Oie à l’instar de Visé

Cette recette remonterait au 16e siècle, mais son «inventeur» est resté inconnu. Au 18e siècle, le Régiment national de Liège se rendit en manoeuvres à Visé. Les officiers dégustèrent la célèbre oie, mais les hommes de troupe ne reçurent que de la salade. Voilà pourquoi les soldats liégeois de l’Ancien Régime se virent affublés du sobriquet de «mangeurs de salade».

 

• 1 jeune oie

• 2 carottes

• 2 oignons

• 2 poireaux

• 1 céleri

• Un bouquet garni (thym, laurier et racines de persil ficelés ensemble)

• 1 gousse d’ail

• Du blanc d’oeuf

• De la chapelure

• Du saindoux

• Du sel

Pour la sauce

• 1 L de lait

• 12 gousses d’ail

• 4 biscottes

• 1 dl de crème

• 6 jaunes d’oeufs

 

Nettoyez l’oie et cuisez-la dans de l’eau salée avec les carottes, les oignons, les poireaux et le céleri coupés grossièrement ainsi que la gousse d’ail et le bouquet garni.

Dès que l’oie est cuite, retirez- la du bouillon de légumes et égouttez-la.

Découpez l’oie, séchez les morceaux, roulez-les dans le blanc d’oeuf, puis dans la chapelure et dorez-les dans du saindoux.

Mettez les morceaux dans un plat et gardez-les au chaud.

Pelez les 12 gousses d’ail et cuisez-les dans le lait avec les biscottes.

Filtrez ce mélange et liez-le avec la crème dans la quelle vous aurez battu les jaunes d’oeufs.

Servir cette sauce à part.

Accompagnez ce plat d’une Bink de la brasserie Kerkom, près de Saint-Trond, pas très loin de Visé.