Baptême : La petite espérance
Auteur : Charles Peguy
Tout ce que lon fait on le fait pour les enfants.
Et ce sont les enfants qui font tout faire.
Tout ce que lon fait.
Comme si ils nous prenaient par la main.
Ainsi tout ce que lon fait, tout ce que tout le monde
fait on le fait pour la petite espérance.

Tout ce quil y a de petit
est tout ce quil y a de plus beau et de plus grand..
Tout ce quil y a de neuf
est tout ce quil y a de plus beau et de grand..
Et le baptême est le sacrement des petits.
Et le baptême est le sacrement le plus neuf.
Et le baptême est le sentiment qui commence.
Tout ce qui commence a une vertu
qui ne se retrouve jamais plus
Une force, une nouveauté, une fraîcheur comme laube .
Une jeunesse, une ardeur.
Un élan.
Une naveté.
Une naissance qui ne se trouve jamais plus.
Le premier jour est le plus beau jour.
Le premier jour est peut-être le seul beau jour.
Et le baptême est le sacrement du premier jour .
Et le baptême est tout ce quil y a de beau et de grand .
Sil ny avait pas le sacrifice.
Et la consommation du corps de Notre Seigneur.

Il y a dans ce qui commence une source,
une race qui ne revient pas.
Un départ, une enfance que lon ne retrouve,
qui ne se retrouve jamais plus.
Or la petite espérance
Est celle qui toujours commence.

Extrait ''Le Porche du Mystère de la deuxième vertu'' de C.Peguy



Thèmes : Enfance, Famille, Baptême
Mots clés :

notice importante concernant les droits d'auteur