Manifeste du 10ème Art

 

 

Les trains transportent les êtres et les choses. Mais en dehors de cet aspect utilitaire, ils peuvent aussi être porteurs d'émotions.

Depuis plus d'un siècle, des artistes de toutes disciplines l'ont pris comme sujet ou comme cadre de leurs oeuvres. C'est que le chemin de fer a été une entreprise humaine considérable sur tous les plans : technique, économique, politique et social. Les artistes nourrissent leur fièvre des préoccupations de leurs contemporains. Ils ne pouvaient donc manquer de s'inspirer aussi du monde ferroviaire. Cela nous a valu quantité de chefs d'oeuvre sur ce thème dans la peinture, la musique, la littérature, la poésie et le théatre.

Aujourd'hui, le train miniature véhicule à son tour l'émotion. A côté des circuits d'enfants et des installations purement techniques, des réseaux se multiplient qui font revivre avec sensibilité l'atmosphère d'un lieu et d'une époque. A travers ces tableaux en trois dimensions, leurs auteurs cherchent à transmettre leur interprétation personnelle d'une réalité qui les a marqués. Et en suscitant l'émotion du spectateur , ils font véritablement oeuvre d'art.

Un art qui n'est pas tout à fait de la peinture, ni de la sculpture, ni du théatre (bien que les trains puissent être mis en scène comme des acteurs et jouer un scénario parfaitement orchestré). Un art, cependant, qui procède un peu des trois et qui mérite d'être reconnu, tant certaines de ses manifestations en sont dignes. J'ai proposé de l'appeler " le dixième " , vu que les rangs précédents sont tous occupés. D'autres ferromodélistes européens ont maintenant adopté cette appellation qui inscrit profondément le train miniature dans le courant de l'art ferroviaire en général.

En cette matière, le train miniature possède d'ailleurs une qualité propre : alors que le grand chemin de fer demeure avant tout un moyen de transport, y compris dans ses participations à l'art, le train miniature, lui, ne peut tirer sa substance que du rêve et de la passion, les matériaux de l'art par excellence. Cela doit bien lui valoir d'être célébré comme un acteur culturel à part entière !

Bruxelles, le 12 mars 2000

Jacques Le Plat

 	 
 

 Mis à jour : 15 décembre 2004