Fantasmagories

page suivante       page précédente

Le palais des ombres

VIRGILE : Virgile est né à Mantoue. Il fit ses études à Crémone, à Milan puis à Rome. Il revint à Mantoue où il composa les Bucoliques. Son domaine de Mantoue est attribué en 42, après la bataille de Philippes, à des vétérans de César. Il se rend alors à Rome où il est accueilli par Mécène. Il compose alors les Géorgiques et son grand poème épique l'Enéide. Il meurt à la suite d'une insolation à Brindes, au retour d'un voyage de documentation en Grèce.

Autres textes de Virgile  Retour à la table des matières  Index général

Énée descend aux Enfers en compagnie de la Sibylle de Cumes pour rencontrer son père.

2° Vous qui entrez, abandonnez tout espoir!

b - Jurassic park 

In medio ramos annosaque bracchia pandit
ulmus opaca, ingens, quam sedem Somnia vulgo
vana tenere ferunt foliisque sub omnibus haerent.
Multaque praeterea variarum monstra ferarum,
Centauri in foribus stabulant Scyllaeque biformes
et Centumgeminus Briareus ac belua Lernae
horrendum stridens, flammisque armata Chimaera,
Gorgones Harpyiaeque et forma tricorporis umbrae.

Virgile, Enéide, VI, 282 - 289

   vocabulaire

2° Vous qui entrez, abandonnez tout espoir!

b - Jurassic park

Au milieu du vestibule, un orme touffu, immense, étend ses branches et ses bras chargés d'ans : les Songes illusoires, dit-on, y séjournent en nombre, attachés sous toutes les feuilles. Au-delà, une foule de créatures prodigieuses de toutes sortes : des Centaures parqués devant les portes, des Scyllae hybrides, Briarée aux cent bras, l'Hydre de Lerne sifflant l'épouvante, la Chimère armée de flammes, les Gorgones, les Harpies et le spectre au triple corps.

Virgile, Enéide, VI, 282 - 289

 

La galerie des monstres disparus

Centaurus,i : Centaure : être à corps de cheval et à torse humain; ils étaient originaires du nord de la Grèce (cfr. Chiron, le maître d'Achille, en Thessalie).

Scylla,ae : charmante jeune fille que Circé jalouse métamorphosa en monstre marin; elle avait un torse féminin, une queue d'anguille et, de sa ceinture, sortaient des têtes de chiens menaçants (d'où l'épithète "hybride"). Elle guettait les marins sur les rochers du détroit de Messine (cfr. Ulysse) en face d'un autre monstre, Charybde (d'où l'expression : "tomber de Charybde en Scylla").

Briareus,i : Briarée : géant monstrueux (il avait 100 bras), né de Gaia et Ouranos. Il aida Zeus à mater la rébellion des Titans qu'il garde enfermés dans le Tartare.

Belua Lernae : l'Hydre de Lerne était un serpent d'eau qui vivait dans les marais de Lerne en Argolide. L'Hydre possédait de 5 à 100 têtes crachant le feu qui la rendaient invulnérable, car dès qu'on en coupait une, elle repoussait en double. Pour la vaincre, Héraclès fit appel à son neveu Iolaos qui cautérisa les cous tranchés.

Chimaera,ae : la Chimère, autre monstre hybride qui crachait des flammes. Elle avait trois têtes : une de lion, une de chèvre,et une de serpent au bout de la queue (cfr. la Chimère d'Arezzo du Museo archeologico de Florence). Bellérophon, porté par Pégase, dut tuer la Chimère qui ravageait l'Asie Mineure.

Gorgones,um : Les Gorgones. 3 monstres féminins au regard terrifiant et à la chevelure de serpents. La plus célèbre était Méduse qui pétrifiait ceux qu'elle regardait (d'où "méduser quelqu'un"). Persée la vainquit en lui opposant la surface réfléchissante de son bouclier.

Harpyiae, arum : les Harpies. Monstres féminins à corps d'oiseaux et à tête de jeunes femmes. Elles enlevaient les jeunes enfants et les âmes des morts.

Forma tricorporis umbrae : le spectre au triple corps représente, semble-t-il, le triple Géryon, un monstre à corps triple des régions du Couchant. Héraclès le vainquit et lui vola ses boeufs.

 

ac, conj. : et, et aussi
annosus, a, um : chargé d'ans
armatus, a, um : en armes, armé
belua, ae, f. : le gros animal
biformis, e : à double forme, hybride
bracchium, ii, n. : le bras
Briareus, i, m. : Briarée
Centaurus, i, m. : le Centaure
centumgeminus, a, um : centuple
Chimaera, ae, f. : la Chimère
et, conj. : et. adv. aussi
fera, ae, f. : la bête sauvage
fero, fers, ferre, tuli, latum : porter, supporter, rapporter
flamma, ae, f. : la flamme
folium, ii, n. : la feuille
foris, is, f. : la porte (rare au sing.)
forma, ae, f. : la forme, la beauté, le plan
Gorgones, um, f. : les Gorgones (Méduse, Sthényo et Euryalée)
haereo, es, ere, haesi, haesum : être attaché
Harpyia, ae, f. : la Harpie
horrendus, a, um : horrible, terrible, terrifiant
in, prép. : (acc. ou abl.) dans, sur, contre
ingens, entis : immense, énorme
Lerna, ae, f. : Lerne
medium, ii, n. : milieu, centre
monstrum, i, n. : tout ce qui sort de la nature, le monstre, la monstruosité
multus, a, um : en grand nombre (surtout au pl. : nombreux)
omnis, e : tout
opacus, a, um : opaque, ombré, épais, touffu
pando, is, ere, pandi, passum : étendre, tendre, ouvrir
praeterea, inv. : en outre
quam, 1. accusatif féminin du pronom relatif = que 2. accusatif féminin sing de l'interrogatif = quel? qui? 3. après si, nisi, ne, num = aliquam 4. faux relatif = et eam 5. introduit le second terme de la comparaison = que 6. adv. = combien
ramus, i, m. : le rameau, la branche
Scylla, ae, f. : Scylla
sedes, is, f. : le siège, la place
somnium, ii, n. : le rêve, le songe
stabulo, as, are : séjourner
strideo, es, ere : siffler, grésiller
sub, prép. : + Abl. : sous
teneo, es, ere, ui, tentum : 1. tenir, diriger, atteindre 2. tenir, occuper 3. tenir, garder 4. maintenir, soutenir, retenir 5. lier 6. retenir, retarder, empêcher
tricorpor, oris : qui a trois corps
ulmus, i, f. : l'orme
umbra, ae, f. : l'ombre
vanus, a, um : vide, creux, vain, sans consistance
varius, a, um : varié, divers
vulgo, adv. : communément, généralement
texte
texte
texte
texte