.

7.$ Au contraire, quand Cicéron nous montre, dans un discours sur un sujet semblable, des citoyens romains, qui n'avaient commis aucun crime, battus de verges et livrés au dernier supplice, contrairement au droit naturel et aux lois, quelle douleur! que de larmes! quel tableau! quel fleuve d'indignation et d'amertume!
8.$ Pour moi, quand je lis ce discours, le bruit des fouets, les cris, les plaintes retentissent de toutes parts autour de moi, et me pénètrent jusqu'à l'âme.
9.$ Voici, par exemple, ce qu'il dit de C. Verrès; je citerai le passage aussi fidèlement que ma mémoire me le permettra: "Il vint au forum, respirant la fureur et le crime : ses yeux étincelaient; la cruauté était empreinte sur sa figure. On attendait à quels excès il allait se porter, ce qu'il allait faire; quand, tout à coup, il ordonne qu'on amène Gavius, qu'au milieu du forum on le dépouille, qu'on l'attache, qu'on apprête les verges."
10.$ Certes, ces mots seuls: "il ordonne qu'on le dépouille, qu'on l'attache, qu'on apprête les verges", font une image si vive et si effrayante, qu'on ne croit pas entendre un récit, mais voir une action.
11.$ Gracchus au contraire ne se plaint pas, ne pleure pas, mais raconte : "Un poteau", dit-il, "fut dressé dans le forum; on le dépouilla de ses vêtements, et on le battit de verges".
12.$ Cicéron, bien plus éloquent, donne de l'étendue à son tableau, il ne dit pas: "On le battit de verges", mais: "On battait de verges, au milieu de la place publique de Messine, un citoyen romain; et au milieu des douleurs, parmi le bruit des coups redoublés, on n'entendait s'échapper de la bouche de ce malheureux pas un gémissement, pas d'autre cri que ces mots, "Je suis citoyen romain". Il croyait qu'il lui suffisait de rappeler ce titre pour faire cesser les coups, et éloigner de lui les tourments."
13.$ Et ensuite, avec quelle abondance, quelle vivacité, quel feu il déplore cet excès de barbarie, exhale son indignation contre Verrès, et soulève contre lui celle de tous les citoyens romains! " 0 doux nom de la liberté! droit magnifique du citoyen! loi Porcia! loi Sempronia, puissance tribunitienne, si amèrement regrettée, et enfin rendue aux voeux du peuple romain! sacrés privilèges, ne nous avez-vous été donnés que pour qu'un citoyen romain, dans une province du peuple romain, dans une ville de nos alliés, fût, par l'ordre de celui qui tenait du peuple romain les faisceaux et la hache, attaché à un poteau sur une place, et battu de verges ? Hé quoi! lorsque tu faisais approcher les feux, les lames ardentes et tous les instruments de la torture, si ses larmes amères, si sa voix lamentable ne te touchaient pas, les pleurs et les gémissements des citoyens romains, présents à son supplice, n'ont-ils pu t'émouvoir?"
14.$ On voit avec quelle véhémence, quelle dignité, quelle convenance et quelle abondance Cicéron a traité ce sujet.
15.$ Du reste, s'il est un homme dont le goût soit assez sauvage et l'oreille assez barbare pour ne pas sentir la richesse et la beauté de ce langage, l'heureux arrangement de ces paroles; s'il préfère le premier orateur, parce qu'il trouve chez lui une concision sans apprêt, une allure simple, un certain charme de naïveté, et ces teintes rembrunies d'un style antique; cet homme peut lire sur un sujet semblable un discours de Caton, orateur plus ancien que C. Gracchus, et d'une vigueur et d'une abondance à laquelle Gracchus n'a pas même aspiré.

Aulu-Gelle, Livre X

 

 


 

a, prép. : + Abl. : à partir de, après un verbe passif = par
ab, prép. : + Abl. : à partir de, après un verbe passif = par
ac, conj. : et, et aussi
acerbitas, atis, f. : l'amertume, la dureté, l'âpreté
acerbus, a, um : pénible, désagréable
acriter, adv. : fort vivement, avec vivacité
ad, prép. : + Acc. : vers, à, près de
admoveo, es, ere, movi, motum : approcher
adscribo, is, ere, scripsi, scriptum : inscrire (sur un testament), écrire
adspiro, as, are : 1. souffler vers 2. favoriser 3. faire effort vers, aspirer
adsum, es, esse, adfui : être présent, assister, aider
ago, is, ere, egi, actum : 1. mettre en mouvement, pousser 2. faire, traiter, agir
agrestis, e : relatif aux champs, agreste, rustique, peu évolué, grossier
aliquando, adv. : un jour, une fois
amo, as, are : aimer, être amoureux
amoenitas, atis, f. : le charme, la beauté, l'agrément
animus, i, m. : le coeur, la sympathie, le courage, l'esprit
antiquior, oris : comparatif de antiquus, a, um : ancien
aptus, a, um : attaché à, apte
aput, prép. : + acc. : près de
arbitror, aris, ari, atus sum : 1. être témoin de 2. penser, juger (arbitro, as, are : archaïque)
ardeo, es, ere, arsi, arsurus : brûler
at, conj. : mais
atque, conj. : et, et aussi
atrociter, adv. : d'une manière atroce, cruelle, d'une manière dure, farouche
audio, is, ire, ivi, itum : 1. entendre (dire) 2. écouter 3. apprendre 4. bene, male audire : avoir bonne, mauvaise réputation
auris, is, f. : l'oreille
aut, conj. : ou, ou bien
autem, conj. : or, cependant, quant à -
beneficium, ii, n. : 1. le service, le bienfait, la faveur 2. la distinction, les faveurs
brevis, e : court (espace ou temps)
C, = Caius, ii, m. : abréviation.
