SORCIERS    DU    NET
 

Une occasion ratée pour la culture européenne et... particulièrement française !

Louis Pouzin sort de Polytechnique en 1953 pour travailler à la Compagnie industrielle des téléphones. En 1957, il postule chez Bull. C'était l'époque héroïque, l'époque des cartes perforées. Il y reste un peu, part deux ans au Massachusetts Institute of Technology (MIT) pour apprendre l'anglais, travaille à la programmation du calculateur de Météo France et conçoit un système d'exploitation qui restera quinze ans en service - chose assez impensable dans le monde de l'informatique, où les dates de péremption et de fabrication sont en général très rapprochées.

Au tout début des années 1970, la France apprend l'existence du projet américain Arpanet. On envoie donc là-bas une commission, elle revient, fait un rapport et décide qu'il faut faire la même chose en France. De 1971 à 1975, l'équipe de Louis Pouzin, montée de bric et de broc, travaille à la fondation de ce réseau concurrent, Cyclades, dont les grandes lignes techniques sont empruntées au fameux Arpanet. Avec, en plus, des innovations qui seront au coeur de l'Internet. Louis Pouzin introduit la notion de "datagramme" - petits paquets d'information circulant librement et indépendamment sur un réseau, avant d'être recomposés en bout de course.

L'idée est celle d'un informaticien; elle déplaît au monde des télécoms, fait l'objet de vives critiques. Le réseau reliera des centres de recherche et des universités jusqu'en 1978, avant de mourir discrètement, faute de volonté politique.

L'arrivée de Valéry Giscard d'Estaing à l'Elysée a sonné la fin de la délégation à l'informatique et, partant, de l'intérêt pour Cyclades. Il faut laisser faire les industriels. Pour les responsables de l'époque, il était clair que la recherche en informatique, c'était fini. Il fallait désormais trouver des applications pour « informatiser la société ».

Le rendez-vous est irrémédiablement manqué ! 
Internet naît aux Etats-Unis. Un détail " minuscule " qui permet à l'administration américaine de justifier son contrôle de la gestion du Réseau et de ses ressources... 

Histoire du Web

Intelligence Artificielle

Internet et extase
Tim Berners-Lee : risques et limites du Web

Langage cybernétique

Internet et démocratie

Joël de Rosnay « L'homme symbiotique »

Gestion des connaissances et forums

Censure et désinformation

Liberté individuelle

1996 : préhistoire du Web

 
Free counter and web stats