Tarte au maton

 

Pour 3 tartes de +/- 21 cm de diamètre

Pâte:

Pâte feuilletée avec 500 gr de farine

Garniture:

. 1,5L de lait

. 3/4L de lait battu

. 125 gr de sucre

. 25 gr de macarons pilés

. 10 gr d’amandes douces pilées

. 25 cl de rhum

. 5 œufs

 

Amener le lait à ébullition; lorsqu’il bout ajouter le lait battu et 1 filet de vinaigre pour le faire cailler sans cesser de tourner avec une cuiller en bois.

Passer dans un tamis très fin.

On obtient ainsi le maton (poids obtenu:± 350 gr).

Le laisser reposer une nuit.

Ajouter au maton le sucre, les macarons pilés, tes amandes douces pilées, le rhum et les jaunes d’oeufs un à la fois en tournant toujours dans le même sens.

Battre au batteur électrique les blancs d’oeufs en neige ferme et les incorporer délicatement à l’aide d’une cuiller en bois à la préparation.

Couper les pâtons en deux: 2/3 pour le fond et 1/3 pour le couvercle.

Abaisser la pâte et foncer les platines bien beurrées.

Garnir avec le maton les fonds de tartes.

Recouvrir d’une fine abaisse de pâte en faisant adhérer les bords avec de l’eau.

Dorer à l’oeuf et faire quelques entailles pour que la vapeur puisse s’échapper durant la cuisson.

Enfourner et laisser cuire durant 20 min à four chaud (220° th 6/7).

 

MATON

Voila un mot que l’on rencontre en wallon, en picard et en lorrain. Il désigne du lait caillé ou du fromage blanc au lait entier selon les régions.

Dans le pays des Collines, le maton, c’est précisément le caillé qui remonte en surface sous la forme de grumeaux et qui était mis à sécher sur une étamine.