caedo, is, ere, cecidi, caesum : abattre, tuer
Cato, onis, m. : Caton
causa, ae, f. : la cause, le motif; l'affaire judiciaire, le procès; + Gén. : pour
ceteri, ae, a : pl. tous les autres
Cicero, onis, m. : Cicéron
circumplecto, is, ere : entourer
civis, is, m. : le citoyen
civitas, atis, f. : la cité, l'état
color, oris, m. : la couleur, le teint du visage, l'éclat (du style)
commemoratio, ionis, f. : le rappel
commoveo, es, ere, movi, motum : 1. pousser, déplacer 2. agiter 3. émouvoir (commotus, a, um : en mouvement, ému, agité)
comploratio, ionis, f. : la peine, les pleurs
considero, as, are : considérer, examiner
contra, adv : au contraire, en face ; prép+acc : contre
copia, ae, f. : l'abondance, la possibilité, la faculté (pl. les richesses, les troupes)
copiosus, a, um : riche
corpus, oris, n. : le corps
crepitus, us, m. : le bruit
cruciatus, us, m. : la torture, le supplice, la souffrance
crudelitas, atis, f. : la cruauté
cuius, 1. GEN. SING. du pronom relatif 2. idem de l'interrogatif 3. faux relatif = et eius 4. après si, nisi, ne, num = et alicuius
cum, inv. :1. Préposition + abl. = avec 2. conjonction + ind. = quand, lorsque, comme, ainsi que 3. conjonction + subj. : alors que
de, prép. + abl. : au sujet de, du haut de, de
deicio, is, ere, ieci, iectum : jeter à bas, précipiter; abattre, abaisser, chasser
deinde, adv. : ensuite
delecto, as, are : 1. attirer, retenir 2. charmer, faire plaisir à
deligo, as, are : attacher, lier
depello, is, ere, puli, pulsum : chasser, repousser; écarter de, détacher de
desidero, as, are : désirer, réclamer, regretter (déplorer) la perte de, porter manquant
destituo, is, ere, destitui, destitutum : abandonner, laisser, supprimer
detestatio, ionis, f. : l'imprécation, la malédiction, l'exécration, la renonciation
detraho, is, ere, traxi, tractum : tirer, enlever
dico, is, ere, dixi, dictum : dire, appeler
diutinus, a, um : qui dure longtemps, de longue durée
dolor, oris, m. : la douleur
dulcis, e : doux
effervesco, is, ere, efferbui ou efferui : s'échauffer
eiulatio, ionis, f. : les lamentations, les plaintes
emineo, es, ere, ui, - : s'élever au-dessus de, être saillant
enim, conj. : car, en effet
eo, 1. ABL. M-N SING de is, ea, is : le, la, les, lui... ce,..; 2. 1ère pers. sing. de l'IND PR. de eo, ire 3. adv. là, à ce point 4. par cela, à cause de cela, d'autant
et, conj. : et. adv. aussi
ex, prép. : + Abl. : hors de, de
eximius, a, um : sortant de l'ordinaire, remarquable, rare
expedio, is, ire, ivi ou ii, itum : se débarrasser, se préparer, expliquer
exspecto, as, are, avi, atum : attendre
extremus, a, um : dernier
facio, is, ere, feci, factum : faire
fascis, is, m. : paquet ; pl. : faisceaux
fidius, adv. : comparatif neutre ou adverbial de fidus, a, um : fidèle, sûr
fletus, us, m. : les pleurs
foederatus, a, um : allié, confédéré
forum, i, n. :le marché, le forum
fretum, i, n. : le détroit, la mer, les flots
furor, oris, m. : la fureur, la folie furieuse
gemitus, us, m. : le gémissement, la plainte
gero, is, ere, gessi, gestum : 1. porter 2. exécuter, faire
Gracchus, i, m. : Gracchus
graviter, inv. : lourdement, gravement
habeo, es, ere, bui, bitum : avoir (en sa possession), tenir (se habere : se trouver, être), considérer comme
hercle, inv. : par Hercule!, parbleu !
