Ma vision du monde
Auteur : Amalbert
Seigneur, lorsque je regarde ma faiblesse,
Je perds courage, je désespère.

Mon impuissance à aider mon frère,
Mon incapacité à te prier,
Mon impatience à pêcher,
Tout me désole, et m'enfonce,
Je ne vois que haine et malheur
Dans une société où le profit est roi.

Le monde me paraît insensé,
Le monde me paraît inhumain.
Le monde se tourne vers le mal.
La radio nous informe de la souffrance,
La télé nous décrit les guerres,
L'égo´sme et l'insensibilité règnent en maîtres.

Tout ce qui m'entoure respire l'ennui,
Tout ce qui m'assaille me promet la douleur,
Tout ce qui m'apparaît me donne la nausée.
Et la ronde sans fin des bourreaux,
S'entrecroise avec ceux qui se veulent neutres,
Surtout ne rien risquer.

Et puis je vois le sourire de l'enfant
qui saute dans les bras de sa mère,
J'entends le rire du malade
dont la souffrance est un instant combattue par un mot drôle,
Je sens le parfum de la fleur
que l'amoureux offre à sa promise,
Je savoure le repas pris entre amis
qui se retrouvent pour goûter leur affection,
Je touche du cour les efforts déployés
pour aider les malheureux.

Tous mes sens sont là pour te rencontrer, Seigneur,
Ils sont exacerbés pour sentir ton amour
se répandre en nos âmes
Par l'intermédiaire de nos frères, de nos soeurs.
Oui, Seigneur, si je me tourne vers Toi,
nu et débarrassé de mes oeillères,
Je me rends enfin compte qu'avec Toi, tout devient possible,
Et que même la souffrance peut avoir un sens, une utilité.

reçu par e-mail de France



Thèmes : Confiance, Abandon
Mots clés :

notice importante concernant les droits d'auteur