hic, haec, hoc : adj. : ce, cette, ces, pronom : celui-ci, celle-ci
hispidus, a, um : hérissé, velu
homo, minis, m. : l'homme, l'humain
horror, oris, m. : l'horreur
hucine, adv. : est-ce à ce point que?
iam, adv. : déjà, à l'instant
ibi, adv. : là
idcirco, adv. : pour cela, pour cette raison
ignis, is, m. : le feu
ille, illa, illud : adjectif : ce, cette (là), pronom : celui-là, ...
imago, inis, f. : l'imitation, l'image
imploratio, ionis, f. : l'action d'implorer, l'invocation faite par quelqu'un
imploro, as, are : invoquer, implorer
in, prép. : (acc. ou abl.) dans, sur, contre
incomptus, a, um : non peigné, sans art, sans apprêt, négligé
inflammanter, adv. : avec feu
inflammo, as, are : 1. allumer incendier 2. enflammer, irriter, échauffer
innocens, entis : innocent, vertueux, inoffensif
inpense, adv. : avec dépense, somptueusement, énergiquement
inquit, vb. inv. : dit-il, dit-elle
inter, prép. : + Acc. : parmi, entre
interea, adv. : entre-temps
invidia, ae, f. : la jalousie, l'envie, la haine
ipse, a, um : (moi, toi, lui,...) même
is, NOM M SING de is,ea,id : ce, cette, celui-ci, il
iste, a, um : ce, celui-ci (péjoratif)
iubeo, es, ere, iussi, iussum : 1. inviter à, engager à 2. ordonner
iudicium, ii, n. : le jugement, la décision
ius, iuris, n. : le droit, la justice
lamina, ae, f. : la mince pièce, la feuille, la plaque; la lame rouge (instrument de supplice)
lego, is, ere, legi, lectum : cueillir, choisir, lire (lectus, a, um : choisi, d'élite)
lenio, is, ire, ivi, itum : rendre doux, adoucir, alléger
lex, legis, f. : la loi, la (les) condition(s) d'un traité
libertas, atis, f. : la liberté
lux, lucis, f. : la lumière, le jour
M, inv. : abréviation de Marcus
maximus, a, um : superlatif de magnus, a, um : grand
medius, a, um : qui est au milieu, en son milieu
memoria, ae, f. : la mémoire, le souvenir
Messana, ae, f. : Messine (ville de Sicile)
meus, mea, meum : mon
miser, a, um : malheureux
miserabilis, e : pitoyable, pathétique
miseratio, onis, f. : la pitié
miseror, aris, ari : plaindre, déplorer
modificatio, ionis, f. : la disposition mesurée, réglée
motus, us, m. : le mouvement
narro, as, are : conter, raconter
nativus, a, um : naturel
ne, adv. : ... quidem : pas même, ne (défense) ; conj. + subj. : que (verbes de crainte et d'empêchement), pour que ne pas, de ne pas (verbes de volonté)
nec, adv. : et...ne...pas
neco, as, are : tuer
neque, adv. : et ne pas
nisi, conj. : si... ne... pas ; excepté
nomen, inis, n. : 1. le nom, la dénomination 2. le titre 3. le renom, la célébrité (nomine = par égard pour, à cause de, sous prétexte de)
non, neg. : ne...pas
nos, nostrum : nous, je
noster, tra, trum : adj. notre, nos pronom : le nôtre, les nôtres
nudo, as, are : 1. mettre à nu, déshabiller 2. dépouiller, piller 3. priver 4. dévoiler
nullus, a, um : aucun
nuntio, a, are : annoncer
o, inv. : ô, oh (exclamation)
oculus, i, m. : l'oeil
odium, i, n. : la haine
omnis, e : tout
opacus, a, um : opaque, ombré, épais, touffu
operosus, a, um : laborieux, difficile, pénible
oppidum, i, n. : l'oppidum, la ville fortifiée
oratio, onis, f. : le langage, la parole, l'exposé, le discours
os, oris, n. : le visage, la bouche, l'entrée, l'ouverture
palus, i, m. : le poteau
par, aris : semblable, pareil par, paris, m. : le couple, la paire)
parum, adv. : peu
plaga, ae, f. : le coup, la blessure
plebs, plebis, f. : la plèbe
populus, i, m. : le peuple
Porcius, a, um : (lex) Porcia
possum, potes, posse, potui : pouvoir
potestas, atis, f. : 1. la puissance, le pouvoir 2. le pouvoir d'un magistrat 3. la faculté, l'occasion de faire qqch.
praeclare, adv. : clairement, parfaitement
praesens, entis : présent
prior, oris : d'avant, précédent
progredior, eris, i, gressus sum : s'avancer
proripio, is, ere, ripui, reptum : traîner ; se - se précipiter
prosus, tourné en avant, en avant, tout à fait, absolument
provincia, ae, f. : la province
quae, 4 possibilités : 1. N.F.S. N.F.PL. N.N.PL., ACC. N. PL. du relatif = qui, que (ce que, ce qui) 2. idem de l'interrogatif : quel? qui? que? 3. faux relatif = et ea - et eae 4. après si, nisi, ne, num = aliquae
qualis, e : tel que
quantum, inv. : combien ?
quasi, conj. : comme si; adv. : pour ainsi dire, environ
quem, 4 possibilités : 1. acc. mas. sing. du pronom relatif = que 2. faux relatif = et eum 3. après si, nis, ne num = aliquem : quelque, quelqu'un 4. pronom ou adjectif interrogatif = qui?, que?, quel?
queror, eris, i, questus sum : se plaindre
qui, 1. n N.M.S ou N.M.PL. du relatif 2. idem de l'interrogatif 3. après si, nisi, ne, num = aliqui 4. Faux relatif = et ei 5. interrogatif = en quoi, par quoi
quid, 1. Interrogatif neutre de quis : quelle chose?, que?, quoi?. 2. eh quoi! 3. pourquoi? 4. après si, nisi, ne num = aliquid
quidam, quaedam, quoddam/quiddam : un certain, quelqu'un, quelque chose
quidem, adv. : certes (ne-) ne pas même
quis, 1. pronom interrogatif N. M. S. 2. pronom indéfini = quelqu'un 3. après si, nisi, ne, num = aliquis 4. = quibus
quisnam, quaenam, quidnam : qui donc ?, quoi donc ?
quo, 1. Abl. M. ou N. du pronom relatif. 2. Abl. M. ou N. du pronom ou de l'adjectif interrogatif. 3. Faux relatif = et eo. 4. Après si, nisi, ne, num = aliquo. 5. Adv. =où ? (avec changement de lieu) 6. suivi d'un comparatif = d'autant 7. conj. : pour que par là
quod, 1. pronom relatif nom. ou acc. neutre singulier : qui, que 2. faux relatif = et id 3. conjonction : parce que, le fait que 4. après si, nisi, ne, num = aliquod = quelque chose 5. pronom interrogatif nom. ou acc. neutre sing. = quel?
recido, is, ere, recidi, recasum : retomber
reddo, is, ere, ddidi, dditum : 1. rendre 2. payer, s'acquitter de rapporter 3. retourner, traduire 4. accorder
repente, adv. : soudain
repraesentatio, ionis, f. : l'action de mettre sous les yeux, la représentation; le payement en argent comptant
res, rei, f. : la chose, l'événement, la circonstance, l'affaire judiciaire; les biens
Romanus, a, um : Romain (Romanus, i, m. : le Romain)
scelus, eris, n. : le crime
securis, is, f. : la hache
sed, conj. : mais
Sempronius, a, um : de Sempronius (lex Sempronia)
si, conj. : si
similis, e : semblable
solus, a, um : seul
sonus, i, m. : le son, la parole
suavitas, atis, f. : la douceur, le plaisir, la gentillesse
sub, prép. : + Abl. : sous
subiectio, onis, f. : l'action de mettre sous, la supposition, l'adjonction
subpedito, as, are : 1. être en abondance 2. fournir à suffisance
sum, es, esse, fui : être
supplicium, i, n. : le supplice
tam, adv. : si, autant
tandem, adv. : enfin
tantus, a, um : si grand ; -... ut : si grand... que
totus, a, um : tout entier
tribunicius, a, um : tribunitien
tu, tui : tu, te, toi
Tullius, i, m. (M. -) : (Marcus) Tullius (svt. Cicéron)
tum, adv. : alors
tunc, adv. : alors
umbra, ae, f. : l'ombre
ut, conj. : + ind. : quand, depuis que; + subj; : pour que, que, de (but ou verbe de volonté), de sorte que (conséquence) adv. : comme, ainsi que
velut, inv. : comme
venio, is, ire, veni, ventum : venir
verbera, um, n. : les coups
verbum, i, n. 1. le mot, le terme, l'expression 2. la parole 3. les mots, la forme
Verres, is, m. : Verrès
vestimentum, i, n. : le vêtement
vetustas, atis, f. : la vieillesse, la vétusté
vicis, gén, acc. vicem : le tour, le retour
video, es, ere, vidi, visum : voir (videor, eris, eri, visus sum : paraître, sembler)
vir, viri, m. : l'homme, le mari
virga, ae, f. : la baguette
vis, -, f. : la force
vox, vocis, f. : 1. la voix 2. le son de la voix 3. l'accent 4. le son 5. , la parole, le mot
texte
texte
texte
texte